L’aspirateur sans fil Dyson : test, le retour

Il y a quelques jours de cela, je découvrais parmi les 3567 mails non lus (la faute à pas d’internet depuis mon déménagement il y a 3 mois) un message d’exception.

Une gentille madame me proposait à nouveau de tester l’aspirateur sans fil Dyson. J’avais déjà réalisé un test l’an passé. J’ai voulu répondre de suite « ÉVIDEMMENT que je le veux votre super aspirateur qui tue sa race », mais, par souci de transparence, j’ai indiqué à l’expéditeur que j’avais déjà eu cette chance. «Celui-ci est équipé de différentes brosses » m’a-t-elle répondu.

Il n’a donc pas vraiment été nécessaire de me mettre le couteau sous la gorge pour que j’accepte rapidement (dans la seconde pour être plus précise) de réaliser ce nouveau test du Dyson sans fil.

La première rencontre

Rien que la boite est excitante. C’est léger, coloré : chaque fois, ça me fait rêver !  La garantie de 2 ans à activer par téléphone a été la première chose que j’ai faite.

Très facile à comprendre, une petite notice explique également comment fixer le chargeur au mur (ou sur un meuble, ça dépend de la caution de votre appartement !). Celui-ci sert également de support à l’aspirateur lorsqu’il n’est pas en fonctionnement et à deux des brosses parmi les 5 fournit. J’ai donc vite mis en charge le « précieux ». Et la première utilisation ne s’est pas fait attendre.

aspirateur-sans-fil-dyson-accessoires

Les 5 différentes brosses de l’aspirateur sans fil Dyson.

aspirateur-sans-fil-dyson-support-mural

Le support mural qui fait office de base de chargement.

Pour inaugurer cet aspirateur sans fil, j’ai opté pour le très équilibré dîner « céréales-crêpes » avec 5 enfants de moins de 8 ans devant un Disney. Pour que ce soit vraiment festif, évidemment, on ne mangera pas à table, mais sur la table basse ; évidemment les enfants ne sont jamais bien assis autour d’une table basse et en font tomber partout tels des petits poucets bretons.  Un exercice parfait : du sucre en pagaille, des miettes multicolores, des dentelures de crêpes séchées sur le tapis noir à poil long. (Note à moi-même : mais quelle idée d’avoir un tapis noir à poils longs avec autant d’enfants ?! C’est vraiment du n’importe quoi ! )

Le test se poursuivra dans la soirée avec le vidage de la machine à sécher et les multiples bouloches et autres poussières qui hantent régulièrement ma salle de bain.

Enfin, j’ai décidé d’achever mon test du Dyson sans fil avec le nettoyage de ma camionnette. Un lieu obscur et déstabilisant pour toute maniaque qui se respecte.

Gros bouts, tapis et petites conneries

L’avantage du « sans-fil », c’est de pouvoir être réactif en cas de paquet de sucre qui se renverse. Qui ne connait pas l’expression « sucre au sol, pieds qui collent ». (5 enfants = 10 pieds !)

L’avantage du Dyson c’est ses multiples brosses qui permettent de s’adapter aux différents dégâts et la possibilité de les connecter en un clic  direct sur le réservoir et donc d’avoir un accès facile partout.

Pour la soirée « céréales-crêpes », j’ai eu la chance d’utiliser plusieurs brosses. D’abord, celle toute duveteuse prévue pour les gros bouts type Miel Pops ou crêpes séchées ! J’ai remarqué qu’il fallait certaines fois réaliser plusieurs passages pour que le bout soit aspiré. Néanmoins je pense que cela tient plus de la taille de ce que la brosse doit avaler que de la puissance du Dyson. La brosse se démonte ensuite complètement afin de pouvoir la nettoyer. C’est pratique quand les crêpes sont au Nutella.



 

Pour le paquet de sucre, immanquablement renversé en partie sur la table, en partie sur le canapé, en partie sur le tapis, j’ai utilisé différents ustensiles :

  • Pour la table, la petite brosse. Elle est très pratique avec ses poils rétractables et permet une aspiration délicate sur les petites surfaces.
  • Pour le canapé, l’accessoire long s’insinue dans les interstices des coussins et entre les accoudoirs.
  • Pour le tapis, il y a une mini brosse motorisée. C’est tout nouveau pour moi et c’est le top. Cet outil est puissant et aspire en profondeur. Il faut d’ailleurs bien maintenir le tapis pour aspirer tellement c’est puissant. Un plus qui fait vraiment la différence.

