#paracha : jumeaux, triplés dans la même classe ?

Pour comprendre ce que c’est que la « Paracha de la semaine », c’est ici : « La paracha de la semaine, une question expliquée aux enfants » 

C’est bientôt les grandes vacances, les joies d’avoir pendant 6 semaines minimum les enfants à ses côtés. (et aussi un peu de centre aéré) Les rires, les soirées avec les amis, le sable dans les slips de bain, les vacances sont bientôt là. Et après…ben après, c’est la rentrée.

Ce  n’est pas vraiment le moment d’y penser mais avec des triplés et j’imagine également avec des jumeaux, il y a toujours la question de savoir :

alors même classe ou pas ?
jumeaux-ecole

Mes 3 aînés entrent chez les grands de maternelle. En petite section, ils étaient ensemble (seulement 2 classes), en moyenne section, ils ont chacun leur maîtresse. Les deux années se sont très bien déroulées.

Afin d’évoquer les possibilités avec la Directrice dans des temps raisonnables pour la logistique interne (la leur…et la nôtre), j’en ai parlé avec les principaux concernés : mes triplés Danou le Gnou, Lolo Cacao et Ava Banana.

Allez-vous être séparé l’année prochaine ?

Avant toute explication, j’ai voulu connaître leur point de vue et leurs envie. J’ai donc questionné ma mini-assemblée :

« L’année prochaine, souhaitez-vous être tous ensemble dans la même classe ou avoir chacun votre maîtresse ? »

Danou a levé le doigt en premier. Comme dirait Dora, « c’est gagné ! ».
« Bah, moi je veux être avec Ava dans la classe »

S’en est suivi la réponse de Lolo : « Moi, je veux être avec mon frère et ma sœur. »

Ava Banana, conciliante : « bah, j’aime bien être avec Lolo et Danou et aussi j’aime bien être toute seule »

Je suis donc bien avancée. Il semblerait qu’il y ai une préférence à être en groupe.

Personnellement, je n’ai rien contre. Nous avons toujours essayé de souligner leur individualité mais tenons également à leur apprendre que c’est une force d’être trois du même âge. J’aime valoriser la chance qu’ils ont d’être trois et le côté exceptionnel de cette situation. Ils ont beaux avoir chacun leur style, leur mode de fonctionnement, c’est un fait, ils ont le même âge, ils sont frères et sœurs : ce sont des triplés.
Autant leur expliquer toute la teneur de cette spécificité.
Enfin, c’est mon avis.

Avant de prendre une décision pour l’année prochaine pour savoir s’ils seront ensemble ou pas en classe, j’ai plusieurs points à préciser.
Je rappelle d’abord :
« - vous savez, on en parle ensemble maintenant, mais c’est les maîtresses et la Directrice qui choisiront. A la maison, c’est moi la chef (pardon Chéri) mais à l’école c’est la Directrice et les maîtresses les chefs. »

J’ajoute : « comme vous êtes trois, on a la chance de pouvoir en parler avec l’école mais en général, les enfants ne choisissent pas avec qui ils vont être » (Valorisation !).

J’ai compris que vous souhaitiez être ensemble et franchement, je ne suis pas contre. Mais attention, vous savez, vous êtes beaucoup dans votre classe. Presque 34.
C’est beaucoup, beaucoup de travail pour une maîtresse (désolée, pas de maître dans leur maternelle). Je ne pourrai pas accepter d’entendre que vous vous battiez ensemble en classe.
Je sais que vous êtes des frères et sœurs et que vous avez l’habitude de vous pousser à côté des lavabos mais en classe, c’est interdit. Je n’imposerai pas ça à une maîtresse.

- Mais maman, c’est Lolo qui nous m’embête tout le temps.

- Ava Banana et les autres, voilà ce que je vous propose : je vais aller en parler avec vos maîtresses et la Directrice pour savoir ce qu’elles en pensent. 
Je vous demande aussi d’arrêter de vous embêtez entre vous à l’école ou au centre aéré. Si on me dit que vous vous cherchez trop régulièrement, je ne pourrai pas demander à vous mettre ensemble l’an prochain. C’est important que vous soyez capable d’être tous les trois sans vous chamailler. Mais c’est promis, on va voir ce qu’il est possible de faire et on va aussi en parler avec papa.

- Moi, ça me va, dit sérieusement Danou. »

A suivre.

Claire, la maman de trois grands.

Facebook La vie des triplésGoogle + La vie des triplésTwitter La vie des triplés

Rendez-vous sur Hellocoton !

12 commentaires à propos de “#paracha : jumeaux, triplés dans la même classe ?

  1. Je n’ai pas de jumeaux mais je suis enseignante en grande section :)
    Lorsque des jumeaux (désolée il n’y a jamais eu de triplés dans mon école !) on vraiment besoin d’être séparés, on s’en rend compte ! Voir même la maman, qui annonce dès la petite section que l’un des deux a bien besoin de se retrouver seul ! (et vu que la maman en question passe sur ce blog aussi, elle se reconnaîtra XD )
    Généralement, on les laisse ensemble en PS, et on les sépare en MS, sauf si vraiment les parents nous disent que les enfants le vivront mal. Ça nous est arrivé une fois, des jumelles qui ont très mal vécu la séparation en MS. Les parents nous l’ont dit, et j’ai donc pris les 2 en GS. Elles ont demandé à être ensemble en CP, je les ai donc mis dans la même classe (en expliquant à ma collègue) et elles sont restées ensemble jusqu’au CE2. Au passage en CM1, elles ont souhaité être séparée, donc elles ont été chacune dans une classe.
    Attention, nous sommes aussi sur un groupe scolaire où on pouvait les séparer !
    Dans les toutes petites communes, ils n’ont pas le choix !!

