Journée Nationale des Excuses : pardon pour l’orthographe

Journée nationale des excuses

C’est vendredi 18 octobre, la Journée Nationale des Excuses. Ce jour n’existe peut-être pas sur votre calendrier mais sur le miens, oui !

Je tenais donc publiquement à m’excuser pour les sévères fautes d’orthographe qui s’insinuent vicieusement dans mes articles. C’est pire que les poux et même le super produit de correction orthographique des laboratoires Fenêtres ne fait plus son effet. Ces saloperies sont devenues résistantes.

Alors, je me fais leur porte-parole et « j’écris » haut et fort : PARDON.

Pour la petite histoire, je suis une sale « pouilleuse de l’orthographe » depuis ma tendre enfance. Peut-être est-ce parce que je n’ai pas assez écouté ma mère qui disait tout le temps « il faut que tu lises c’est bon pour l’orthographe ». Pardon maman mais franchement  Tistou les pouces verts ce n’était pas génial !

Ma vie ou plutôt mes notes de dictée ont basculé grâce à l’intervention divine de Candy Espire. Une reine de l’orthographe. Mon changement de place inopiné en classe a été une très belle opportunité scolaire.

Et puis, j’ai changé de lycée. J’ai dû refaire le coup du « mais tout le monde s’est planté. J’ai eu 5 mais c’était l’une des meilleures notes. Et en plus, franchement à 16 ans, on n’est pas un peu vieux pour les dictées ? » et ça a continué comme ça. Longtemps.

Il y a bien eu des petites rémissions. Pour mon job d’étudiante, j’étais correspondante de presse dans le journal local. Je couvrais les sports et particulièrement le handball. Bon, ce n’était pas brillant. Bien sûr, je ne pratique pas le hand. Bien sûr, une fille au hand, il n’y en pas beaucoup. Les entraîneurs me filaient gentiment les feuilles de match avec des petits commentaires techniques au crayon. Je devais rédiger vite. On m’a renvoyé mon billet une ou deux fois en faisant remarquer que j’écrivais pour un journal alors j’ai pris sur moi et j’ai travaillé. Et petit à petit, j’arrive à retirer les lentes. Mais il en reste toujours !

Donc, quand vous voyez des fautes dans mes billets, soyez clément car la « pouilleuse de l’orthographe » n’y est pour rien. Ces sales bêtes s’accrochent ! (et la fatigue est un grand facteur de recrudescence)

SPIDERPLAN des SPIDERparents de triplés

Durant la JNE (Journée Nationale des Excuses), chaque parent (c’est la condition) peut faire valoir une excuse. Quelle qu’elle soit. Une grande tante qu’on enterre pour la 4ème fois pour partir plus tôt en week-end (et oui, cette journée change de date chaque année pour toujours tomber un vendredi), un repas chips-pizza aux enfants par simple fainéantise, simuler un mal de dos pour se taper une bonne douche chaude au moment chaotique du coucher.

Moi, je suis vachement engagée, je viens de vous offrir la mienne !

Claire Barer, maman de triplés 
Le blog de triplés-  » La vie des triplés « : trucs, astuces et galères de parents de jumeaux et plus et de familles nombreuses.

facebook blog de triplés

twitter blog de triplés

Mon affiche est basée sur une illustration de la Journée Nationale des Aidants, qui elle, existe vraiment. Une action qui me plait bien !

Rendez-vous sur Hellocoton !

3 commentaires à propos de “Journée Nationale des Excuses : pardon pour l’orthographe

  1. Pingback: La quinzaine des gagnants : les jumeaux et plus - La vie des triplés

  2. Pingback: L'interview #interflora #4 : Maman Anonyme - La vie des triplés

  3. Pingback: J’ai testé : la boutique de fringues chinoises pas chères en ligne

Laisser un commentaire