Les symptômes d’un parent débordé

Le coup de la liste. En général ça plaît tout le temps et c’est facile à écrire.

Là, je vais parler d’un sujet au cœur de ma vie : être débordée.
Attention, « être débordé » et « être dépassé », ce n’est pas pareil. A chaque mot sa merde. (« han, elle a dit « merde » et c’est moche de dire « merde » »)

En ce moment, il ne reste dans mon cerveau qu’une petite zone encore capable de logique et de réflexion. C’est celle qui est entre la zone destinée à mémoriser les rendez-vous et celle qui sert à être patient en toutes circonstances. Ces deux zones là sous ma caboche sont complètement foutues.

En ce moment, et cela depuis 3 mois, mon mari est absent du domicile du lundi au jeudi. Ce n’est pas ponctuel, ce sera le cas tout le temps. En tout cas, au moins durant cet emploi qu’on souhaite le plus pérenne

En ce moment, c’est la fin de l’année : le moment de la kermesse de l’école et de son stand de pêche aux canards à tenir, des sorties scolaires et de ses pique-niques à préparer, des fêtes de la crèche et de ses gâteaux à pâtisser.

En ce moment, c’est la période du bilan : les rendez-vous ophtalmo, dentaire, ORL, orthophoniste à caser, les lunettes à refaire, la directrice à rencontrer pour conserver la séparation de mes triplés à la rentrée.

En ce moment, c’est le moment ou jamais : celui de faire un métier qui me plaît. Et la reconversion professionnelle méritera un roman à part entière mais en voici un résumé : rendez-vous Pôle Emploi, Pôle Emploi,Pôle Emploi, CAF, Sécu, Ram, RSI, confédération professionnelle, entretiens avec des professionnelles du secteur que je souhaite intégrer…

Bref, en ce moment, c’est le marathon, la « course » plutôt car je ne sais pas où est la ligne d’arrivée !
Ce n’est pas souvent que j’ai ce sentiment : celui d’être débordée. Usante, excitée, nerveuse, criarde…ça oui, mais débordée était pourtant quelque chose que je ne connaissais pas trop. Et pourtant, ça n’a pas été tous les jours facile avec cette colo d’enfants qui vie sous le même toit que moi (et mange tous mes bonbons préférés).
Mais alors en ce moment, mon organisation militaire en prends un coup. Mon agenda est complètement illisible tellement il y a de mentions superposées et de rendez-vous raturés avec des petites flèches pour les déplacer.

inondation

Photo chopée sur TripAdvisor

Mon organisation est comme un bain où on y mettrait 4 enfants en même temps, ça gicle de partout et après, on glisse.

Avant de me diagnostiquer « débordée », j’ai repéré quelques symptômes qui sont listés ci-après.

Symptômes d’un parent débordé

 - Les symptômes couramment constatés :

  • Se rendre compte qu’on a oublié le vaccin du petit dernier dans le frigo.
    Au moment où on a enfin trouvé une place pour se garer devant chez le pédiatre.
  • Zapper le rendez-vous chez la kiné, le gynéco, le dentiste…
    Après tout, ma rééducation du périnée a attendu 5 ans. Ce n’est plus au jour près. 
  • Oublier de faire les courses. 
    Et manger des chips et du taboulé au dîner (2 jours de suite)
  • Ne plus savoir où sa voiture est garée. Mais alors, plus du tout.
  • Laisser son enfant mettre un pantalon à l’envers et s’en rendre compte en fin de journée. 
    Celui qui a les fesses bien marquées avec plein de poches et des trucs collés. 
  • Envoyer ses enfants à l’école sans goûter.
  • Arriver en courant à la crèche pour récupérer son enfant…juste à temps.

Si vous en avez au moins 3, pas besoin de faire la queue chez le doc’ (de toute façon, on a pas le temps pour ça), je peux vous le dire tout de suite, vous avez choppé le même virus que moi.
Je crois que c’est un peu galère à soigner.
Si l’un d’entre vous a gardé une ordonnance, je veux bien connaître le traitement même si, je sais, l’automédication, c’est pô bien !

