Le chantier

chantier

Résumé des épisodes précédents : Voilà quelques mois que ce blog ne vit pas. Pour remettre dans le contexte, je suis maman de quatre enfants, des triplés de 7 ans, un dernier de 3 ans. Cette année, je suis devenue plombier. Je travaille en intérim depuis juin 2015 pour une belle grosse société.Depuis un 1 an, ma vie, c’est un peu le chantier. Et bien, voilà. Nous y sommes. Cela fait des décennies (c’est l’impression que ça fait) que j’ai troqué mon clavier contre une échelle, un marteau et un excellent agenda format Président. L’année a été plus que dense. Je le savais. Mais elle a été dense. Même si je le savais. J’ai envie d’écrire un tas d’articles sur Lire la suite

Test de l’aspir-tasoeur Dyson V6 Fluffy

test-dyson-v6-fluffly-sans-fil

Chez moi, ça fait 30 ans qu’on appelle ça un aspir-tasoeur. Évidemment, il n’aspire aucune sœur. Par ce terme, on désigne simplement l’aspirateur, comme vous l’aurez compris (et si ce n’est pas le cas, ça craint pour vous). Il se trouve que cet objet à une place particulière dans ma vie. Il est mon compagnon de route au moins 5 fois quotidiennement. Il trône nonchalamment, le câble d’alimentation tout dehors et le long tuyau pendant sous son poids à l’entrée de ma cuisine. Tout est occasion à entendre son vrombissement. De la semoule (l’aliment de la pire espèce quand vous avez des enfants ou des conjoint(e)s  crados), le filtre du sèche-linge plein de bourres de tissus, les cheveux multicolores déposés Lire la suite

Le concept de « trésor » chez mes enfants…

tresor-d-enfants

Actuellement en mission d’intérim, j’ai la chance d’avoir des horaires de travail (ceux d’un chantier) particulièrement compatibles avec mon quotidien de maman. (et il n’y a aucun sarcasme) Je finis à 16h (bien sûr, ça veut dire que je commence tôt) et c’est parfait pour aller les récupérer à l’école et à la crèche  en prenant un peu plus de temps que d’habitude pour rêvasser sur le chemin. Chaque jour, le manège se poursuit inlassablement depuis leurs 3 ans. Chacun leur tour, mes 4 enfants partent à la recherche de « trésor » sur le chemin du retour de l’école : au mieux des vieilles coquilles d’escargots encore baveuses… au pire une belle collection de mégots jaunes pisseux. Danou est le maître en Lire la suite

Quand on a envie de changer de métier

changer-de-travail

J’avais promis que j’évoquerais la reconversion professionnelle dans sa globalité. Alors, j’ai pris un grand sac et je vous ai fourré à l’intérieur un tas de choses plus ou moins intéressantes que chacun peut trier en fonction de ses envies. Tout commence avec un point d’interrogation : « ? ». Le goût d’autre chose, d’autres envies, une autre vie. En tout cas, pour ma part, ça a commencé comme ça : « qu’est-ce que je veux faire vraiment ? » Une sorte de crise de la trentaine mêlée à mon incapacité à supporter le « moyen ». Ne pas avoir de regret, vivre chaque matin en souriant, s’éclater comme un gosse dans une piscine à balles, le plus dur, c’est de répondre à cette question. Je crois bien que Lire la suite

That’s all folk’s

that's all folks

Note de l’auteure : Si vous vous êtes paumés ici par hasard ou parce que Google à encore plané, voici un petit synopsis : après plusieurs années dans le webmarketing et les couches, j’ai décidé de devenir plombier et je viens de terminer une formation ICCSER à l’AFPA (Installateur chauffage, climatisation, sanitaire et énergies renouvelables.)  Je ne suis pas très douée alors je compense par le travail. Jusqu’ici ça marche alors je continue . Remise du diplôme dans le cadre de ma reconversion professionnelle en installation sanitaire, chauffage et énergies renouvelables : 13 mars 2015 . Date du jour : 16 avril 2015 L’atterrissage J’ai atterri. De New York d’abord. Nous y avons fait une escale avec mon mari. Une semaine. Une semaine pour Lire la suite

