Le chantier

chantier

Résumé des épisodes précédents : Voilà quelques mois que ce blog ne vit pas. Pour remettre dans le contexte, je suis maman de quatre enfants, des triplés de 7 ans, un dernier de 3 ans. Cette année, je suis devenue plombier. Je travaille en intérim depuis juin 2015 pour une belle grosse société.Depuis un 1 an, ma vie, c’est un peu le chantier. Et bien, voilà. Nous y sommes. Cela fait des décennies (c’est l’impression que ça fait) que j’ai troqué mon clavier contre une échelle, un marteau et un excellent agenda format Président. L’année a été plus que dense. Je le savais. Mais elle a été dense. Même si je le savais. J’ai envie d’écrire un tas d’articles sur Lire la suite

Le vide absolu

vacuomètre

Pour faire un « vide absolu »,  il faut une pompe à vide. Le vide absolu, c’est l’absence de matière. Rien. Moins que rien. Pour libérer du fluide frigorigène dans une climatisation ou une pompe à chaleur, il faut s’assurer d’avoir un vide absolu dans l’appareil et dans ses liaisons. Vous imaginez bien, que moi, SpiderMaman de mon état, il me faut du temps, de l’énergie, du travail et au moins 5 heures de sommeil pour que ce charabia se transforme en quelque chose de sensiblement construit dans mon esprit. Du coup, vide absolu sur le blog, sur Facebook, sur Twitter, sur Instagram, sur Google + (avec tous ces comptes, je me sens comme une « spammeuse des réseaux sociaux ») Et pourtant, je Lire la suite

Le grand pardon

roch-hachana

Je vais parler ciné et du célèbre scénario du « Grand pardon ». J’ai une culture absolument hallucinante côté 7ème art. D’ailleurs, en tant que cinéphile adepte des petits films d’auteurs suédois, j’ai pour titre préféré Pretty Woman. Non, je ne vais parler ciné. Mais bien du Grand pardon. Ou plutôt de « Yom Kippour ». « Yom Kippour » et « Roch Hachana » en fait. Ce qu’ils ne sont pas : -    Des équipes de foot -    Des termes qui veulent dire « bonjour » et « merci » en Inuit -    Deux marques de cornichons aigres-doux Ce qu’ils sont : -    Les noms de deux fêtes dans le calendrier juif célébrées à dates variables entre septembre et octobre chaque année -    Deux jours où nous mangeons beaucoup et un où il Lire la suite

Le petit dernier : l’enfant de la récup’

Poussette-recup

Il était une fois, une famille ordinaire. Pour le (s) premier (s) bébé (s) (pluriel oblige, on est sur « la vie des triplés »), il fallait tout acheter. Naturellement, la poussette s’avérait une priorité. Amasser à l’arrivée de bébé À ceci s’ajouta, une liste longue comme le bras. (Celui d’un géant particulièrement grand.) Bodies, gigoteuses et autres pyjamas s’amoncelaient dans l’armoire pleine à exploser. Bien souvent, il y avait un thème pour la chambre de nouveau-né. Évidemment, chaque élément était raccord avec l’environnement. En plus de ces nombreux vêtements, la cuisine se remplissait d’un nombre impressionnant de bibelots et gadgets surprenants. Tous semblaient être une priorité pour la vie de jeunes parents. Le plus volumineux d’entre eux était sans aucun doute le stérilisateur : Lire la suite

On les appelle « les triplés »

les-triplés

J’ai bien tenté de lutter contre, j’ai traversé la mer à contre-courant (au moins ça) pour permettre à chacun de se construire une identité, j’ai prévenu, insisté supplié…mais…en vain. Où qu’ils soient, on les appelle : « LES TRIPLES« . Ce soir, c’était le cas quand on me les a appelé à la garderie : « oh oh, les triplés, y’a votre maman ! » Quand le « moi » est en crise (pardon, je voulais absolument offrir à cet article, l’espace d’un titre, une connotation philosophicoélitiste. Il n’en est rien.) En réalité, je trouve que mes enfants (ici, je parle uniquement de mes aînés, les fameux « triplés ») ne sont un pas lot même si la grossesse s’apparente à une « portée ». Ils sont trois. C’est un fait. À part Lire la suite

