Le temps

C’est un sacré vicieux celui-là, on pourrait croire qu’une heure, c’est une heure. Mais non. À certains moments, une heure est une éternité (attente à la CAF, Sécu, gynéco…on a tous connu ça au moins une fois.). À d’autres, on a à peine le temps de regarder notre montre que…ça y est, la clepsydre est écoulée.  (Heureusement que Fort Boyard enrichit mon vocabulaire. La culture est partout !)

En ce moment, les heures défilent à toute vitesse. Systématiquement, quand je regarde le cadran pour prendre quelques minutes de repos, il est 23h. Les heures de sommeil, elles sont toujours trop courtes. Les salopes.

Se reposer

Voilà maintenant 4 semaines que j’ai intégré ma formation. C’est beaucoup de travail, des fiches de révisions, des bleus aux genoux, des mains abîmées. J’adore. J’en apprends un peu plus chaque jour, je commence même à parler « plombier » avec le bon vocabulaire.

SpiderPapa manque beaucoup à la maison depuis qu’il s’absente du lundi au jeudi pour son boulot. Il est chaos. Je suis chaos. Il faut se donner le temps d’intégrer le nouveau rythme, de vivre ces passions, ces emplois du temps chargés sans culpabiliser.

Levée à 6h05, couché à 23h minimum. J’ai décidé que le mercredi, j’irai au lit à 21h15. Question de survie.
Le week-end, je travaille 3 heures environ pour réviser la semaine passée. 2 fois par semaine, je sors mon gros classeur et fais des résumés. J’essaye de faire passer l’idée d’acheter une grosse plaque de placco pour m’entraîner sur les installations. Dans 75m2, un gros panneau blanc avec des tuyaux, ça le fait ?

Le jeudi soir, je profite du retour de mon mari. En plus, le jeudi, c’est sushi.
Le vendredi soir, c’est un moment en famille. Nous mettons une belle nappe, sortons du pain tressé. C’est chabbath. Ce soir-là, j’évite l’ordi.

Le week-end, je n’ai pas vraiment besoin de m’étendre sur le sujet. 2 parents,  4 enfants. CQFD

Il ne reste plus beaucoup de créneaux libres dans cet emploi du temps. À peine celui de prier pour rester en bonne santé et que tout ce rêve puisse durer.

Je ne vais pas mentir, se reconvertir c’est aussi un peu flippant, angoissant. Comme hier, par exemple où j’ai complètement foiré mon installation. Je suis rentrée minée. Ça me demande une compréhension que je n’ai pas encore et des fois, j’appelle ma mère et ma meilleure amie pour qu’elle me donne une réponse qui me plait à « vais-je y arriver ? ». D’habitude, je suis dans l’optimisation, mais avec la plomberie, ce n’est pas du tout le moment. Objectif : apprendre. Après je verrai !

Heureusement, les mecs sont très cool avec moi. On s’entraide. Il n’y a pas d’inégalité ou du moins, je ne l’ai absolument pas ressenti et je les en remercie (ici seulement. En vrai, je fais comme si de rien n’était).

Prioriser

Tout ça pour dire qu’avec ce foutu temps, qui passe plus vite que je ne le souhaiterai, je suis contrainte de prioriser. Tout ça pour dire qu’avec ce foutu temps, qui passe plus vite que je ne le souhaiterai, je pourrai moins écrire et beaucoup moins « liker ». J’espère pouvoir jouer du clavier au moins une fois par semaine. Plus, sera très compliqué. Moins, sera très compliqué.

S’il vous plaît, restez là. Parce que vous allez me manquer.
(et si tout se passe, en mars, on sera diplômé. Et qui dit diplôme, dit Champagne pour tout le monde !)

Claire, qui ne peut pas renoncer à bloguer mais contrainte de se limiter.Facebook La vie des triplésGoogle + La vie des triplésTwitter La vie des triplés

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

54 commentaires à propos de “Le temps

  1. on est là super maman qui déchire… t en fais pas on reste et on comprend tres bien… plein de courage mais je sais que tu n en manques pas… gros bisous

  2. Tiens bon, Claire! On est tous derrière toi et bien sûr, on ne s’en va pas. Tu crois quoi ?
    Ceux qui se tirent sont des rats et ils rateront le champagne car, of course, tu réussiras :)
    Keep the faith!

  3. Courage Caire, tu es vraiment au top et je suis sûre que tu vas y arriver tu sais ! Tu l’es courageuse, y’a pas à dire. Le temps, c’est sûr faut jongler avec car il est pas extensible.
    Prends soin de toi et de ta famille !
    (je reste là va!)