Vendredi.

remerciements

Aujourd’hui, on est vendredi. J’ai le soleil plein la tronche, RTL2 dans les oreilles et je me sens pousser des ailes. Aujourd’hui, c’était mon dernier jour de formation. Bon, il y a aussi lundi et puis j’enchaîne sur l’examen jusqu’à vendredi matin. Résultat le 13 mars. C’était quand même un peu mon dernier jour, la fin de la dernière semaine hors examens. La fin d’une étape. Purée, mais quelle formation ! J’écris à chaud, le cœur plein d’émotions, de papillons. Une putain de dose d’adrénaline est en train de se décharger. (Aucun jeu de mots graveleux ici) Je suis très sincère quand je dis que je ne suis pas du tout sûre de réussir mon diplôme. Franchement, toute l’année j’ai lutté Lire la suite

Le vide absolu

vacuomètre

Pour faire un « vide absolu »,  il faut une pompe à vide. Le vide absolu, c’est l’absence de matière. Rien. Moins que rien. Pour libérer du fluide frigorigène dans une climatisation ou une pompe à chaleur, il faut s’assurer d’avoir un vide absolu dans l’appareil et dans ses liaisons. Vous imaginez bien, que moi, SpiderMaman de mon état, il me faut du temps, de l’énergie, du travail et au moins 5 heures de sommeil pour que ce charabia se transforme en quelque chose de sensiblement construit dans mon esprit. Du coup, vide absolu sur le blog, sur Facebook, sur Twitter, sur Instagram, sur Google + (avec tous ces comptes, je me sens comme une « spammeuse des réseaux sociaux ») Et pourtant, je Lire la suite

Je participe à Koh-Lanta

koh-lanta

Ça fait trois semaines que j’ai commencé l’aventure. C’est d’ailleurs pour cela que je ne suis pas très présente par ici. Là où je suis, il n’y a pas de téléphone. Du moins, il est inaccessible. Le midi je mange des aliments froids, les défis physiques sont intenses. Mon mari, mes enfants me manquent. Il y a plein de petites bestioles partout. Reconversion professionnelle : le stage pratique Ça fait trois semaines que j’ai commencé mon stage pratique de plomberie dans le cadre de ma formation. J’ai souvent l’impression de faire Koh-Lanta et je kiffe grave cette aventure. Grave, grave. Chaque matin, à 7h30, je gare ma petite smart jaune devant le dépôt. Depuis le premier jour, j’arrive avec 15 minutes Lire la suite

Les confessions de Sabine : 10 choses que vous ne savez pas sur moi

Sabine, reine des bonnes idées, s’est lancée dans de petites confidences. De nombreuses blogueuses que j’aime particulièrement lire se sont aussi prêtée au jeu de la vérité (Je veux un bébé, Maman @home, Marie Les mamans testent, Moi Timothée, Selky, Catherine, Crevette d’O Douce, La même en pas pareil, Game of Mômes, Des vertes et des pas mûres, 2 gars 2 filles, 8 à la maison, Les petites madeleines, Mimi la cocotte.). Faisant partie de la start-up du 3ème millénaire « 3615 Mylife », j’ai eu envie de me prêter au jeu. Voilà donc 10 choses que vous ne savez pas sur moi. 1) Je suis une éternelle hargneuse de la SNCF. Vers 21 ans, ma maman a dû me récupérer à Lire la suite

Du marketing à la plomberie – déformation en cours

liaison-chauffage-entre-cabine-hydrocablé

Je vous délaisse, j’écris peu, mais je pense souvent à vous, lecteurs bien aimés et … à toi mon blog. Les journées s’enchaînent et les soirées sont denses avec mes 4 enfants. Mais qu’est-ce que j’aime ce  tempo intense ! J’ai plein de sujets sous le coude (ou plutôt dans mon joli petit carnet), mais aujourd’hui, j’ai envie de parler de ce qui fait mon quotidien : ma formation. Au cas où vous tomberiez ici par hasard, je me suis lancée dans une reconversion professionnelle qui me tient beaucoup aux tripes : j’ai décidé de devenir plombier. Rien que de l’écrire sur le clavier, ça me fait plaisir. Reconversion professionnelle : le premier trimestre J’en suis exactement à 13 SA, le premier trimestre est Lire la suite