Jusqu’ici, tout va bien…

rentree-des-classes-triples

Évidemment que mon organisation est millimétrée. D’ailleurs, je me demande si la mesure inférieure se dit « nanométre » car autant d’organisation mérite sûrement une unité particulière et tellement fine qu’on ne pourrait la voir à l’œil nue. Une classe pour chacun et chacun dans sa classe Aujourd’hui, c’était la rentrée. Mes triplés sont dans des classes séparés en grande section, comme ce fut déjà le cas l’an passé. Ce choix est personnel. Il nous a semblé adapté à nos enfants et à leurs caractères et s’est trouvé également en accord avec les désirs des principaux concernés. Et en accord avec la structure de l’école : trois grandes sections. Ouf, on est sauvé ! Ce choix, en termes d’organisation, est passé comme une lettre Lire la suite

1ère colo : quand les enfants sont absents…

les-bottes-en-éventail

Le 6 juillet, mes trois grands de presque 6 ans ont mis leurs sacs Décath’ sur le dos. Un rose, un vert, un bleu pour les distinguer. J’ai caché quelques bonbons dans les boules de chaussettes. Un petit bonheur discret à découvrir à un moment inopiné. Doudou, le petit dernier, est resté avec moi. Ça ne le perturbe pas plus que ça. Il n’y a plus qu’un enfant à coucher, à laver, avec qui jouer et échanger. L’appartement semble presque abandonné. Ils sont petits pour partir en colonie. La colo l’esprit léger Ils sont petits, mais surtout, ils sont accompagnés. Le directeur de colo, celui qui « fait peur, mais qui est gentil », c’est leur papa. Mon mari. Du coup, il Lire la suite

Religion et éducation : un choix compliqué

religion-et-education

« ma douceur (c’est l’adorable surnom -particulièrement bourré de testostérone- par lequel j’appelle mon mari), je crois qu’on a fait le choix le plus compliqué qu’il soit ». C’est souvent ce que je me dis par rapport à l’un des points d’éducation que l’on a décidé de transmettre à nos enfants. Ce point, c’est la religion. Je ne vais pas tenter de vous convaincre du bien-fondé de ce choix. Je n’ai pas d’argument valable si ce n’est la foi. Et cet argument n’est pas valable aux yeux de tous, ce que je comprends à la vue des nombreuses tragédies rapportées par les médias. Une fois, une personne a commenté l’un de mes billets très gentiment en me disant qu’ »il n’était pas nécessaire de Lire la suite

La couple, les enfants et le sexe

« Han, elle a dit sexe ! » Aujourd’hui, effectivement, je crois bien que je vais parler sexe. Même que je le trouve sympa ce mot. Sexe, sexe, sexe, sexe. Sûrement le « x » qui sonne comme dans « eXcitation ». Evidemment, je ne fournirai aucun détail salace. Il y a Youporn pour ça. Mais je trouve que le sexe fait aussi partie de la « problématique parent ». D’ailleurs, il y a peu, j’ai entendu une émission de radio qui en parlait puis un blog crée par deux blogueuses mamans. Ce n’est donc pas vraiment tabou. A titre personnel, je n’ai d’ailleurs jamais trouvé ça tabou. Soit c’est pour faire des bébés, soit c’est pour se faire plaisir. L’idée est plutôt séduisante ! Néanmoins, entre appel Lire la suite

Les vertus insoupçonnées des bonbons

bonbons

C’est l’une des plus grandes découvertes de tous les temps, enfin, c’est mon avis. Les bonbons, c’est magique. A cet instant, je suis en train de vous livrer mon amour pour les bonbons. Ils m’accompagnent depuis toutes petites. Je les aime d’amour. Mon frère et ma sœur récupéraient tous les petits centimes pour m’en acheter. (je ne leur en donner même pas) Mon père les mangeait dans le libre service chez Mammouth. (c’est pas bien…mais comme il ne devait pas être le seul, ça n’existe plus) Une bonne partie de mon argent de poche servait à remplir des paquets de boules à 10 et de réglisses fourrés (les Cocobat). Aujourd’hui, cette histoire d’amour continue. J’ai toujours des bonbons à la Lire la suite

Retrogaming : le jeu du petit singe

retrogaming

Je viens de découvrir un nouveau jeu digne des 90’s. Décors pixelisés en mode 16 bits, j’ai fait un bond dans le retrogaming. Je me suis amusée comme une petite folle sur l’écran pendant plus d’une demi-heure. A plusieurs reprises, j’ai eu des petits coups de nostalgie, des flash-backs. L’époque de mes premiers bisous (les vrais, ceux avec la langue…et beaucoup trop de bave), le collège avec les copains et les premières heures de perm’, mes allers-retours en vélo à la patinoire ou à l’escrime et mes kebabs du mercredi. Adepte de la compétition, je n’aime pas perdre. D’ailleurs, si je ne gagne pas, je ne joue pas. C’est un vice que j’apprends à maîtriser avec le temps. Désormais, je Lire la suite

