Sécurité de l’enfant dans le bain

Un enfant dans son bain: ne le quittez pas des yeux

Retourner à l’article

source e-santé.fr

Le sujet n’est certes pas gai mais il faut impérativement en parler pour prévenir ce type d’accident domestique qu’est la noyade. Chaque été, on rappelle les risques des piscines et des baignades en rivière ou en lac. Mais le bain est aussi une source réelle de noyade. Parents, ne quittez jamais des yeux votre enfant lorsqu’il est dans son bain, même dans de très faibles quantités d’eau !

Noyade : très peu d’eau suffit

L’année passée, lors de sa campagne estivale sur la noyade, l’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé (Inpes) soulignait que 30 centimes d’eau peuvent suffire pour qu’un enfant sans surveillance se noie. La réalité est souvent bien en dessous, avec moins de 20 centimètres. De plus, il faut très peu de temps pour que les plus jeunes se noient. En effet, leurs poumons étant petits, ils se remplissent très vite, la noyade est rapide.

Dans un bain aussi on peut se noyer

Selon l’enquête de l’Institut de veille sanitaire réalisée en 2004, la noyade représente la deuxième cause de décès accidentel chez les enfants de 1 à 14 ans. Sur 49 noyades accidentelles recensées, 18 ont eu lieu dans une baignoire, les autres s’étant produites en bassins, piscines gonflables, puits et poubelles… L’âge moyen des victimes était de 2 ans, tandis que 70% avaient moins de 6 ans. Mais chez les bébés de moins de 3 mois, la noyade dans le bain représente le risque le plus important à la maison. Dans 80% des cas, la noyade résultait d’un manque de surveillance (téléphone, 5 minutes d’absence…). Il ne faut donc jamais laisser un enfant seul dans son bain, même si le niveau de l’eau est très faible !
Le bain est un moment privilégié avec les enfants. Alors mettez les téléphones sur répondeur et consacrez exclusivement votre temps à ce tête-à-tête.

Qu’en est-il des transats, anneaux de bain et matelas ?

À la suite de plusieurs noyades survenues lorsque des enfants étaient installés dans des dispositifs d’aide au bain (transat, anneau de bain et autres sièges), une enquête avait été réalisée sur les circonstances des accidents avec matériels d’aide. Les accidents les plus fréquents étaient les chutes contre les parois de la baignoire ou la robinetterie. Au minimum, il est donc préférable d’équiper la robinetterie de protections. Venaient ensuite les noyades puis les brûlures à l’eau chaude. Là encore, certains cas étaient directement attribuables à un défaut de surveillance de la part des parents.

Au final, aucun accessoire ne remplacera jamais votre surveillance permanente, qu’il s’agisse de transat, de matelas ou de siège. À partir du moment où votre enfant est dans l’eau, votre présence est obligatoire pour prévenir la noyade. Ne vous absentez jamais. Cette consigne est également valable l’été lorsque votre enfant barbote dans sa piscine gonflable. Ne le quittez pas des yeux, même avec seulement quelques centimètres d’eau.

Retourner à l’article

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire