Devenir SpiderParent

Je sens le soleil sur mon visage, le vent de la Toussaint dans les cheveux et je m’assois. Tranquillement, légère. Les rayons du soleil me rappellent toujours mon père. Comme s’il me caressait doucement et approuvait mes actions. Aujourd’hui Doudou a dit « maman ». Un vrai « maman ». Il n’a pas dit « ga-to » ni « papa ». Il a dit « maman » et ça m’avait l’air adressé.

Chaque jour qui passe, je suis dans le jugement. Toujours faire plus en sachant profiter de l’instant. Etre assez ferme, offrir à mes enfants un vrai cadre pour évoluer. Je juge chaque assiette qu’ils mangent pour tenter de retarder le moment  où ils se questionneront sur leur alimentation. Je juge leur adaptation au milieu scolaire, leur vie sociale.

Je me questionne pour savoir si je suis assez présente, si  je leur donne à chacun assez d’attention. La vie d’une maman est d’une telle pression. Etre sûre d’être juste avec chacun, ne pas avoir le droit de faillir à son rôle de parent et surtout, cette hantise de, n’avoir qu’une chance, qu’un seul essai. J’ai décidé dans ma vie, de tenter le tout pour le tout. J’ai fait quatre enfants. Avec chaque fois, une issue incertaine. Comment savoir si je suis juste, si j’adopte la bonne méthode. Comme savoir si je ne ferai pas d’erreur et s’ils ne m’en voudront pas. Je me suis lancée sans filet dans une inconnue qui s’avère si riche.

Quand on est parent, la remise en cause est permanente. On aurait pu me prévenir. M’annoncer officiellement qu’être parent engendrait peurs et angoisses de façon perpétuelle. La Responsabilité dans le sens large du terme. Aujourd’hui, mon petit dernier, mon doudou, a dit « maman ».

Aujourd’hui, j’ai le sentiment d’être une maman encore plus que chaque jour. Je sens le soleil sur mon visage, le vent de la Toussaint dans les cheveux et je m’assois. Je regarde mon corps de femme-mère. Mes rayures sur le ventre et les hanches, distendus par la bestialité de l’accouchement. Je suis marquée au fer rouge. J’ai le corps marqué par leurs naissances. Par la puissance de ces vies qui ont grandi en moi.

Je suis nouvelle. Autre et à la fois la même. Je suis prête à tout. En écrivant ce blog, je voulais transmettre, raconter, partager. En écrivant ce blog, je suis devenue mère aux yeux des autres ; j’apprends, chaque jour. Je teste chaque jour. Et je me réjouis, chaque jour, des enrichissements de la vie.

A tout ceux qui hésitent à passer le pas, qui ont peur de ce que l’avenir peut réserver, je leur raconterai, chaque sourire, chaque larme, chaque angoisse, chaque victoire. Je dessinerai une route pleine de montagnes, de routes pavées et de branchages denses et j’évoquerai la naissance d’un enfant. Une belle route, que l’on peut prendre droite et sans embauche ou tortueuse mais pleine d’expériences, de côtes et de descentes délirantes. Je sens le soleil sur mon visage, le vent de la Toussaint dans les cheveux et je m’assois.

Aujourd’hui, je suis mère. J’essaye chaque jour de faire en fonction de nos convictions, d’accepter le regard d’un autre qui a un passif différent, de trouver un juste milieu, de faire des compromis sans compromission. S’il vous plait, ne m’en voulez pas, chaque minute qui m’est offerte d’être à vos côtés, j’essaye de faire au mieux avec la fatigue, le stress, l’angoisse, l’exigence, l’amour.

On aurait dû me dire que d’avoir des enfants ce serait tout ça. A la fois, je n’aurai peut-être pas signé. J’aurai raté tant de choses.

Aussi fatigants que vous soyez, vous m’avez fait changer de statut. Aujourd’hui, je suis femme-mère et même dans mes rêves les plus fous, je n’imaginais cette aventure si grande. appelle moi maman je suis un papa de triplés Claire Barer, maman de triplés  Le blog de triplés-  » La vie des triplés « : trucs, astuces et galères de parents de jumeaux et plus et de familles nombreuses. facebook blog de triplés twitter blog de triplés

Rendez-vous sur Hellocoton !

2 commentaires à propos de “Devenir SpiderParent

  1. Tu ecris tres bien, c’est fou, cest comme si tu etais dans ma tete et tu ecrivais pour moi. Je pense que tu es une bien meilleure que moi . Tu es une bonne maman, le fait de se poser la question d’etre une bonne mere ou pas, donne la reponse ,oui. Merci pour ton ecriture

Laisser un commentaire