10 choses que l’on ne sait pas avant d’être parent

limace

Une petite liste toute simple et évidente. 10 choses que l’on ne sait pas avant d’avoir d’être parent. J’ai une âme de donatrice. Dès que tes enfants pointeront le bout de leurs nez,tu auras peur, pour tout, tout le temps. Même que, si tu le pouvais, tu leur mettrais un casque de vélo sur la tête pour aller à l’école. (et pour dormir, au cas où ils tomberaient Tu aspireras la morve de ton/tes enfants. Tu n’achèteras plus de vêtements blancs. Une fois tu craqueras. Une fois seulement. Tu iras avec plaisir chez Kiabi sur la nationale du coin. Tu pousseras même le vice jusqu’à t’inscrire à la newsletter et à fournir ta date de naissance (la vraie) pour recevoir Lire la suite

Les 3 sorts de Maléfique

Malefique

Je boss dans le web, je tiens un blog : j’utilise un ordinateur 10 heures minimum par jour. J’ai été dépensière, je le suis beaucoup moins. J’ai été célibataire, maintenant j’ai 4 enfants. CQFD J’aurais pu à de nombreuses reprises m’offrir un ordi de qualité, une « bécane » comme disent les vieux briscards de l’informatique. Mais, les événements m’ont toujours apporté une solution transitoire : PC de bureau, ordi pro, récup’, don, etc. Plutôt cool d’être équipée à moindre prix mais…il y a toujours une couille. La batterie qui flanche au moindre déplacement, la touche « a » en moins (et on s’en sert beaucoup du « a »), un clavier suisse, une session limitée et bien entendu, une connexion minable qui coupe toutes les 15 minutes. Lire la suite

Apprendre à faire du vélo #1

apprendre-a-faire-velo-1

Le vélo : un moyen de transport, pratique, économique, écologique et sûrement deux ou trois autres adjectifs »éco » quelque chose. Quand on a trois enfants du même âge, il y a des choses qui pressent un peu moins que d’autres. Trouver une bonne poussette pour se déplacer : pressé Trouver des places en crèche pour reprendre le travail : pressé Leur apprendre à tenir le biberon tout seul : pressé Apprendre à faire du vélo : pas pressée. J’ai retardé ce moment si émouvant où, le casque vissé sur la caboche, ils donneront leur premier coup de pédale sans les petites roues. (et sans se casser la margoulette) D’abord, sortir 3 vélos avec 3 petits alors que je n’ai même pas assez de mains pour tous les tenir tient d’une épreuve Lire la suite

Les aliments interdits pour les enfants

aliments-interdits aux enfants

Le repas et les enfants, j’en ai déjà parlé. C’est une épopée fantastique où se côtoient le bon et les crades, les cuillères et les doigts, les verres et les inondations. Il existe un top 5 secret que même Topito n’a pas encore révélé de peur de ne faire s’écrouler l’industrie alimentaire. Limiter le chômage est une priorité. Ce top 5 concerne : Les aliments à éviter absolument avec les enfants 1) La semoule Je ne sais pas si vous avez déjà testé avec vos enfants, mais, à la maison, la semoule, c’est vraiment quand il faut finir les fonds de placard. Points faibles : ça en fout partout, ça colle aux chaussettes et glisse sournoisement sous le frigo encastré. Ca Lire la suite

Rébus-O-Matic : La machine à faire des rébus

faire-des-rebus

Depuis que mon mari travaille à l’étranger nous avons remarqué un phénomène hallucinant : il est plus intelligent. Il l’était déjà avant mais là, son Q.I. a pris quelques points. Nous en avons conclu naturellement que c’était le passage de la frontière qui faisait cet effet. Du coup, pour devenir les plus intelligents du quartier, nous hésitons tous à nous expatrier. Niet, pour le moment il est hors de question de partir avec les enfants vivre là-bas. Nous resterons avec notre Q.I. limité. Après tout, c’est bien comme ça. Néanmoins, j’ai le bonheur de le voir revenir toutes les semaines avec de formidables idées. Vendredi, il m’a présenté un site internet EXTRAORDINAIRE. Au moins ça. Il est tombé dessus au moment Lire la suite

Sale Nuit !

sale nuit

Il est temps d’instaurer une nouvelle expression. Voilà 5 ans que je mène une longue expérience concernant les nuits pourries. C’est si banal. C’en ai presque ridicule de stéréotype. Une mère de 4 enfants de moins de 6 ans qui dorment mal, qui dort mal… Je lève donc le point pour une cause simple à défendre dans un contexte où tout semble complexe. Arrêtons de souhaiter « Bonne nuit » aux parents de jeunes enfants. Ca frise le ridicule. Aucune interprétation favorable n’est possible pour un « bonne nuit ». Alors, sale nuit à vous tous. WordPress:J'aime chargement… Dans le même genre… Faire ses nuits. As-tu la même définition que moi ? SpiderMaman de triplés : fétichiste de poussette double tire son chapeau !

