La tétine c’est tabou, on en viendra tous à bout

Les tétines :

Au départ, je me suis dit, OK. Mais juste dans le lit.

Et puis, les trois bébés décidant que les cris de l’un n’empêchent pas les cris de l’autre, les SpiderParents ont cédé aussi en journée.

Et rapidement, la tétine est devenue l’arme secrète des balades. Le bouchon antibruit.

La facilité ? Avec des triplés, on pourrait plutôt parler de solution anti-surmenage. Beaucoup plus valorisant.

Mais, il y a un moment où ce n’est plus possible. Les mots sont hachés. Les doudounes accrochées (pour pouvoir retrouver les tétines rapidement) à leurs extrémités se noircissent et puent, de façon inéluctable.

Vers les deux ans et demi de nos triplés (avant l’entrée en maternelle), nous avons donc décidé, après une longue concertation entre SpiderPapa et SpiderMaman d’arrêter la tétine.

Sans substitut. Pas de patch, ni de sucette pour faire passer la pilule.

Bien sûr la peur du manque. Des sueurs la nuit. Mais il y a un moment, où il faut se sevrer et dire stop.

Trop nocives pour les quenottes. Trop dangereuses pour l’évolution du langage. Trop sujettes à des microbes en tout genre (qui multipliés par trois font des dégâts).

Les tétines c’est tabous, on en viendra tous à bout.

Je ne suis pas adepte du mensonge en bande organisée. A l’époque où moi-même je suçotais, mon père m’avait expliqué que si nous plantions ma tétine dans la terre, Il pousserait un arbre à tétine.

Nous avons donc amené le sujet avec nos petits bonshommes. 2 ans et demi, ne l’oublions pas.

Et le grand jour arriva.

Comme dans un film, la pluie battait son plein. Les nuages étaient bien gris. Comme un jour triste.

Nous avons creusé un trou, pas pour espérer y voir pousser un arbre, pour enterrer les précieuses.

Mes petits-grands y ont déposé leurs tétines. Avec de l’émotion dans les yeux.

On a pris la petite pelle rouge en plastique et, l’un après l’autre, ils ont recouvert le trou rempli de tétines.

C’est fini. Il faut faire le deuil. Passer à autre chose. Une nouvelle étape.

Ils ont bien compris. Les trois. Ont peut-être redemandé une tétine une ou deux fois. Sans succès. Pour éviter la rechute, il faut résister.

Et puis, l’envie est passée. Plus rapidement que je ne l’imaginais.

On s’est déjà rendu sur la tombe à tétines, creusées dans un petit jardin. Juste pour se rappeler, que maintenant, ils sont grands.

stop la tétine

tétine man

 

Le SpiderPlan des SPIDERParents de triplés :

- Il faut se l’avouer, la tétine s’est bien pratique quand on a que deux mains et que plusieurs bébés crient famine.

- Si vous le pouvez, cadrer l’utilisation de la tétine dès le début (uniquement dans le lit par exemple)

- Vous verrez, il y a un âge où vous trouverez que la tétine est un accessoire qui n’est plus approprié. C’est le moment d’arrêter.

Et vous, c’est quoi votre méthode pour arrêter la tétine ?

 

Visuels issus de Tétine Man, texte de Christophe Nicolas, Illustration de Guillaume Long

Claire Barer, maman de triplés 
Le blog de triplés-  » La vie des triplés « : trucs, astuces et galères de parents de jumeaux et plus et de familles nombreuses.

facebook blog de triplés

twitter blog de triplés

Rendez-vous sur Hellocoton !

3 commentaires à propos de “La tétine c’est tabou, on en viendra tous à bout

  1. Ah ah, moi l’anti-tétine, c’est la PREMIERE chose que j’ai acheté en apprenant la terrible double-nouvelle !

    Bon il se trouve que ma fille la refusé rapidement (comme mon aîné), par contre, son jumeau est méga accroc (et en plus il a des goûts de luxe, je ne trouve le seul modèle accepté qu’aux USA…)
    Même encore à un an, quand j’oublie de lui accrocher, il prends son pouce à la place.

    J’ai privilégié la tétine au pouce justement parce que je trouvais le sevrage plus aisé, et maintenant avec tes ptits conseils, on est parés pour le grand adieu… Enfin c’est pas pour tout de suite !

    BIsous

  2. Pour nos jumelles, la tétine, c’est dans le lit et uniquement sans le lit (ou alors pendant les longs trajets de voiture). Comme c’est comme ça depuis le début, ça ne pose pas de soucis. Et on a de la chance, elles sont sages de manière générale donc on a rarement envie de leur donner la tétine pour avoir du calme

    Mais avec 3, je veux bien comprendre que vous ayez fini par céder :p ça ne doit pas être évident, 3 furies :p déjà avec 2, quand la crise arrive, c’est pas évident…

    Sinon sympa l’idée d’enterrer la tétine :) j’y penserai

  3. Pour nous la tétine ça s’arette a 3 ans. quelques temps avant déjà on commence a prévenir, « tu sais bientôt on utilisera plus la tétine », « bientôt c’est ton anniversaire on arette la tétine »…
    et le jour J on fait une fête et le petit lui même jette les tétine parce qu’il est grand… et tout va bien, aucune redemande. méthode testée sur 3 enfants sans problèmes (le petit dernier a d’ailleurs arette de lui même avant 3 ans…)

Laisser un commentaire