  4. « Fraichement » assidue de ton blog, j’apprécie ta plume et ta personnalité (enfin ce que j’en perçois de derrière mon clavier)…alors je reste ;-) !
    Concernant ta formation , mes ondes positives sont avec toi (tu les sens ?), tout va s’imbriquer peu à peu. Tu vas intégrer la « logique  » d’une installation , tu vas y arriver(j’ai vu de mes yeux vu des jeunes « écervelés »/insouciants/peu assidus s’en dépatouiller) !
    Quant au temps c’est un sacré joueur .
    Bises

  5. Ne t’inquiète pas, tes lecteurs te sont fidèles, on va pas te lâcher de si tôt non mais dis donc !!!! Et oui tu vas y arriver ! Parce que tu en as ds le citron et que tu es motivée !! Et que nous on sera toujours la pour te pousser au derrière ;-). Prends soin de toi quand même.

    • Merci Patricia ! je compte sur toi pour être derrière ma salopette en cas de coup de moue ! (depuis que je fais cet apprentissage, j’ai l’impression que je n’utilise que des expressions un peu salaces prêtant à confusion. Déformation professionnelle.)

  6. T’inquiète Claire, moi, je serais là ;) à attendre tes bons mots, ceux dont on se sent parfois si proches, qu’on peut penser que tu habites chez nous <3
    le tri se fera de lui-même … seuls ceux qui te méritent et réciproquement, seront présents, à chaque fois que tu pourras t’éclipser devant ton ordi …
    je te souhaites que des bonnes choses, dans ta vie, la vraie, la réelle, en famille et dans ta formation. gros bisous <3

  7. Comme je te comprend….
    Hier soir c’était encore 23h et sans avoir révisé. Ce soir 21h30 dodo sinon je ne tiendrais pas le choc, et la formation a débuté il y a 2 semaines et demi. J’ai mes enfants en garde alternée et les week-end ou ils sont avec moi je veux en profiter un max. Alors lorsqu’ils sont absent je travaille plus.
    Il y a une masse d’information que je dois ingurgiter,c difficile à digérer mais ce que j’apprends me plait.
    Bonne continuation a toi

    • Ah. Coralie. Je t’attendais. Je pense régulièrement à toi et te souhaite aussi un très bon courage. Tu vas voir, on prends le rythme au fur et à mesure. Tu vas gérer. De toute façon, aussi dur que ce soit, ça va le faire parce que ça doit le faire. Encore bonne rentrée bien entamée !

  8. Je suis cliente pour le champagne (à moins que d’ici mars le loukoum qui me sert de réveil déréglé ne tète encore).
    Sérieusement, profite, tu as l’occasion de faire un truc qui te plait vas-y à fond. De toutes manières, on te lira toujours (parce que ce que tu écris est toujours intéressant) et tu sais ce qu’on dit : « il faut savoir se faire désirer » lol

  9. J’ai 4 enfants, je ne suis pas en reconversion et mon mari est là, et je n’arriverais pas à bloguer pour manque de temps… Je te comprends!!

    Allez, ça va être une année intense, tu le savais, tu t’en doutais; Je ne sais pas si c’est pire que ce à quoi tu t’attendais, mais au moins la formation te plait toujours autant, et c’est l’essentiel.
    Si je n’étais pas aussi coulée que toi, je viendrais te filer un coup de main, je ne suis pas si loin! (30km de Lyon, je bosse à la Part Dieu)

    • Purée, tu bosses à la Parti-Dieu. Nous devrions nous rencontrer. c’est toujours sympa de voir en « vrai » ! Non, ce n’est pas plus dur que ce à quoi je m’attendais. C’est bien comme je l’imagine avec la fatigue que j’imaginais et surtout tout le plaisir que j’imaginais. J’espère juste tenir sur la longueur. J’y travaille ;)

  10. Je suis arrivée chez toi il y a quelques semaines (mois ? Le temps est vicieux…) et je voudrais dire bravo pour la volonté, l’organisation, le courage de suivre ses envies, l’énergie…
    Je retiens ce que j’ai entendu d’un instit’ un jour « ilne faut pas confondre résultats de l’apprentissage et apprentissage. » => normal de ne pas savoir faire quand on apprend….
    Ne pas se mettre la pression inutilement. Concentrer son energie sur l’apprentissage plus que sur la frustration des résultats…

  11. Promis, on reste là!
    On lira quand il y aura à lire, on t’encouragera quand il y aura besoin d’encouragements, on te félicitera plus souvent qu’à l’occasion.
    Ça va passer…vite ;-)

  12. Je suis peut être un boulet, mais je n’ai toujours pas compris si tu faisais une formation de plombier, d’instit ou pour être prof de plomberie (ça existe dit comme ça ?)

Laisser un commentaire