Envie d’un petit dernier ? Et si tu attendais des jumeaux. Ou pire, des triplés.

Un jour, les nuits enfin complètes de ton grand bébé, tu te décides à faire un petit dernier. Et hop, à l’écho, il y en deux. Ou pire, il y en trois.

On dit souvent, « un enfant, c’est toujours du bonheur ». Quand ils arrivent par deux ou par trois, surtout si on a négocié serré avec le papa, ce n’est pas si simple à apprécier.

Quel chamboulement ! Déjà passé de 0 à 3, c’est un peu chaud. Mais se dire, on fait le troisième et se retrouver avec n°3, n°4 et n°5… La bagnole, l’appart trop petit, les biberons, les vêtements, la poussette, le boulot…et j’en passe. Tout ça à penser, alors qu’au final, on souhaitait juste revivre les joies de la maternité.

« Ce sont tes premiers ? »

Régulièrement, je discute avec des mamans de triplés. Sur Facebook, la plupart du temps. Dans la rue, beaucoup plus rarement. Je crois qu’il y a pénurie.

Avec des parents de jumeaux, c’est plus courant.

La conversation commence souvent par : « ce sont tes premiers ? ».  Rien que de l’écrire, cette phrase me fait sourire.

Oui, mes triplés, sont mes premiers. Souvent, je me dis « heureusement ».

papacube attendre des jumeaux

Illustration prêtée par le génial Papacube
(Retrouvez l’article qui va avec en lisant « Différence entre jumeaux monozygotes et jumeaux dizygotes« )

« Tu as envie d’en faire un autre après ? »

Heureuse SpiderMaman de 4 enfants, je suis souvent tentée de poser la question aux autres mamans que je connais : « tu en veux d’autres après ? »

Et là, les réponses varient selon la situation.

- Si c’est à une maman d’un seul enfant, elle me regarde angoissée avant de me répondre : « j’espère que je n’aurais pas de triplés ». Sympa !
A la fois, je peux comprendre que tout le monde n’ait pas envie d’en avoir trois à la fois. Il faut se rendre à l’évidence. Les femmes ne sont pas des chats. Il n’est donc pas traditionnel d’être enceinte d’une portée.

- Si c’est à une maman de jumeaux ou de triplés à qui je pose la question, le comportement est tout de suite différent. « J’aimerai bien en avoir un tout seul », « pourquoi pas, ce serait sympa de profiter avec un seul enfant » « j’ai envie d’un accouchement par voie basse pour changer ».

Toutes ces phrases, je les comprends. C’est aussi pour ça qu’avec SpiderPapa, on a eu le petit dernier. Pour vivre une maternité plus « standard » et surtout moins médicalisée.
Dans le quotidien aussi tout est différent avec un seul enfant. Il ne faut néanmoins pas oublier qu’un petit dernier, ce n’est pas vraiment un seul enfant. C’est un enfant en plus.

Quand les multiples arrivent en dernier

J’essaye de voir toujours le côté le plus agréable dans toutes les situations. Surtout quand je n’ai pas le choix. Loin de moi l’idée de dire que des triplés, c’est la tanné. Mais, je suis quand même bien contente de les avoir eu en premier. Pas de grand à s’occuper. J’ai donc eu tout mon temps pour gérer. J’ai pu prendre le temps pour gérer.
Si j’avais eu un aîné, les choses auraient été bien différentes. La logistique étant tellement prenante avec trois bébés que j’aurais eu peur de laisser un peu le grand de côté.

Tant mieux qu’ils soient arrivés en premier !

Quand je pense à ces mamans…

Quand je pense à toutes celles qui veulent un petit dernier et qui attendent des jumeaux ou de triplés, je me dis, waou, ça ne va pas être simple.
Quel chamboulement. Je ne sais pas si j’aurais pu gérer.

Et toi, tu veux un petit dernier ? Tu veux connaître tes chances/risques d’attendre des jumeaux ou des triplés ? 

Le SPIDERPLAN des SPIDERParents de triplés
Petit comparatif pour 1, 2 ou 3 bébés.

Biberons/jour Couches/jour
Enfant seul 7 ou 8 5
Jumeaux 14 ou 16 10
Triplés 21 ou 24 15

Bien entendu, tout est multiplié.Transats, sièges auto, grenouillères, bodys…Heureusement, l’association Jumeaux et plus est là pour accompagner les parents. Au delà de la location de matériel, c’est souvent l’occasion d’échanger avec des personnes dans la même situation. Parce que le conseil « tu verras, la nuit, tu sortiras une casserole pour l’eau des tes biberons » n’est pas toujours le plus judicieux.

Claire Barer, maman de triplés 

Le blog de triplés-  » La vie des triplés « : trucs, astuces et galères de parents de jumeaux et plus et de familles nombreuses.

facebook blog de triplés

twitter blog de triplés

Rendez-vous sur Hellocoton !

17 commentaires à propos de “Envie d’un petit dernier ? Et si tu attendais des jumeaux. Ou pire, des triplés.