Le coefficient de frilosité

au parc

Il commence à faire froid. Il y a même eu un ou deux matins où j’ai dû utiliser le désembuage particulièrement long de ma Smart. (qui s’appelle « mart » depuis qu’un saligot a arraché le « s » situé sur le pare-chocs avant) J’ai tendance à beaucoup me couvrir. Jamais trop. On ne se couvre jamais trop ! Je suis plutôt frileuse. Mon mari dirait que je suis comme un congélateur au milieu de la banquise. J’ai très souvent un foulard autour du cou et une doudoune pour aller sur ma terrasse. Même quand il fait vraiment beau. Régulièrement, je suis surprise de voir des copains mettre un tee-shirt manches courtes ou pire, des tongs alors qu’il y a assurément un courant d’air froid Lire la suite

Bisounours des rythmes scolaires

rythmes scolaires

Réforme des rythmes scolaires : présentation La réforme c’est maintenant et c’est la merdouille. Mon petit dernier, n’est pas concerné. Il file des jours heureux dans la crèche du quartier. C’est pour les grands que ça se corse. Ils ont 5 ans et demi et font partie des géants de la maternelle alias « la grande section ». J’habite Lyon, dans le septième arrondissement, quartier de Gerland. Vers le stade qui est un peu plus loin au fond à gauche après la piscine. Bref. Ici la réforme c’est dans sa version simplifiée : – École le mercredi matin (pour les miens : repas + centre aéré l’après-midi, pas au même endroit) – Activité périscolaire payante à l’année (prix en fonction quotient familial) le vendredi Lire la suite

Le grand pardon

roch-hachana

Je vais parler ciné et du célèbre scénario du « Grand pardon ». J’ai une culture absolument hallucinante côté 7ème art. D’ailleurs, en tant que cinéphile adepte des petits films d’auteurs suédois, j’ai pour titre préféré Pretty Woman. Non, je ne vais parler ciné. Mais bien du Grand pardon. Ou plutôt de « Yom Kippour ». « Yom Kippour » et « Roch Hachana » en fait. Ce qu’ils ne sont pas : -    Des équipes de foot -    Des termes qui veulent dire « bonjour » et « merci » en Inuit -    Deux marques de cornichons aigres-doux Ce qu’ils sont : -    Les noms de deux fêtes dans le calendrier juif célébrées à dates variables entre septembre et octobre chaque année -    Deux jours où nous mangeons beaucoup et un où il Lire la suite

Le petit dernier : l’enfant de la récup’

Poussette-recup

Il était une fois, une famille ordinaire. Pour le (s) premier (s) bébé (s) (pluriel oblige, on est sur « la vie des triplés »), il fallait tout acheter. Naturellement, la poussette s’avérait une priorité. Amasser à l’arrivée de bébé À ceci s’ajouta, une liste longue comme le bras. (Celui d’un géant particulièrement grand.) Bodies, gigoteuses et autres pyjamas s’amoncelaient dans l’armoire pleine à exploser. Bien souvent, il y avait un thème pour la chambre de nouveau-né. Évidemment, chaque élément était raccord avec l’environnement. En plus de ces nombreux vêtements, la cuisine se remplissait d’un nombre impressionnant de bibelots et gadgets surprenants. Tous semblaient être une priorité pour la vie de jeunes parents. Le plus volumineux d’entre eux était sans aucun doute le stérilisateur : Lire la suite

Le temps

le-temps

C’est un sacré vicieux celui-là, on pourrait croire qu’une heure, c’est une heure. Mais non. À certains moments, une heure est une éternité (attente à la CAF, Sécu, gynéco…on a tous connu ça au moins une fois.). À d’autres, on a à peine le temps de regarder notre montre que…ça y est, la clepsydre est écoulée.  (Heureusement que Fort Boyard enrichit mon vocabulaire. La culture est partout !) En ce moment, les heures défilent à toute vitesse. Systématiquement, quand je regarde le cadran pour prendre quelques minutes de repos, il est 23h. Les heures de sommeil, elles sont toujours trop courtes. Les salopes. Se reposer Voilà maintenant 4 semaines que j’ai intégré ma formation. C’est beaucoup de travail, des fiches de Lire la suite