Enfin, juste avant le dodo des enfants, j’ai clipsé le tube pour retrouver mon aspirateur balais et j’ai choisi « la tête de nettoyage à entrainement » (terme fourni sur l’emballage Dyson) afin de faire un petit nettoyage global de l’appartement. A la maison, j’ai tout type de surface à nettoyer (carrelage, parquet et tapis) et cette tête s’est parfaitement adaptée. Le réservoir contenant les saletés est transparent et facile à vider. En plus d’être design, cela m’a permis de récupérer 2 petites chaussettes dépareillées, par mégarde aspirées.  Une parfaite soirée.

Comme je l’ai rangé entre chaque utilisation, j’ai eu assez d’autonomie pour un 95 m2. En utilisation constante, le Dyson sans fil peut rester allumé 20 minutes. Une fonction « puissance max » située au niveau du moteur permet de booster l’aspiration (comme sur les tapis ou la moquette en cas de gros sinistre), mais réduite largement l’autonomie.

Petites poussières et lieux galères

La soirée n’est jamais vraiment terminée dans une famille nombreuse. Une fois les enfants couchés, il y a toujours un ou deux trucs à ranger. Ici c’est le linge qui est à plier et donc la machine à sécher à vider. Chaque fois, c’est la même situation : en sortant le linge, un tas de petites poussières s’échappent du filtre du sèche-linge et se collent un peu partout dans la salle de bain. Mais heureusement Dyson est là. En un geste, il est à mes côtés tel un super héros prêt à me sauver. La brosse longue me permet d’aspirer les bas fonds du filtre encrassé ainsi que les petites poussières gracieusement déposées sur mes étagères.

test-dyson-sans-fil-1

Idéal pour les poussières dans le filtre du sèche linge.

Maintenant, il ne reste plus qu’à plier les 8kg de linge restant.

Mobilité et maniabilité

Avoir un aspirateur sans fil c’est aussi s’épargner la corvée du passage à la pompe pour nettoyer sa bagnole toute crasseuse. C’est donc ce que j’ai fait et quoi de mieux que des photos pour vous en parler ?

test-dyson-sans-fil-voiture-1

La petite brosse à poils.

test-dyson-sans-fil-voiture-2

La brosse motorisée pour les saletés résistantes et les tapis.

test-dyson-sans-fil-voiture-3

La brosse longue pour les zones difficiles d’accès.

Une fois de plus, les différents accessoires m’ont bien servi. Pour toutes les surfaces lisses, la petite brosse à poils a joué son rôle. Par contre, pour les moquettes, il m’a fallu dégainer la petite brosse motorisée. L’autre manquant un peu de puissance pour les petits graviers collés par la boue du dessous de mes chaussures de sécurité.

L’aspirateur sans fil Dyson : le bilan

Dyson : le test

Comme d’habitude avec Dyson, l’aspiration est au rendez-vous. Le vrai plus de cet aspirateur-balai, c’est la diversité des accessoires permettant de trouver une solution pour chaque surface et chaque situation. Je regrette un peu que le support qui fait office de base de chargement ne puisse accueillir que 2 des brosses. Il faut donc trouver une zone de stationnement pour les 3 autres éléments. Grâce aux deux grandes brosses d’aspiration, l’aspirateur est vraiment complet et permet donc d’être le seul de la maison pour une utilisation quotidienne. Il est adopté !

L’aspirateur sans fil Dyson m’a très gentiment été offert par la marque sans rémunération supplémentaire. C’est tout de même un super beau cadeau. Néanmoins, ce n’est pas parce qu’on vous offre quelque chose que l’on est obligé de bien en parler. Pas moi en tout cas ! C’est simplement un très bon compagnon.

Claire, qui ne refusera jamais un Dyson.
Facebook La vie des triplésGoogle + La vie des triplésTwitter La vie des triplés

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire