SpiderParents : Séparer les jumeaux, triplés à l’école ?

Aujourd’hui sur Facebook, on en a vu des photos de boutchou’ tous prêts, tous propres avec leurs sacs à dos pour la fameuse rentrée des classes.

Ici, avec nos triplés, bien sûr, la rentrée des classes c’est une affaire sérieuse ! Il y a les nouveaux sacs à dos de mamouchka – (l’une des mamies, la meilleure évidemment, ma mère) tous neufs. La nouvelle boite à goûter. La belle chemise pour Dan, les petites robes pour Ava et Elora. (Pas neuves celles-ci, elles ont déjà fait la rentrée passée.)

Note à moi-même : ne plus juger les mamans qui mettent des vêtements 3 tailles au dessus à leurs enfants pour s’en servir plus longtemps.

Et surtout, il y a de la nouveauté. Pour cette rentrée en maternelle (moyenne section), les enfants seront séparés. Les triplés sont chacun dans une classe différente.

L’année précédente, pour leur première rentrée, l’école ne proposée que 2 classes. Nous avions donc fait le choix avec les enfants de mettre tout le monde dans la même classe plutôt que 2 dans une et 1 dans l’autre.

Cette année, il existe 3 moyennes sections. La question de séparer les triplés s’est alors posée.

Nous avons échangé avec eux. Mis en avant les plus et les moins. Et au final, la majorité souhaitant découvrir l’individualité, nous avons fait le choix avec la Directrice du « chacun dans sa classe ».

Tout le monde le souhaitait. Ou presque. Un irréductible petit bonhomme –nommé Dan- résiste toujours et encore. Lui, il veut être avec Elora. Nous avons donc valorisé un peu plus la situation.

Néanmoins, mon petit cœur en coton de maman était bien arraché lorsque m’a répété à plusieurs reprises : « la Directrice s’est peut-être trompée. Je suis sûre qu’en fait je suis avec Elora »

Mais le jour de la rentrée. La Directrice ne s’était bien entendu pas trompée.

Comme pour tous les parents de familles nombreuses, la rentrée est un jour particulier où nous devons boire la potion d’ubiquité. Il faut essuyer les petites larmes, rassurer, rester avec chacun mais ne pas s’éterniser. Et souvent, s’éloigner les jambes un peu flageolantes. Et ça, trois fois pour des triplés !

Pour les parents aussi c’est la rentrée. C’est vraiment dur et compliqué…euh, en fait, à part ces quelques minutes NON. La rentrée, c’est la fête des parents ! Oui. Je suis une mère indigne. Mais aussi une femme. Et aussi une salariée.

Pourquoi avoir décidé de séparer les triplés à l’école ?

Comme toutes idéologies d’éducation. Elles sont vraiment personnelles et chacun fait bien comme il le souhaite.

Ici, dans la tribu de SpiderParents de triplés, nous avons fait le choix cette année de leur permettre de se découvrir autrement qu’à travers un groupe. Parce que oui, à trois, c’est un groupe. Nous travaillons beaucoup sur leur individualité mais également sur la chance d’être trois. Ils seront encore ensemble à la cantine, à l’étude, en récré …

Pour la petite section de maternelle, après coup, l’idée d’être tous dans la même classe était bonne. Cela leur a permis d’aborder la scolarité avec des repères fiables. Et aussi, il ne faut pas le caché, cela nous a permis, en tant que parents, de s’organiser plus facilement avec les mêmes contraintes pour les trois (grèves, absence de maîtresse…). Une bonne mise en jambe pour une première année de scolarité.

Cette année, nous sommes « des parents expérimentés ».

Et puis, après tout, très peu de choses sont inéluctables dans la vie. Si vraiment les semaines à venir sont très compliquées pour l’un ou pour l’autre et que cette séparation perturbe leur équilibre, et bien, je mettrai ma cape de SpiderMaman de triplés et j’irai à l’assaut du bureau de la Directrice pour négocier un changement. C’est quand même particulier les jumeaux et les triplés. Ne devons-nous donc pas traiter leur scolarité avec quelques particularités ?

Parents de jumeaux, triplés ou plus, séparés ou pas cette rentrée ? Répondez-ici

rentrée_des-classes-triplés

Le SPIDERPLAN des SPIDERparents de triplés

- la scolarité pour des multiples est une question particulière. Il faudra donc trouver des réponses particulières.

- N’hésitez pas à prendre un rendez-vous avec la Directrice voire des instit’ afin d’échanger sur leurs expériences. Peut-être ont-ils déjà eu ce cas de figure ?

- Parlez-en avec d’autres mamans afin d’avoir un regard extérieur sur la situation.

- Posez-leur la question. Dès la petite section, les enfants sont surprenants. Ils ont une très bonne capacité à comprendre les situations et savent très bien faire des choix. (« je veux du chocolat », c’est un choix  J )

- Ne vous laissez pas imposer une situation qui ne convient pas. Même si je vais me faire taper sur les doigts, si « école public » ne veut pas dire à la carte, ce n’est pas non plus synonyme de dictature.

