#Paracha : pourquoi il ne faut pas mentir ? – bonus vidéo

Pour une raison bidon dont je ne me souviens même pas de l’origine, Lolo Cacao m’a menti. Sûrement encore le coup d’une puce à poil en train de courir dans l’appartement et qui me certifie qu’elle était en train de s’habiller. Un truc comme ça.
C’était le point de départ d’une nouvelle explication dominicale.
paracha

« Pourquoi est-ce que l’on ne doit pas me mentir ? »

Bizarrement, c’est cette même Lolo Cacao qui dit tout de suite que « elle, elle sait« . Je lui laisse donc l’occasion de m’expliquer :
« (pourquoi l’on ne doit pas mentir) Après maman elle nous croit pas, c’est ça.
- Quelqu’un d’autres aurez une explication ? »
Danou s’y colle : « eh ben si on ment à maman, elle  va plus nous croire et plus on ment, moins elle va nous laisser faire des choses tout seul.
- Ça, c’est vrai.  »
Ava Banana ne se manifeste pas vraiment mais je lui propose de m’offrir sa réponse : « Parce que maman elle déteste qu’on lui mente parce qu’après tu n’as plus confiance en nous et tu vas plus nous laisser faire plein de trucs ».

Je valide en leur expliquant qu’ils ont tous raison. J’avais bien dû leur en parler une ou deux fois pour obtenir une telle précision dans leurs explications. (ou 10 ?).

Je me permets, comme d’habitude, d’y ajouter mon grain de sel et de préciser :
« Si vous me mentez, effectivement je ne vais plus avoir confiance.
Mais ça veut dire quoi avoir confiance ?
Déjà, me mentir qu’est-ce que ça veut dire ? Me mentir ça veut dire que vous ne me dites pas la vérité. » J’agrémente de quelques exemples bien explicites pour qu’ils visualisent le concept d’ »odieux mensonge » chez un enfant de 5 ans.
J’enchaîne naturellement sur « pourquoi c’est embêtant de mentir ? » afin de bien pointer le cercle vicieux de cette pratique largement répandue :
« Après si je vous demande quelque chose et que vous ne me dites pas la vérité moi je peux pas savoir si c’est vrai ou pas. Ça veut dire que peut-être, une fois, vous allez me dire quelque chose et je ne pourrai pas savoir si je peux vous croire. »

J’embraye sur une précision pour bien montrer que c’est une relation gagnant-gagnant de ne pas dire des mensonges :
« En plus je vous ai déjà expliqué : peut-être que vous me mentez parce que vous avez peur que je vous gronde ? Sachez qui si vous me dites la vérité, je vous gronderai beaucoup moins. En plus, imaginez que vous fassiez une très grosse bêtise, et bien, peut-être que je vous gronderai un peu mais j’essayerai toujours de trouver une solution pour vous aider alors que si je ne sais pas, je ne pourrai rien faire. Vous comprenez pourquoi c’est important de ne pas me mentir ?!. »

Voilà, ça c’était la version édulcorée de l’explication. Pour le plaisir, j’ai filmé la scène dans son intégralité (je comptais virer l’image pour ne conserver que le son, mais…je ne sais pas faire). Évidemment, comme je suis à table avec eux et que je ne suis pas une pro, il y a quelques bruits de fond. Je me suis dit que pour la fin de l’année, ce serait sympa de mettre des voix sur les mots.

PS : ni maquillage, ni fleur sur le côté (elle se repose le week-end), c’est une vidéo sans Photoshop.

Crédit image : le grand Papacube

Clairela mère qui ressemble à un tyran sur les vidéos
Facebook La vie des triplésGoogle + La vie des triplésTwitter La vie des triplés

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

10 commentaires à propos de “#Paracha : pourquoi il ne faut pas mentir ? – bonus vidéo

  1. Mais non, tu ne fais pas tyran ;)
    c’est très sympa de vous entendre comme ça, et moi je suis impressionnée de voir comment ils se laissent parler les uns les autres, et attendent que tu leur donnes la parole ! chez nous, à table, les deux aînés discutent (se disputent) souvent en ping-pong, on a même souvent du mal à en placer une =D à refaire !

Laisser un commentaire