On les appelle « les triplés »

les-triplés

J’ai bien tenté de lutter contre, j’ai traversé la mer à contre-courant (au moins ça) pour permettre à chacun de se construire une identité, j’ai prévenu, insisté supplié…mais…en vain. Où qu’ils soient, on les appelle : « LES TRIPLES« . Ce soir, c’était le cas quand on me les a appelé à la garderie : « oh oh, les triplés, y’a votre maman ! » Quand le « moi » est en crise (pardon, je voulais absolument offrir à cet article, l’espace d’un titre, une connotation philosophicoélitiste. Il n’en est rien.) En réalité, je trouve que mes enfants (ici, je parle uniquement de mes aînés, les fameux « triplés ») ne sont un pas lot même si la grossesse s’apparente à une « portée ». Ils sont trois. C’est un fait. À part Lire la suite

Jusqu’ici, tout va bien…

rentree-des-classes-triples

Évidemment que mon organisation est millimétrée. D’ailleurs, je me demande si la mesure inférieure se dit « nanométre » car autant d’organisation mérite sûrement une unité particulière et tellement fine qu’on ne pourrait la voir à l’œil nue. Une classe pour chacun et chacun dans sa classe Aujourd’hui, c’était la rentrée. Mes triplés sont dans des classes séparés en grande section, comme ce fut déjà le cas l’an passé. Ce choix est personnel. Il nous a semblé adapté à nos enfants et à leurs caractères et s’est trouvé également en accord avec les désirs des principaux concernés. Et en accord avec la structure de l’école : trois grandes sections. Ouf, on est sauvé ! Ce choix, en termes d’organisation, est passé comme une lettre Lire la suite

Devenir parent rendrait-il tolérant ?

tolerance

Je vais vous parler du monde parallèle de la parentalité ou plutôt de ce monde perpendiculaire par rapport à la vie d’avant. Virage à 90° du quotidien. En devenant maman, en étant parent, ma vision des choses sur la vie a carrément changé. C’est comme si l’image devant moi n’était plus la même. Le son derrière non plus. Ils semblent que les nouvelles orientations choisies par mon cerveau sont propres à la situation de parents. Une simple brique de plastique moulée s’est transformée en une arme anti-plante de pied, préparer un biberon de lait se réalise les yeux fermés (ouverture du frigo et choix de la tétine compris), l’exclamation « que c’est beau ! » est l’une des expressions les plus prononcées Lire la suite

Reconversion pro : semaine 1

tube fileté

Résumé des épisodes précédents  : (pour ceux qui arrivent en cours de route) après 6 années au service du webmarketing et un licenciement, j’ai décidé que dans la vie, je voulais être plombier. Alors, je me suis lancée tant bien que mal ! Lundi dernier, c’était ma rentrée en formation ICCSER (Installateur Chauffage Climatisation Sanitaire et Energies Renouvelables). Formation en 8 mois à cheval entre le niveau CAP et le Bac pro. Je n’ai aucune expérience, juste vraiment l’envie d’apprendre, de travailler et d’y arriver. J’espère ça suffira. Lundi dernier, j’ai réglé mon réveil sur 6h15, 6h16 et 6h17 au cas où je ne l’entendrais pas. Hors de question d’arriver à la bourre le premier jour de ma formation. Question de ponctualité. Lire la suite

Les rentrées des classes

caisse-à-outils

« Maman, à chaque veille de rentrée c’est la même chose. J’ai du mal à m’endormir. Et si je n’y arrivais pas, et si je rate des cours, et s’ils ne m’aiment pas ? Maman, j’ai les chocottes. Comme tous les ans, j’ai préparé mon sac pour demain. J’ai déposé mes vêtements à côté du lit. Même la culotte et les chaussettes pour ne pas ouvrir frénétiquement chaque placard à cause du stress alors que je sais parfaitement où ils se situent. J’ai fait ma trousse bien proprement en y mettant beaucoup de feutres de couleurs. J’adore avoir plein de choix et les prêter à mes copains. Je crois bien que je suis prête mais quand même ça fait peur. Peut-être que Lire la suite

