Le père Noël : un mensonge en bande organisée

Les copains, peut-être qu’après cet article, vous ne voudrez me parler. Bouh, au coin SpiderMaman !

Je ne fais pas Noël mais je n’ai aucun problème avec l’idée de se gaver de chocolat et de saumon fumé, ni celle d’accrocher des magnifiques boules sur un arbre qui sent bon. C’est réjouissant, so’ excitant d’avoir des réverbères parés de belles lumières et d’éprouver, l’espace d’une soirée, cette chaleur unique qui se dégage d’un repas avec tous ceux que l’on aime.

En réalité, tout me plait dans les fêtes de Noël. La solidarité, les émotions, les yeux brillants des enfants devant des cadeaux beaucoup trop nombreux. Même la petite crèche décorée en famille peut me faire rêver.

Mais, le père Noël, celui-là, il commence à m’énerver.

Bien sûr, je suis une SpiderMaman super attachiante des fois. Et là, c’est un peu le cas.

J’ai vraiment beaucoup de mal a accepter l’idée du père Noël. Ou plutôt l’idée de ce mensonge collectif.

A l’école, à la gym, dans les centres commerciaux, dans les MJC, dans les magazines. Des gros, des petits, des vrais barbus, des faux vieux…ils sont partout avec toujours la même volonté de faire croire à nos enfants, que le père Noël est un vrai monsieur.

Avec une vraie vie et des copains nains qui font des jouets…

L’histoire est jolie, mais ce n’est qu’une histoire. L’ancrer dans la réalité est quelque chose de difficile à intégrer pour ma petite caboche de SpiderMaman.

Dès fois je m’interroge : « est-ce que je peux dire à cette petite fille au parc que si elle va dans la forêt avec ces parents, elle croisera peut-être un fille qui chante aux cheveux magiquement long ? »

Et bien, désolée, je ne cautionne pas.

Evidemment, ceux qui lisent ma Paracha de la semaine, le savent bien. Je suis un peu la dame qui dit la vérité.

Evidemment, j’ai fait de même avec le père Noël. L’an passé, à l’occasion du repas de Noël -le moment attendu comme le messie depuis des générations pour tous les enfants demi-pensionnaire- j’ai expliqué à mes triplés que le vieux monsieur qui vient à la cantine habillé tout en rouge et bien, il porte un déguisement.
Et que non, il ne vient pas du pôle Nord. (ou de Laponie ?)

A Disneyland, cela ne me viendrait jamais à l’idée de dire que la grosse mascotte Mickey est une vraie souris géante. Non, il porte un déguisement.

Et bien, pour le père Noël, c’est un peu pareil.

Comme ce n’est que mon humble point de vue, j’explique également à mes enfants que plusieurs de leurs copains pensent autrement et que nous devons garder l’information secrète. Ils s’y tiennent. Et puis sinon, désolée, mais le père Noël n’existe pas.

 le pere noel n'existe pas

 

Le SPIDERPLAN des SPIDERparents

J’adorerai l’idée de voir mes enfants travailler à l’école sur un projet de déguisement de père Noël avec leur maîtresse. En finalité, tout le monde serait dans l’esprit et le mensonge s’envolerai.

Rendez-vous sur Hellocoton !

8 commentaires à propos de “Le père Noël : un mensonge en bande organisée

    • Bah ça me gène moins. Parce que je trouve que l’on insiste moins. Avec le père Noël, j’ai vraiment l’impression d’un bourrage de crane. En plus, pour la petite souris, chacun à sa petite histoire qui va avec, ce n’est pas la même partout. Je trouve que ça fait plus travailler l’imagination.

  1. Coucou Spider maman, bein tu vois moi j’aime bien le pére noel, à la maison les filles y croient et il est meme passé leurs apporter leurs joujoux l’an dernier. C’est mamie qui si colle est je dois dire qu’elle fais un super pére noel . Après je suis pas pour se déballage de pére noel partout qui envahissent les magasins, les trottoirs et autres lieux . Je pense que se sera la derniére année ou elles y croieront déjà elles commencent a avoir des doutes sur son existence . C’est un peu la magie de Noel laissons les réver !!.
    Maman de 3 puces de 6 ans et demis

  2. Pingback: Paracha de la semaine : «Pourquoi on ne peut pas tout avoir (comme cadeau) ? » | La vie des triplés

  3. Je trouve cet article très triste et reflétant le monde si cruel des adultes qui a oublié le rêve l imagination qui fait tant briller les yeux de nos enfants et les rendent si innocent, qui nous rappelle comme nous adulte on a oublié que la vie est simple comme les yeux qui brillent d un enfant qui croit à de jolies histoires …..
    Je ne partage pas cet avis et trouve triste qu on puisse vivre sans magie mais après à chacun ses croyances et ça super Wonder maman tu peux le comprendre

Laisser un commentaire