Test porte-bébé One Babybjorn

Il m’arrive de présenter des tests par ici. Souvent, j’ai envie d’ajouter le « truc » en plus. Mon utilisation dans des conditions de maman de l’extrême me donne envie d’ajouter une petite touche d’imagination. C’est donc de cette façon que je vais procéder.
Dans mes tests, tu trouveras des photos, du blabla, des explications, plein de détails, une revue d’autres tests trouvés par ici et pour avoir d’autres avis et…mes petites idées de maman contrainte à l’ingéniosité ;) .

Oui, ce sera long et ça va déchirer. Ce sera bon comme du Nutella : un coup de cuillère et tu t’enfiles le pot.

Babybjörn, c’est un nom qui me parle. Il fait parti du top 2 des mots Suédois que je connais. Après IKEA.
Depuis quelques semaines, j’ai la chance de tester leur dernier porte-bébé : le One.
Ce dernier né de chez Babybjorn, c’est la promesse d’un unique porte-bébé, dont on se serre de la naissance jusqu’à l’âge adulte 15 kilos ( 2 ans et demi/3 ans environ).
adulte-dans-porte-bebe

Il permet de porter l’enfant de trois façons :

  • Face au père ou à la mère
  • Face au monde
  • sur le dos

Concernant l’idée moche, prout, caca, que l’on peut se faire de la position qui ne serait pas bonne dans un porte-bébé Babybjörn, je laisse Marie le dire mieux que moi.

J’ai été initiée au portage avec le porte-bébé Babybjörn Active. Il nous a suivi pendant très longtemps. C’était notre quotidien avec les triplés quand ils étaient petits : poussette double +porte-bébé. C’était ça ou la poussette triple. N’en parlons pas.
Chez nous, le portage a débuté comme ça. Une histoire de logistique. Puis rapidement, nous avons aimé porter nos enfants.

Ce qui devait arriver, arriva. ils ont grandi. Fini le porte bébé ventral. Le plus chanceux plus léger a eu la chance de tester le porte-bébé physiologiue Manduca et de se promener sur mon dos.

Pour mon petit dernier, qui a bientôt un an, je me  suis mise au portage dès la sortie de la maternité. C’est devenu une habitude. Au lieu de la poussette, j’utilise le porte-bébé. Pas tout le temps, mais très souvent. Je trouve ça très pratique d’avoir les mains libres pour tenir celles de mes « grands » ou pour porter les courses.

Quand j’ai ouvert la boite de mon porte-bébé One, j’ai découvert un très bel objet, design, sobre, élégant, robuste. Un peu comme quand on ouvre le gros carton de sa nouvelle poussette super-technologique-méga-qui-tue. Je trouve qu’il claque !

L’idée d’avoir un unique porte-bébé pour porter mon bébé face à moi ou pour le porter sur mon dos m’a donné très envie.

Le porte-bébé Babybjörn One coûte entre 109€ et 150 € (ça dépend du marchand). Pour un moyen de transport régulier, c’est vite rentabilisé. Bon ok, c’est quand même des sous.
Si tu hésites à casser ta tire-lire et que tu veux être bien sûre que ce porté-bébé et celui de tes rêves (Oui, toi, qui rêves de porte-bébé, il ne faut pas trop boire quand on a des enfants), je t’offre un test en 4 modes. 

La séance photo a pu être réalisée grâce à la participation de l’adorable, le formidable, le magnifique, le plus beau, le plus intelligent des bébés mon grand garçon de 11 mois et de l’amour de papa.

porte-bebe-babybjorn-nouveau

Le porte-bébé One : mode été

Pour en faire un vrai copain du quotidien, mon porte-bébé doit être aussi pratique en hiver qu’en été. L’utilisation n’est pas exactement la même. Sauf si tu habites dans un pays très, très chaud avec du sable fin et des coucher de soleil à tomber. (et pas de grosse combi-pilote bien rembourrée pour bébé) Si tu es dans ce cas, ne me laisse pas de commentaire. Derrière mon ordi, j’ai froid (je te déteste donc un peu).

Mise en situation : Il fait chaud, c’est l’été, on est légèrement habillé.

1. J’enfile le porte-bébé. Par la tête. J’ai essayé de l’enfiler par les pieds. Ça ne marche pas.

Les lunettes de soleil, c'est pour le "mode été". Faut-il vraiment tout expliquer :)

Les lunettes de soleil, c’est pour le « mode été ». Faut-il vraiment tout expliquer :)

Avant d’y glisser bébé, je l’ajuste au niveau du dos. Les réglages varient si c’est papa ou moi.

dos-porte-bebe-babybjorn-one

2. Je mets en place bébé. Il faut fermer des clipses qui font « clips » au-dessus des épaules et au-dessus des cuisses. Il faut bien être en face pour verrouiller le système. Je ne trouve pas ça si évident de bien « viser ». Notamment au niveau de la cuisse où je m’y prends souvent à trois fois. J’avoue préférer le système de verrouillage du porte bébé Babybjörn Active.

test-porte-bebe-babybjorn-one-5test-porte-bebe-babybjorn-one-4

3. Une fois bébé installé, je peux encore régler l’ajustement au niveau des hanches et des bretelles.

avis-babybjorn-one-1

Cette photo, c’est ma minute hôtesse de l’air. Une pensée pour Flying Mama.

4. Pour le portage avec bébé face au monde, c’est la même idée. A part bien sûr bébé, qui regarde…de l’autre côté !

L’expression « face au monde », c’est si poétique ! J’ai donc mis ma fleur pour rester dans le registre !
Doudou, ça à l’air de lui plaire. Au supermarché, il peut tenir le caddie avec moi (et faire tomber les paquets de pâte par terre…).
La « bavette » se baisse afin d’élargir le champs de vision.
avis-babybjorn-one

3. Le portage sur le dos. C’est l’une des grandes promesses du Babybjörn One. Et puis, vers 9/10 kilos, il est temps de tester. Sur le ventre, je commence à trouver ça fatiguant.
L’installation est plutôt simple une fois qu’on a lu la grosse étiquette. Comme je suis très sympa, je la remettrai dans le mode d’emploi. Plus facile à lire sur une écran qu’une fois le bébé installé.

mettre le porte bebe babybjorn One

porte-bébé dorsal Babybjorn one

Niveau confort, le poids est bien réparti sur mes hanches. Mon grand bébé est tout de même un peu serré malgré les réglages. Dans le dos, tout semble si léger ! Par contre, la tête manque un peu de maintien pour une sieste dans cette position.

Le porte-bébé One : mode hiver

Mise en situation :  « y pèle sa mère ». Bébé est bien au chaud dans sa grosse combinaison en duvet. Idem pour moi. A part mes jambes qui sont glacées.

La démo est la même. La doudoune et le chapeau en supplément.

Ce n’est pas aussi simple qu’en été ! C’est un peu serré et fermer les attaches peut s’avérer compliqué. Une chose est sûre, on va se tenir chaud.

Le porte-bébé One : mode d’emploi

Babybjörn a pensé à tout. En plus du manuel (celui que je ne lis jamais), ils ont glissé des petites anti-sèches un peu partout.
C’est maintenant qu’arrive la « pause sympa », celle où j’effectue la merveilleuse formule magique « ctrl+C / ctrl+V » pour que vous n’ayez pas à vous contorsionner pour regarder l’étiquette.

comment-mettre-le-porte-bebe-babybjorn

Mise en place du porté bébé One devant et dos.

Le porte-bébé One, que j’ai difficilement traduit par « Un » et extrapolé en « Unique » permet un portage dès la naissance et il sait s’adapter à la situation.

Une fermeture à glissière pour obtenir une hauteur "nouveau-né"

Une fermeture à glissière pour obtenir une hauteur « nouveau-né »

Deux fermetures éclairs situé au niveau de la ceinture permettent de passer d'une position "normale" des jambes de l'enfant à une position de jambes plus écartés (utilisé notamment pour le portage face au monde et le portage sur le dos)

Deux fermetures éclairs situées au niveau de la ceinture permettent de passer d’une position « normale » des jambes de l’enfant à une position de jambes plus écartées (pour le portage sur le dos)

Le porte-bébé One : mode maman de l’extrême

Les plus :

  • La qualité : belle matière, fermetures à glissières solides qui pourront être arrachés par tous les petits doigts de mes grands.
  • La facilité pour « jeter » son enfant dans le dos et le sentiment de sécurité. Le porte-bébé est conçu de telle sorte que bébé ne peut pas tomber. Très pratique quand je marche sur un Légo qui me bousille la plante du pied et que je trébuche comme une cruche.
  • La solidité et la sécurité. Mes oursons ont tiré dessus comme sur la dernière tranche d’un steack. Bébé reste à bord.
  • Le lavage à 40 degrés. Je vomis, tu vomis, ils vomissent.
  • Les diverses réglages + les bretelles matelassées : le poids est très bien réparti pour le porteur. Même avec les bras chargés de course…ou d’un tas d’autres trucs.

Les moins :

  • Les boucles de sécurité. Avec une combinaison, c’est serré au niveaux des épaules et il n’a que 11 mois. Je regrette un peu les boucles du porte-bébé Babybjörn Active qui étaient moins « hightech » mais plus pratique quand on utilise le porte-bébé au quotidien et qu’on a l’habitude comme moi de passer du porte-bébé au siège-auto au caddie…
  • La position de la nuque lors du portage dans le dos. La matière n’est pas assez rigide pour maintenir la tête et trop rigide pour offrir un effet dos rond.Peut-être qu’avec un enfant plus grand, la position est plus adaptée…à voir.

Mes petites idées de maman contrainte à l’ingéniosité :

  • Des boucles qui se ferment plus facilement.
  • La possibilité d’élargir le porte bébé au niveau des attaches afin que l’enfant soit moins confiné. Avec ce modèle, la combi-pilote n’est pas un ami et pourtant mon petit dernier ne fait que 10 kilos (le porte-bébé est conseillé jusqu’au 15 kg de l’enfant).
  • Un dust bag pour le ranger. La matière accroche un peu la poussière, et les poils. J’ai dû passer du scotch dessus pour retirer les poils de la chatte d’une amie. (ça à l’air très vulgaire. Ça ne l’est pas.)
  • Une petite pochette au niveau de la ceinture. Un peu comme une banane…mais super-stylée pour glisser mes papiers d’identité et mon portable.

Le porte-bébé Babybjörn en test par ici :

test-porte-bebe-babybjorn-one-avis-de-maman test-porte-bebe-babybjorn-one-cerise-sur-le-gateau test-porte-bebe-babybjorn-one-parents-doudou-et-stiletto test-porte-bebe-babybjorn-one-parents-du-net
test-porte-bebe-babybjorn-one-lucky-sophie

En bref… pour les parents pressés

  • J’ai aimé la qualité, l’idée d’avoir un seul porte-bébé pour tous les âges, la répartition du poids équilibré, l’aspect sécurité. (de manière général et particulièrement pour le passage de l’enfant dans le dos)
  • J’ai moins aimé mettre mon enfant dedans avec une combinaison, le sentir un peu serré, avoir du mal à l’attacher.
  • J’aurai aimé une position plus ergonomique au niveau des jambes quelque soit la façon de porter, et de la nuque quand il est dans mon dos.

Claire, maman de l’extrême

 » La vie des triplés « : trucs, tests, astuces et galères d’une maman de triplés… et d’un petit dernier. L’expérience d’une maman de famille nombreuse contrainte à l’ingéniosité !

facebook blog de triplés

twitter blog de triplés

porte-bebe-one-babybjorn

Rendez-vous sur Hellocoton !

17 commentaires à propos de “Test porte-bébé One Babybjorn

  1. Bon en tant qu’ancienne monitrice de portage, je ne peux que désapprouver quand même un peu hein :p

    On reste d’accord qu’il vaut mieux mal porter que ne pas porter du tout, ceci dit, pour un truc qui dure 8 mois (voir moins si t’as sorti la réincarnation de Bouddha), qui ne procure qu’un confort limité au porteur et à l’enfant, et qui coûte le même prix qu’un bon PBB physio, ça fait mal aux fesses quoi :D

    Bref, parfois l’achat et fait, et le parent ne veut/peut pas changer, on peut alors tenter de modifier la position à l’aide d’un pagne (ou tissus du même acabit) (zut je trouve pas d’image, je cherche et je re)

    Quand à la position face au monde… C’est vraiment bof bof. L’enfant, surtout jeune, à besoin du retour du regard parental pour se rassurer. Il n’a pas la capacité de gérer certaines « visions » seul. D’ailleurs, depuis quelques années les études ont montré que la position face au monde en poussette était plus stressante pour les bébés.
    Pour visualiser, imaginez-vous assis sur le guidon de vélo d’un ami…..

    C’est aussi sans compter sur le côté carrément pas esthétique de la chose, d’ailleurs en ce moment je vois souvent des enfants portés dans des BBJ face monde en combinaisons d’hiver, on dirait qu’ils sont crucifiés :-/

    Je connais pas de copine anim dans ton coin, mais si jamais on se rencontre un jour, on pourra en re-causer :)

    • J’aime bien ton image du guidon !
      Je suis d’accord avec tout ce que tu dis sauf sur le temps de portage. Je pense qu’on peu porter un peu plus longtemps que 8 mois. Avec le Manduca, j’avais porté les petits jusqu’à 2 ans environ. (bon, c’était sport avec la poussette double devant :) ). Je vais me renseigner du côté des anims. Sinon, on va être dans l’obligation de se voir ;)

      • En fait je parlais des BabyBjorn pour la durée du portage :)
        J’ai pas de Manduca, j’ai pas accroché (comme quoi les goûts et les couleurs !), j’ai un zouli Ergobaby !

        Je t’imagine bien avec ton convoi exceptionnel… Et les RALC qui vont avec :p

  2. Ahaha! merci pour le clin d’oeil! Très beau test par ailleurs! Mon fils a 3 ans et 4 mois et fait 14 kg, je le porte toujours sur le dos sans aucun soucis (malgré mon opération du dos et ma polyarthrite rhumatoïde… je ne connais pas celui là, j’avoue que j’aurai bien aimé le tester aussi, ne serait-ce que pour casser mes préjugés sur la marque!

  3. Maman porteuse (fan de son écharpe), je suis toujours très choquée de la position de bébé dans ces portes bébés… Ce n’est que mon avis ! Mais c’est vrai que Manduca est physiologique, Baby Björn absolument pas. Bébé assis vs bébé « suspendu ». Il existe une technique pour rendre ce porte bébé physiologique…
    C’était juste pour la petite note lol
    Je découvre ton blog, tu as toute mon admiration. J’en ai qu’une, je vois déjà quel boulot ça peut-être surtout quand on a notre neveu de 3 ans qui est très très speed ! T’es une super maman :-)

  4. Renseignez-vous voire formez-vous avant de proter votre enfant, il en va de sa santé. Les porte bébés de ce type (babybjorn et consorts) sont mauvais pour le développement du bébé car ils ne sont pas dans la bonne position dite en M ou grenouille, c’est-à-dire avec les férums bien reposés et la colonne vertébrale arrondie comme dans le ventre de leur mère. Bref à éviter, et plutôt opter pour des écharpes enveloppantes, un mei-tai ou un manduca. Bien sûr les babybjorn sont si facile à utiliser… Mais porter ce n’est pas pour votre confort mais bien pour celui de votre enfant! Autre chose, les tout-petits ne doivent pas être portés « face au monde » pour différentes raisons (là encore, formez-vous et renseignez-vous, pleins d’articles sur internet). Mieux vaut ne pas porter que mal porter!
    D’ailleurs chose étonnante, les deux derniers modèles (We et One) sont désormais physiologiques… Bizarre non?

    • Bon, je ne vais pas répondre à un spécialiste du portage. Malheureusement je ne suis qu’une mère novice. Néanmoins, je n’ai aucun regret sur le choix de mon porte bébé et comme j’imagine que vous n’avez pas eu de triplés, je me permets de dire que dans mon cas, ce portage très simple à mettre en place et pratique a été idéal pour moi.

Laisser un commentaire