    Je crois qu’il faut surtout 1/ écouter ses enfants (pas seulement leurs paroles, mais aussi leurs ressentis ;) ) 2/ s’écouter soi, en tant que parent, qu’est-ce qui nous parait le mieux !

    Enfin, j’ai eu écho, dans une des écoles où j’ai travaillé, d’une année scolaire de triplés qui s’était mal passée. Il n’y avait que 2 classes de MS, il y a donc eu 2 enfants dans une classe, et 1 dans une autre. C’est vraiment pas le top ! Celui qui était seul l’a mal vécu. A réfléchir donc.

    En conclusion, pas de recette miracle ! Les parents sont ceux qui connaissent le mieux leurs enfants, et il n’y a pas tant de triplés que la directrice ne puisse se permettre d’écouter vos envies/besoins !

  2. Quelle grande question pour les multiples! Question qu’à vrai dire on ne se pose pas trop… Petite école de campagne, 1 classe/niveau avec parfois des demi-niveaux. En MS, c’était possible donc ils ont été séparés: ils étaient contents. En GS, 1 seule classe, ils étaient ensemble: ils sont contents aussi. Je suis juste consciente que c’est difficile pour la maîtresse qui n’arrive pas (touours) à les différencier, même si on les habille différemment et tout… Je veux juste qu’ils soient ensemble au CP (1 super maîtresse et 1 seule!).

  3. C’est trop chou cette jolie discution. C’est marrant cette force qui les unie mais d’un autre côté ce besoin d’individualisté. Ce ne dois pas être toujours évident à gérer ;)

    • Oops, j’avais mis ce commentaire dans un endroit improbable. Je tombe dessus par hasard ! Non, ce n’est pas toujours évident et à la fois, j’ai appris à être maman avec eux donc c’est ma référence ;)

  4. Comme bon nombre de tes billets, le sujet me parle. Certes mes loulous n’ont que 2 ans et la rentrée a l’école n’est prévue qu’en septembre 2015 mais l’école ds laquelle ils seront scolarisés pratique la systématique séparation des jumeaux…. Tu comprends c’est beaucoup de travail pour les maîtresses d’avoir toujours à chercher qui est qui, à gérer le côté fusionnel, etc…. Tout ça m’agace profondément car ils ne cherchent pas à savoir ce qui est bien pour les enfants ms ce qui est plus simple pour la maîtresse…
    Je ne sais pas aujourd’hui ce que nous choisirons mais une chose est sûre NOUS choisirons ! J’estime que nous sommes quand même bien placés pour décider, avec l’aide du personnel enseignant mais aussi des professionnels qui s’occupent d’eux à la crèche, ce qui est bon pour nos enfants !!
    Ce qui est le plus agaçant c’est de se dire qu’on ne pourrait pas avoir le choix ! Parce que sinon je n’y penserais même pas a cette rentrée !!!
    Tu nous tiens au courant ?? :-)

    • Bien entendu. Je pense qu’on va partir sur une séparation pour l’année à venir. La Directrice qui est très à l’écoute trouve qu’ils s’épanouissent bien et eux aiment me raconter leur vie de classe. Je ne suis pas encore bien sûre… Par contre, la première année, il n’y avait que 2 classe. Il me semblait improbable de faire 2 d’un côté/1 de l’autre et puis, c’était plus sympa de rentrée à la nécole à 3. Plus rassurant.
      De toute façon, tu choisiras. Il faudra peut-être t’imposer mais je crois que quand on veut le mieux pour nous dans la vie, ça fait partie du quotidien ;)

  5. Moi je vois défiler des gamins dans mes classes. (collège) Certains sont ensemble d’autres sont séparés. Et ce qui est amusant c’est, pour ceux qui sont ensemble, de les voir s’émanciper naturellement de leur frère ou sœur. Arrivés en sixième ils sont indissociables, et c’est une vraie galère pour les différencier. Puis, au fil du temps, arrivés en troisième, ils ont chacun marqué une personnalité, et ils ont beau être dans la même classe ce sont deux individus bien différents. Cela se fait tout seul lentement mais sûrement sur ces quatre années collège.

    • J’imagine que l’évolution vue de l’extérieure doit-être riche en apprentissage. Comme on a la tête dedans au quotidien, ce recul est compliqué mais je vois bien qu’ils prennent chacun leur place tout en renforçant leur identité. Le temps à un vrai rôle !

  6. Je viens de découvrir ce blog, et je le trouve vraiment bien fait et riche d’expériences.
    Pour ce qui concerne le choix de la séparation ou pas à l’école, j’en parlerais d’abord avec mes enfants et mon mari ; puis j’en discuterai avec l’école sans pour autant les laisser nous imposer leurs choix.

Laisser un commentaire