- Laissez du temps. Je suis sûre que comme moi, vos enfants vous ont déjà surpris dans leur façon de s’adapter à une situation régulière avec brio. Il leur faudra du temps pour s’approprier leur nouveau microcosme. (en tout cas, je l’espère !)

Claire Barer, maman de triplés 
Le blog de triplés-  » La vie des triplés « : trucs, astuces et galères de parents de jumeaux et plus et de familles nombreuses.

Rendez-vous sur Hellocoton !

9 commentaires à propos de “SpiderParents : Séparer les jumeaux, triplés à l’école ?

  1. Ici, ça fait comme vous. Ils ont le même âge que les vôtres et rentrent en MS. Ils ont fait une année de TPS et on ne les mettait que le matin. Ils étaient ensemble. Et j’avais été prévenue, on laisse ensemble la 1ère année puis séparation. Et je dois avouer que sur le coup, ça ne m’a pas enchanté. Je n’aimais pas ne pas avoir le choix. Mais au final, à la fin de l’année, on me dit que tout compte fait, on pourrait encore les laisser ensemble. Mais je devais prendre ma décision très rapidement, pour le lendemain en fait. On a donc vu avec la maitresse car après tout, c’est elle la pro et qui les a au quotidien dans la classe. Car on le sait, les enfants ne sont pas pareils avec nous et chez les autres. Et elle pensait qu’il valait mieux séparer. En effet, ma fille avait tendance à faire les exercices de son frère…
    L’année dernière, pour la PS, mon fils s’est révélé selon les dires de la maitresse. Et nous qui pensions qu’il aurait du mal avec la séparation. Par contre, ma fille qui est normalement plus indépendante, a eu des petites larmes pendant un moment quand on la déposait. Mais un petit mois plus tard, elle s’était fait des copines et ça roulait!!!
    Pour mes bébés (ils ont 9 mois), je pense que je ferai pareil. Ils seront ensemble la 1ère année et ensuite, on sépare. Mais comme ils sont de novembre, il y aura une année en moins pour s’adapter à ce changement qu’est l’école

  2. Its like you read my mind! You seem to know a lot about this, like you wrote the book in it or something. I think that you could do with a few pics to drive the message home a little bit, but other than that, this is fantastic blog. A great read. I’ll certainly be back.

  3. Bonsoir
    j’aimerais savoir comment vos enfant ont vécu cette séparation, niveau resultat scolaire comportement. ..
    Mes enfants passent en moyenne section en septembre 2014 et la maitresse souhaite les separer car PS ensemble mais je ne me sent pas prete et je ne sais pas comment ils vont le ressentir.
    deplus impossible de faire marche arriere si ca ne se passe pas bien.
    jusqu a present ils n ont jamzis été separer que faire???

    • Ils étaient contents d’être séparés, ils nous en avaient parlé. Chacun raconte ses histoires, parlent de sa maîtresse… Par contre, je crois que ce n’est pas une obligation de les séparer, que sa dépend vraiment de chaque fratrie et de comment ça se passe dans le groupe et en groupe. Je sais que ce n’est pas très aidant comme réponse…désolée.

  4. Je viens vs faire part de mon experience les filles, mes fils ont 7 ans et demi. Premiere année d ematernelle ts ensemble, la directrice ne voulait pas les séparer, deuxieme année, nvelle directrice (une petite jeunette) desirait absolument les séparer. 3 eme année deux classes, donc deux et un tout seul. Pour le CP trois cp , on a pri la decision de les séparer et ça s’est super bien passé.Matheo qui etait tres timide ça l’a enormement aidé, a pri confiance en lui.Chacun a ses copains, sa vie . Il faut se dire qu’avant des triplés ce sont des êtes uniques et qui ont besoin de vivre en individualité.Je pense que c’est ns les parents qui avons le plus de crainte mais c’est légitime. Moi même j’ai une vraie jumelle et on a ete séparé des le CE1 et ça s’est tres passé, on est très proche. courage les filles et bonne rentrée à vs loulous.

    • Merci pour cette expérience. C’est toujours enrichissant de voir comme les autres parents et les autres enfants vivent la situation. ici, à la rentrée, 3 classes et ils seront à nouveaux séparés. Ils en sont très contents et tant que ça leur convient, nous en sommes bien contents. Je trouve chacun de nos enfants tellement différents que je ne les ai jamais pris comme un « lot ». Simplement, il y a cette particularité tellement riche d’être triplés. Merci encore d’être passé par là pour offrir cette tranche de vie.

      • C’est exactement ça Claire, idem chez ns ils sont tellement différents,leur propre personnalité. C’est primordial de els voir comme des etres à part entiere et non comme un trio indissociable; sI on ne les séparer jamais ça sera bcp plus compliqué ds leur vie future,ne pourront pas rester eternnellent avec le trio. Bisous claire et bon courage pour ta rentrée et tes nveau projets pro;*

Laisser un commentaire