PS : Je m’en vais ce week-end en famille sans ordi. Je crois que c’est le début de la solution pour ne pas exploser. Ne m’en voulais pas de vous abandonner (un peu).
PS2 : Les images sur le blog bug donc il n’y en a pas. (je vais ajouter cette info dans mon agenda : « régler les problèmes d’affichage sur La vie des triplés »)

Facebook La vie des triplésGoogle + La vie des triplés
Twitter La vie des triplés

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

17 commentaires à propos de “Les symptômes d’un parent débordé

  1. Courage Wonder Maman!!!la prescription pour moi c’est une grasse matinée /mois ou dernierement j’ai decouvert avec les jumelles (2 ans) le weekend prolongé (en camargue y’a plus degueu’…) avec des potes sans jugements autant vis a vis des enfants, de l’organisation, de la sieste imperative a 13h et avec qui on peut discuter jusqu’a 3h du matin et un papa qui prepare le ptit dej!!!ça me requinque mais je n’ai que 2 bébés…peut etre tu peux passer a 2 grasse mat’ /mois ;-)

      • Arf! on essaye d’en donner a papa des grasses mat’ parce que lui aussi travaille beaucoup et rentre du boulot vers 21h chaque soir!!!je me plains pas trop mes filles de 2 ans ont commencées depuis peu a m’economiser: elles se levent (et je vais me faire des ennemies!!!) vers 8h-8h30 le matin…je susi allées voir le Lyon Metropole!!!ça donne bien envie c’est clair!!!moi qui susi pas fifille je reve d’aller chez le coiffeur, au spa ou bien me faire masser!!!!!!!!!

  2. Je me reconnais mais tellement ! Même si ici pas question de réorientation professionnelle. Dans ta liste, moi je peux ajouter : « être toute contente d’emmener MissTrouspette (2 ans) visiter sa future école maternelle, lui en parler depuis plusieurs jours, se pointer 10mns en avance… pour découvrir qu’en fait on a 20mns de retard, le rdv n’était pas à 15h30 mais à 15h… Arf !!! »

  3. Pour te lire depuis quelques temps et avoir constaté ton optimisme et ton dynamisme toujours présent, tu dois réellement te sentir débordée pour en parler non ?? Parce que tu n’as pas l’air d’être la nana qui se plaint pour un rien ! (Enfin j’ai pas dis non plus que tu tu plaignais hein !!). Je crois qu’effectivement ce week end de « pause » te fera du bien. En profiter pour te poser, sans trop à courir.
    Et sinon plus concrètement il y a peut être des choses que tu peux reporter a la rentrée (certains rdv). Je sais que ce qui est fait n’est plus a faire mais bon faut aussi se ménager.
    Il y a deux sites que j’aime beaucoup c’est Femmes débordées car c’est plein d’astuces et de conseils pour le quotidien. Et bien sur le blog de Diane Zen et organisée. Mais je pense que tu dois connaître.
    Je te dirais bien de déléguer de temps en temps mais il me semble de memoire que ce n’est pas possible
    Alors il faut peut être se dire que ça passera. Ou pas !
    Bon courage xxxxxx

    • Effectivement, la semaine passée, c’était…dense… Il nous faut un temps d’adaptation avec mon mari qui travaille loin. On l’a déjà vécu dans l’autre sens et je me rappelle qu’il avait fallut quelques mois pour que l’on trouve bien chacun notre place. C’est les démarchez administrativez pour obtenir la formation qui sont usantes. Il y a des délais et je sais qu’en août, bah, on sera en août, le mois où le pays est sur la plage. A la fois, je le vis vraiment comme une quête et je crois qu’une fois qu’on trouve le trésor on court dans son lit ;)
      En août, on part deux semaines au milieu de rien. Ça va faire du bien.

Laisser un commentaire