Les vacances de la honte

fille-au-pair

Cette année comme depuis 4 années consécutives (le « 4 à la suite » pour les fans du chevelu fou de France 3) , nous avons mis le minimum dans nos bagages pour notre long périple. À six, le minimum correspond à un gros coffre, un tout petit coffre et un bout de coffre de toit. Tout de même. 1h30, c’est la courte distance qui nous sépare de notre ville de Lyon bien aimée. 1h30, et nous sommes au bout du monde. Il y a de la nature jusqu’à l’horizon, des vallées envahies d’herbe bien grasse, de drôles d’insectes et même des vaches. De vraies vaches à la robe beige avec les mouches autour des yeux. Pour des rats des villes comme nous, cette Lire la suite

Tu te maquilles ?

summer-box-monoprix

Pendant plusieurs mois, j’étais un peu vexée qu’aucune marque ne me contacte pour faire de la pub sur le blog. Et puis, c’est venu petit à petit. C’est moi qui ai changé mon fusil d’épaule en refusant la très grande majorité des propositions. Je suis une emmerdeuse concernant ma consommation : exigeante, pointilleuse et surtout mère de triplés. L’usage standard n’est pas pour moi. Mais, il y a peu, j’ai reçu dans ma boite à lettres une BOX. C’est quoi une box ? C’est une boite, comme son nom l’indique, remplie de choses plus ou moins sympas. En général, on paye un abonnement mensuel et l’on reçoit tous les mois une sélection en fonction de la thématique de la box. Il existe Lire la suite

La pipe

DSK

Interdit au -16 ans, j’y tiens. Il y a un âge pour tout. En ce moment, les sites internet font fort. Pour attirer l’attention (sur le web, on appelle ça le « buzz »), ils sont prêts à s’approprier des sujets chauds juste pour se faire Facebook-liker ! Religion, guerre, féminisme, racisme…actuellement, malheureusement, ça ne manque pas. Comme c’est de la visibilité facile. J’ai décidé de m’y mettre. Ça ne fait pas de mal un peu plus de visiteurs l’été. J’ai pensé parler circoncision, sans anesthésie évidemment, mais ce n’est pas assez dans l’air du temps. C’est l’été, les gens ont envie de trucs chauds. J’ai donc choisi un « marronnier » (sujet récurrent dans le journalisme) qui m’assure un peu de fréquentation. Ce Lire la suite

Il s’appellera David

David

Comme je n’ai eu avec moi,pendant 15 jours, que mon plus jeune enfant, c’est l’occasion de lui accorder la place qu’il mérite ici. Déjà que dans le nom du blog, il n’est pas cité… David, c’est le prénom de mon petit dernier : un haricot magique qui s’est développé miraculeusement dans mon ventre auparavant naturellement hostile à quelconque forme de vie. Si c’était un garçon -secret bien gardé par le monde hospitalier jusqu’à la délivrance- le prénom était évident. Il s’appellerait David. Si c’était une fille,ç’aurait été Anouk. Pas vraiment en rapport avec le roi (même si cette image n’est pas la moins flatteuse) mais plutôt en rapport avec David. Notre David. Pour vous raconter cette histoire, il va falloir aussi Lire la suite

1ère colo : quand les enfants sont absents…

les-bottes-en-éventail

Le 6 juillet, mes trois grands de presque 6 ans ont mis leurs sacs Décath’ sur le dos. Un rose, un vert, un bleu pour les distinguer. J’ai caché quelques bonbons dans les boules de chaussettes. Un petit bonheur discret à découvrir à un moment inopiné. Doudou, le petit dernier, est resté avec moi. Ça ne le perturbe pas plus que ça. Il n’y a plus qu’un enfant à coucher, à laver, avec qui jouer et échanger. L’appartement semble presque abandonné. Ils sont petits pour partir en colonie. La colo l’esprit léger Ils sont petits, mais surtout, ils sont accompagnés. Le directeur de colo, celui qui « fait peur, mais qui est gentil », c’est leur papa. Mon mari. Du coup, il Lire la suite