Tu me GAV

pulp-fiction

Il y a des sujets légers et il y a des sujets glauques. Là, on est dans le glauque. Quoi que… En fait, les GAV c’est une Garantie des Accidents de la Vie. Si tu meurs ou si tu as un handicap lourd, tu reçois des sous. Les sous, ça ne rend pas plus heureux. Quand même, il ne faut pas se mentir, ça rend les choses un peu plus simples. Y’a que Beyoncé qui dira le contraire. Déjà que quand tu perds quelqu’un tu es triste à en crever, les sous, c’est comme un bon mouchoir en soie pour allègrement se moucher. Une cerise sur le cercueil. Je ne cache pas que je suis angoissée. Du genre angoissée chronique. Lire la suite

Les poux

les-poux

A mon arrivée à l’école ce matin, cette vilaine affiche est placardée sur les portes des classes de mes enfants. A la sortie de l’école, j’échange avec Mme la Directrice : « Nous savons toutes les deux ce qu’il en est. Les têtes à poux sont connues dans les maternelles. Je sais bien que ce n’est pas de la faute des enfants. Je sais bien que cela n’a rien à voir avec l’hygiène et qu’il serait discriminant de les isoler. Mais, je vous en priiiiiiieeeeeee, j’ai quatre chevelus à la maison. Une famille l’Oréal. Alors, je ne vous ai rien dit mais, je sais que vous savez. S‘il vous plait, épargnez mes enfants. Si vous les voyez en zone à risque, Lire la suite

Avis important aux femmes enceintes

avis aux femmes enceintes

« Allo ma poulette, tu as préparé ta valise pour la maternité ? Tu as bien pensé à tes affaires ? – Oui, j’ai bien pensé à des trucs confortables qui ne serrent pas le ventre. Oui, j’ai pris les soutiens-gorge d’allaitement, ceux qui s’ouvrent sur le téton comme dans les films pornos mais qui n’ont rien de porno. – Et tes culottes ? Tu as acheté des culottes filet ? Tu veux que je t’en ramène de l’hôpital où je travaille ? » La culotte filet La grossesse, ce moment d’épanouissement totale (pour certaines) où la libido est censée être à son apogée se termine systématiquement par l’étape la plus glamour qu’il soit : la culotte filet. Même que des fois, ce magnifique sous-vêtement est complété par Lire la suite

Père au foyer

pere-au-foyer

Cela fait un moment qu’il est noté dans mon joli carnet à la couverture Liberty, « article sur le père au foyer » et puis, faute de temps, de gosses derrière la porte ou des dents du dernier (entre 2 mois et 3 ans, c’est toujours les dents), j’avais laissé ce récit de côté. C’est un article intitulé « Le chef de famille » écrit par l’une des Moukraines à la Glaviouse (voir leur blog) qui m’a soufflé « prête-moi ta plume pour écrire un mot ». Résumé de l’épisode précédent Vous l’avez assurément raté. Il n’est disponible qu’en vidéo à la demande en V.O (japonais) sous-titré suédois. La loose quoi. Pour faire bref : j’ai repris le boulot au 8 mois de mes triplés qui ont Lire la suite

Mange proprement : je ne fais que des bêtises

manger-avec-les-doigts

Le repas chez l’enfant, quel lourd apprentissage. J’ai tout de suite compris que ces moments détendus de notre vie aller définitivement changer avec l’arrivée des enfants à table. Le moment a été, pour ma part volontairement retardé. Ce n’est que particulièrement tardivement que nous avons abandonné le grand biberon bourratif du soir. Ce n’est plus de notre temps, mais j’ai adopté les deux conseils régulièrement rabâchés par les grand-mères : Un enfant qui mange bien est un enfant qui dort bien Bourre ton bib’ de farine, ça cale. L’argument du sommeil à dû faire mouche dans mes tympans usés par les cris. Malgré ces astuces plus ou moins fiables, nous avons été dans l’obligation de les asseoir à table. (note de Lire la suite

