Département du Nord et Belgique : un gène di-beta favoriserait les grossesses gémellaires

Un article de la très sérieuse revue « Medecine scientist » vient de mettre en exergue un nouveau gène qui expliquerait la recrudescence de parents de jumeaux dans le département du Nord de la France et en Belgique. Notre envoyé spécial, c’est rendu du côté de l’hôpital de Dunkerque pour comprendre ce phénomène qui viendrait expliquer le miracle de ces nombreuses grossesses gémellaires.

Entretien avec le Professeur Binoma, spécialiste de la fertilité et ancien interne de la Twiny Clinic aux USA.

« Après beaucoup d’études et de recherches dans des centres spécialisés, nous avons pu mettre en évidence une mutation du gène di-beta qui rendrait particulièrement fertile les mères du nord de la France et de la Belgique au point de développer par cycle 2 ovules au lieu d’un. Les facteurs environnementaux, notamment liés à la grande consommation de pomme de terre (à travers les nombreuses baraques à frites présentes sur la zone géographiques étudiées)  et le froid persistant produiraient un effet multiplicateur sur les hormones actives lors de la reproduction. On recense donc une communauté très importante de parents de jumeaux et plus sur le département 59 et en Belgique. »

La vivacité de cette communauté sur les réseaux sociaux vient corroborer ces études.

Bon, bien sûr, c’est des conneries. Mais qui a la vraie explication ?  Pourquoi est-ce qu’il y a autant de maman de jumeaux et plus du 59 et de la Belgique sur Facebook ? Parce que soit vous êtes très actives Mesdames, soit vous êtes très nombreuses !  Mais presque toutes mes gentilles mamans de jumeaux et plus postent régulièrement sur leur belle région. Il fallait donc bien trouver inventer une explication.

Alors, deux possibilités :

- Tu viens du Nord ou de la Belgique et tu veux confirmer cette hypothèse

Ou

- Tu ne viens pas du Nord ni de la Belgique et tu veux quand même être mon copain

Rejoins-moi sur Facebook !

#AutoPromo

C’est à force de lire – les abdos défoncés par les rires- le site du GORAFI que j’ai eu envie de m’exercer à ce style d’écriture !

Allez-y faire un tour et profitez-en pour décompresser !

PS : Venir sur Facebook, ce n’est pas juste pour voir le nombre de fans grimper ! C’est aussi pour échanger, un peu plus librement que d’habitude, l’écran aidant. Et comme ça, on se rend compte qu’on est pas seul dans le grand bateau des parents.
Je vous invite à lire le blog Parler de ma vie qui a fait un super article sur le sujet.

Claire Barer, maman de triplés 
Le blog de triplés-  » La vie des triplés « : trucs, astuces et galères de parents de jumeaux et plus et de familles nombreuses.

facebook blog de triplés

twitter blog de triplés

Rendez-vous sur Hellocoton !

5 commentaires à propos de “Département du Nord et Belgique : un gène di-beta favoriserait les grossesses gémellaires

    • Roooh! tu viens d’où?
      Suis belge aussi… mais pas de jumeaux/jumelles. Un seul Poupon, qui en vaut 2 parfois.
      Sinon, bravo pour l’écriture… j’ai lu jusqu’au bout… avec un doute en milieu de lecture quand même!

      • Merci. Moi, je suis sur Lyon. Nous sommes quand même bien représenté en maman de triplés mais le Nord, quand même, c’est un vivier !
        Une maman a soulevé l’explication très intéressante que la Belgique était peut-être concernée d’avantage par les naissances multiples car les Français du nord peuvent poursuivre des essais de FIV dans le pays.

  1. Oui bon, je ne connais pas la politique des centres PMA belges concernant le nombre d’embryons à transférer… mais en France, on évite le plus possible le transfert de plusieurs embryons surtout chez les femmes jeunes. On ne le privilégie que dans certains cas (chez les femmes les plus âgées par exemple).

  2. Pingback: Parents de jumeaux, triplés : une faculté en plus - La vie des triplés

Laisser un commentaire