Parents de jumeaux, triplés : une faculté en plus

maman-de-jumeaux-2

J’avais envie de vous présenter une box que Monoprix m’a gracieusement envoyé à l’approche des vacances mais comme il fait moche, ce n’est pas le moment d’en parler. D’habitude, je ne parle pas vraiment de marques sur le blog, pas parce que je suis hautaine, c’est juste un choix. Mais, des fois, ça peut m’arriver quand ça me plaît. En plus, j’avoue que recevoir un tas de jolis produits dans ma boite aux lettres sans être passée par la case CB, c’est suffisamment rare pour l’évoquer ! Bref, à cause de la pluie, du monotone automne, j’ai dû changer de sujet. J’aime les études scientifiques. Savez-vous par exemple que les femmes blondes ont plus de chances d’épouser un homme riche ou que Lire la suite

Reconversion professionnelle : révélation

tampon-validé

Dans un monde sans préjugés, j’aurai sûrement fait une formation courte. Mais, à la maison, c’est d’abord le bac (et si ce n’est pas un bac S, c’est caca) et ensuite les études supérieures. Pour mon père, au minimum ingénieur. Dans un monde sans préjugés, les filles peuvent faire des métiers d’hommes, parce qu’à elle aussi ça peut plaire. La force et la puissance sont deux éléments différents. Pour nombre de tâches, l’une comme l’autre est équivalente. Pour une petite brindille, la puissance peut compenser des biceps un peu plus bombés. Et sinon, on peut toujours demander de l’aide. Gentiment, ça n’a jamais tué, même que peut-être, ça créerait de la solidarité. Dans un monde sans préjugés, une mère peut Lire la suite

J’ai testé : la boutique de fringues chinoises pas chères en ligne

enquête exclusive

Je me sens l’âme de Bernard dans Enquête exclusive, la prostitution et la drogue en moins. Je suis entrée au cœur d’un marché parallèle. C’est du vrai sujet tabou. Encore un. Acheter ses fringues direct’ en chine en étant parfaitement au courant des conditions de fabrication et des salaires (minimums ? ). C’est pas bien. Je pourrais faire l’acte militant de n’acheter que Français mais c’est très compliqué. Pas seulement pour des raisons d’argent (mais aussi). Il se trouve que la confection en France n’est pas à son point culminant et qu’en dehors des coûts de fabrication indexés sur les avantages sociaux indéniablement favorables, faire fabriquer une robe en France peut s’avérer un parcours du combattant. Donc voilà, j’achète régulièrement 10€ Lire la suite

#Paracha : pourquoi il ne faut pas mentir ? – bonus vidéo

paracha

Pour une raison bidon dont je ne me souviens même pas de l’origine, Lolo Cacao m’a menti. Sûrement encore le coup d’une puce à poil en train de courir dans l’appartement et qui me certifie qu’elle était en train de s’habiller. Un truc comme ça. C’était le point de départ d’une nouvelle explication dominicale. « Pourquoi est-ce que l’on ne doit pas me mentir ? » Bizarrement, c’est cette même Lolo Cacao qui dit tout de suite que « elle, elle sait« . Je lui laisse donc l’occasion de m’expliquer : « (pourquoi l’on ne doit pas mentir) Après maman elle nous croit pas, c’est ça. – Quelqu’un d’autres aurez une explication ? » Danou s’y colle : « eh ben si on ment à maman, elle Lire la suite

Grossesse d’une stressée

accouchement

Je ne suis pas enceinte, même que ça date. Comme j’ai été enceinte deux fois aux même dates (avec des accouchements les 20 et 22 janvier, on est synchro), la période estivale me renvoie au début de mes grossesses. Comme des brèves de souvenirs de ce moment hors du temps où j’ai porté mes 4 enfants. Souvent, quand on parle grossesse, maternité, on parle d’excitation, de bonheur intense. Pour ma part, les premiers mois de grossesse ont été comme la suite : du stress, de l’angoisse, des peurs. Et aussi du plaisir quand je les ai senti bouger. Enfin la sensation d’être enceinte et pas juste enflée. J’ai l’impression d’avoir eu tous les maux que l’on peut lire sur le Lire la suite