Paracha de la semaine : « Maman, pourquoi tu cries comme ça ? »

Il y a des jours avec, et il y a des jours sans. Hier, c’était sans. Bagarres pour savoir qui ira au centre commercial avec moi, bruits collectifs autour du petit dernier qui se réveille 12 fois par sieste, verres d’eau qui n’arrêtent pas de tomber. Au demeurant, je ne suis pas plus patiente avec les années. Ni avec le nombre d’enfants. C’est bien dommage, je crois que ça m’aiderait.

Faiblesse quand tu me tiens, malgré les efforts prononcés pour donner des consignes précises à appliquer, ma bouche ne s’est ouvert que pour…crier. Et ça, une bonne partie de la journée.

Le soir venant, le coucher des enfants aidant, je me sens un peu apaisée et m’en veux de tous ces cris tonitruants. Il faut bien s’en rappeler, ce sont des enfants.

Je me suis donc assise sur le seul lit raisonnablement à ma hauteur et avant même d’avoir pu fournir une explication, Lolo, ma sensible, m’a devancé :

 » Maman, pourquoi tu cries comme ça  ? « 

parasha-expliquee-aux-enfants

Avant de commencer, je me suis excusée. J’aime montrer l’exemple si mon comportement n’est pas adapté.

Et puis, j’ai dû leur expliquer :  » Maman aussi est fatiguée. » Danou s’est empressé de prendre ma défense, quel petit chou (quand il est sur le point de se coucher) : « Bah oui, maman elle travaille beaucoup et puis même qu’elle fait les courses et qu’elle nous prépare des bons goûters. Le repas c’est toujours papa mais c’est parce que maman elle aime pas trop cuisiner ».
C’est bien vrai !

Je me dois de préciser :  » vous voyez Ava quand elle ne fait pas la sieste ? Et bien, elle n’arrête pas de chouiner. Doudou aussi, ça lui arrive de crier quand il veut se reposer. Et bien , moi c’est pareil. Quand je suis très fatiguée, c’est compliqué de vous répéter sans arrêt de ne pas faire si ou de ne pas faire ça. Si vous ne m’écouter pas, j’ai envie de parler plus fort que vous et parfois, je hausse la voix ».

Ava qui tient à se cultiver ou à me garder encore quelques minutes à ses côtés  » c’est quoi hausser la voix ? »

« Dans « hausser » il y a le mot « haut », vous l’entendez ? » En cœur, beaucoup plus fort que ça ne devrait à 21h : « OUUUUIIII ». « Hausser la voix » ça veut dire « Parler au-dessus de d’habitude. Plus fort quoi. »

« J’essaye au maximum d’être là pour vous écouter, pour m’occuper de vous, pour vous faire plaisir. Simplement, il arrive que vous soyez très excités. Quand je suis en forme, je suis plus patiente. Je prends le temps de vous parler, plusieurs fois, de répéter ce qui ne vas pas. Comme dans un jeu, quand on y arrive pas, on s’énerve quelque fois. Moi, c’est pareil, quand je n’arrive pas à vous faire comprendre quelque chose ou que vous ne m’écoutez pas, il m’arrive de crier. Je ne devrais pas. Mais, les mamans aussi ça leur arrive de ne pas être toujours en forme. Vous comprenez ?  »

Sans même leur laisser le temps de me répondre, c’est l’heure de dormir, je ne l’oublie pas :  » Je suis désolée d’avoir crié comme ça. Mais vous aussi vous devez me dire pardon de ne pas m’avoir beaucoup écouté ».

Danou en premier « Pardon maman ». Les autres ont suivi. Heureusement, à cette heure-ci, je n’ai plus envie de débat.

« Enfin, ne l’oubliez jamais, même s’il m’arrive de crier, je vous aime. Vous êtes mes enfants et il ne faut jamais avoir peur de moi. Faites un gros dodo, comme ça, moi aussi, je vais me reposer et demain on aura une journée sans cri et pleine d’activité. C’est quand même plus sympa quand on ne crie pas. »

Lolo qui souhaite m’achever n’oublie pas de me faire remarquer :  » maman, des fois tu dis « putain » « .
Je lui répond alors doucement : « et toi des fois, tu pleures pour rien. Tu vois, on fait toutes les deux des choses qu’on ne devrait pas. »

Pour comprendre ce que c’est que la « Paracha de la semaine », c’est ici : « La paracha de la semaine, une question expliquée aux enfants » 

Claire, maman de l’extrême

 » La vie des triplés « : trucs, tests, astuces et galères d’une maman de triplés… et d’un petit dernier. L’expérience d’une maman de famille nombreuse contrainte à l’ingéniosité !

facebook blog de triplés

twitter blog de triplés

Rendez-vous sur Hellocoton !

Un commentaire à propos de “Paracha de la semaine : « Maman, pourquoi tu cries comme ça ? »

Laisser un commentaire