  1. hé bien moi, ce sont mes « deuxièmes » et si c’est vrai que je dois parfois(souvent) laisser ma grande se débrouiller, je suis contente de ne pas avoir débuté par les triplés. J’ai pu prendre le temps de « tester » sur un enfant seul, notre éducation, comment on donne un bain, la diversification, les premières maladies… bref, je ne suis pas angoissée avec les triplés. Il a « juste » fallu apprendre à m’organiser ;-)

  2. De mon côté, mes jujus sont mes « premiers » et je suis bien contente de ne pas avoir eu de grand à gérer en plus. Quand au petit dernier, j’ai eu une très courte période où j’en voulais un troisième pour savoir ce que c’était d’avoir un seul bébé à s’occuper, et pour connaître une grossesse et une naissance « normales », mes garçons étant nés à 6 mois. Mais l’envie m’est très vite passée, 2 enfants c’est déjà très bien pour moi ;)

  3. C’est une question qui m’a angoissé de plus en plus au fur et à mesure des grossesses. Je ne savais pas comment j’aurais gère des jumeaux ou plus avec un grand, ou deux, ou trois ou quatre! En même temps, je me serais peut être arrêtée avant le cinquième! C’est sûrement plus facile un par un, mais ça fait un peu eternel recommencement. Ça fait des années que je change des couches, je n’en vois plus la fin :)

  4. Salut. Ton billet fait écho à notre histoire puisque notre « petit troisième » est arrivé à deux :-). Déjà nous avons laissé passer quelques années après notre deuxième. La vie de famille nous convenait bien comme ça et notre deuxième loulou n’avait pas été aussi « facile’ que notre ainé. Et puis la vie fait que parfois on change d’avis :-); Et cette question « c’est vos premiers ? », qu’est ce que je peux l’entendre !!!! Et quand je réponds « ah non ce sont les 3ème et 4ème » les gens se liquéfient devant moi !!!! Alors c’est certain que l’arrivée de mes deux loulous simultanément ça (et c’est toujours !) un vrai tsunami mais quel bonheur !!!!!!

  5. Chez nous c’est le petit troisième qui est arrivé en double! Nos aînés avaient 2,5 et 5 ans à la naissance des jumelles. J’ai à la fois apprécié d’avoir déjà eu des bébés uniques avant: je n’étais pas angoissée par leurs pleurs etc et surtout j’avais déjà eu l’opportunité d’apprécier des moments comme le bain ou les bibs, qui ne sont pas spécialement trippants avec 2 bébés. En revanche, 4 enfants en 5 ans dont des jumeaux c une épreuve dont je me serais bien passée… Je les aime plus que tout mais purée qu’est ce que j’en ai bavé… (L’utilisation du passé n’étant pas totalement justifiée!!) . Mes twinettes ont 3 ans.

  6. Les triples ont un aine , leur frere avait 27 mois et demi a leur naissance. Et grace a lui, grace a ma premiere maternité, je me suis sentie a l’aise je n’ai eu aucune angoisse pendant la grossesse hormis ( voiture appart etc). Mon aine m’a formé, il m’a tout appris. Cependant en effet je manque de temps pour lui, mais je manque de temps pour tous a part entiere. Je passe a cote de certains moments. Je suis admirative des parents pour la premiere fois, et bien de triples, vous avez du avoir du courage… Aujourd hui l’aîe a 5 ans passes, et le trio a 3 ans. Tout va bien hormis les betises …. Merci pour ce blog j adore.

  7. çà me rappelle l’histoire de mes parents ! ^^
    mes parents avaient déjà 2 filles, moi 10 ans, ma soeur 3 ans et demi, quand ils sont dit cette phrase : et si on faisait le petit dernier ???
    Jackpot !!!! à l’écho, pas un, mais deux petits coeurs !!!!! hihihihi !!!
    comme tu le dis : faut tout changer !!! voiture, poussette, maison !!
    mon père à l’annonce a su juste répondre : mais comment on va faire !!! ^^
    quel chamboulement !!
    et en plus manque de bols : encore deux filles !! mdddrrrrrr (pas doués les parents ^^)
    dans leur « malheur », ils ont eu de la chance, à 11 ans, je pouvais aider ma mère à donner les bibis et à les changer !!! Ce qui m’a aussi permis pour mon premier enfant de ne pas être paumée en voulant mettre sa première couche ! ^^
    cette anecdote date de 25 ans, deux « vraies » jumelles, et heureuse qu’elles fassent parties de nos vies !! <3

  8. Hihihih ton article m’a fait sourire … car comme tu le sais on est en essais bb5 … j ai toujours rêvé de jujux mais jamais eu .. qui sait … Jte dirai looool
    Chez nous dans la famille, du coté de ma mère il y en a eu pas mal : ma grand mere a été enceinte deux fois de jujux et une fois de triplé mais les grossesses n’ont pas abouties …
    Ma tante, des jumelles, mon autre tante aussi … qui sait …. peut etre mon tour looool t imagine ???

Laisser un commentaire