Paracha de la semaine : Le chômage expliqué aux enfants

Il y a des livres à la maison qui donnent l’impression que mes enfants sont des surdoués. Un seul mot et ils peuvent citer l’intégralité de la page, intonation comprise.
Il y en a un qu’ils connaissent particulièrement bien. C’est l’un de mes préférés aussi : Le géant de Zéralda de Tomy Ungerer. C’est l’histoire d’un ogre qui mange des petits enfants et qui découvre grâce à une jeune fille, Zéralda, les multiples saveurs des bons petits plats cuisinés. Il en perdra son envie de manger les marmots.

Rien à voir avec le chômage me direz-vous ? Vous avez raison. En feuilletant les pages, une nouvelles fois, un soir sur le canapé, les enfant se sont arrêtés sur cette phrase.

le-geant-de-zeralda-tomy-ungerer

Bien entendu, ce n’est pas la première fois que la question est posée. Vous imaginez !
La conjoncture actuelle  -favorable au concept de chômage- induit d’autant plus le questionnement chez mes enfants qui entendent nos amis et nous échanger sur le sujet ou être personnellement touchés.

J’ai dû, une nouvelle fois, leur expliquer :

 » C’est quoi le chômage « 

chomage-explique-aux-enfants

Danou :  » Maman, Tonton Daniel il a dit qu’il était au chômage, ça veut dire quoi ?  »
Lolo me rassure quand aux nombres de fois où je me suis exprimée sur la question en répondant très simplement : « c’est qu’il a plus de travail ».

Ava Banana, petite princesse à l’esprit envolé, imagine alors sa situation rêvée : « c’est super d’être au chômage, comme ça les papas et les mamans ils ont beaucoup de temps pour rester à la maison. Maman, si t’es au chômage, je pourrai ne pas aller à l’école ? »

Voir le verre à moitié plein. Bravo ma puce, c’est une belle qualité.

Sans en faire tout un pataquès, il m’est nécessaire de donner quelques informations supplémentaires. Ne serait-ce que pour distinguer les définitions de chômeurs et de parents au foyer que je n’ai pas envie de voir assimiler.

-  » Mes petits loups, quand on est au chômage, effectivement, ça veut dire qu’on a plus de travail. La plupart du temps on en avait un avant et puis on en a plus.  »

- Ava Banana sensible :  » mais pourquoi on a plus de travail ?  »

-  » Il y a plusieurs raisons.

Vous voyez, à l’école, la maîtresse c’est la chef de la classe. La directrice, c’est la chef de l’école. Si vous faîtes une très très très grosse bêtise, elles peuvent décider que vous n’avez plus le droit de venir dans cette école. C’est très grave. 
Au travail, c’est pareil. Il y a des chefs. Si on fait des grosses bêtises, les chefs peuvent décider de ne pas vous garder. Dans ce cas, on est au chômage et il faut trouver un autre travail.

- En coeur : hhaaannnnn c’est pas bien !

- Oui, ça arrive. C’est pour ça qu’il faut bien travailler et que dès fois il faut me laisser du temps quand j’ai des devoirs, sinon, moi aussi je fais des bêtises. [culpabilité]

Il y a d’autres raisons d’être au chômage. Dès fois, l’endroit où on travaille n’a pas assez d’argent pour nous payer. Il faut donc trouver un autre endroit où travailler. En attendant de trouver, on se retrouve au chômage, sans travail.

Et puis, dès fois, on a juste envie de faire un autre travail. Il faut donc quitter son ancien travail et en chercher un nouveau. Le temps de le trouver, on est au chômage.

Ava Banana annonce officiellement : maman, toi tu travailles sur l’ordinateur. Tu voudrais faire autre chose ? Tu veux fabriquer des bateaux de pirates avec moi ?

Danou explique simplement : moi, je vais essayer de trop travailler pour être le chef !

Lolo Cacao termine : et on chantera ♫ ♩ ♬ Tralalala, on est les chefs ♫ ♩ ♬.  »

Pour comprendre ce que c’est que la « Paracha de la semaine », c’est ici : « La paracha de la semaine, une question expliquée aux enfants » 

Claire, maman de l’extrême

 » La vie des triplés « : trucs, tests, astuces et galères d’une maman de triplés… et d’un petit dernier. L’expérience d’une maman de famille nombreuse contrainte à l’ingéniosité !

facebook blog de triplés

twitter blog de triplés

Rendez-vous sur Hellocoton !

6 commentaires à propos de “Paracha de la semaine : Le chômage expliqué aux enfants

Laisser un commentaire