Suce ta banane

banane

Derrière ce titre racoleur se cache une destructrice mésaventure qui m’est arrivée il y a quelques jours. Pour être destructrice, elle doit concerner mon mari ou mes enfants (ou ma mère, ma soeur, mon fère, tonton Yoyo, tata Véro, tonton Fred et une dizaine d’autres). Dans l’histoire que je vais vous conter, il s’agit de l’un de mes enfants. Et particulièrement, le petit dernier, mon préféré. J’arrète tout de suite de déconner. Sur ce sujet, on ne déconne pas. Y’a pas de « préféré ». C’est interdit dans une famille les « préférés ». Ca bousille le moral de tous et il faut des années chez le psy pour s’accepter. En plus, pas bien sûre que le « préféré » soit le bon numéro à tirer (dixit Lire la suite

Un, deux, trois…

123SOLEIL

Dans la cour du centre aéré (oui, ils vont au centre aéré, juste parce que j’ai besoin d’un peu de repos, que je bosse un peu, que je range beaucoup), je suis toujours réjouis de les voir s’amuser avec leurs copains sans qu’ils sachent que je suis là. Je les observe jusqu’à ce qu’il y en est un (et il y en a toujours au moins un) qui me regarde du coin de l’oeil et court en criant vers moi, juste au cas où, je ne l’aurais pas bien vu zigzaguer et sauter comme un chiot fou ! En ce moment, il y a deux jeux qui font leur quotidien : « Jacques à dit » qui les transforme en acrobates et qui Lire la suite

Critiques et châtiment : le film Toy Boy

film-toy-boy

Pour une rare fois, j’ai pris hier ma soirée (de la même façon que je poserais une RTT…que je n’ai pas) pour regarder tranquillement un film à la TV avec mon formidable mari. La plupart du temps, je passe un bout de mes nuits sur l’ordi. Là, que nenni. WARNING : j’ai un goût prononcé pour les films daubés Pour me faire plaisir, j’ai des critères « cinématographiques » bien précis. Par avance, oubliez cet article si vous me suivez régulièrement. Il me retire toute crédibilité. (S’il en restait) J’ai une bonne excuse (que seulement une mère sur 3300 peut évoquer), je suis une maman de triplés. Regarder la TV est donc un luxe que j’ai abordé de la façon suivante : Lire la suite

Est-ce que tu putes ?

Le verbe puter

Puter : verbe du 1er groupe Je pute/tu putes/il pute/nous putons… J’aime aussi le verbe « putasser ». Un peu plus vicieux que « puter ». Quand on devient parent, l’occasion de puter est à son point culminant. Quoi de mieux que de critiquer le comportement de cette maman qui court tous les matins pour arriver en retard à l’école, de ce papa qui laisse son petit jouer avec les paquets de céréales dans les rayons du Carrefour ou de ce couple dans le TGV qui laisse leur marmaille courir entre les sièges étroits et dégommer toutes les deux rangés les têtes endormies un peu trop penchées. Les copines de putage Avec l’arrivée de mes trois merveilles, je me suis découvert une nouvelle activité. Lire la suite

Maman, je ne t’entends pas

surdite-chez-l-enfant

Mon cœur de maman est crispé. Je me demande bien si un cœur peut physiquement se crisper. C’est pourtant ce que j’ai ressenti il y a deux jours quand, pour la 5ème fois de la journée, je me suis surprise à répéter plus fort à Lolo Cacao la phrase que je venais d’énoncer. Lire la suite

Réussir une fête d’anniversaire avec beaucoup d’enfants

reussir un anniversaire

En maman de l’extrême, j’ai dû prendre en compte pas mal de paramètres. Le budget : c’est un peu terre à terre mais l’anniv’ à 500€, laisse tomber ! Ensuite, il y a le côté pratique, il n’était pas question de passer ma nuit à ranger ou à laver les murs au chocolat. Enfin et surtout, je vais parler du côté festif : la déco, les gâteaux, les jeux, les cadeaux…bref, ce qui fait un anniversaire réussi. Lire la suite

La méthode pédagogique TATC

Touche à ton cul

J’ai lu quelques bouquins sur l’éducation et les pédagogies, pas trop, je suis contre la culpabilité. J’ai un peu testé la pédagogie Pikler-Lóczy dans la première crèche de mes triplés. Il doit y avoir de nombreux bons points mais j’ai surtout retenu qu’ils restaient sur le dos comme des tortues en difficulté s’ils ne savaient pas se retourner. J’ai appliqué pour pas mal d’aménagements prônés par la méthode Montessori. A la maison, il y des bacs partout avec de grosses étiquettes dessus, j’aime valoriser l’autonomie. Depuis que je suis une maman affirmée -au bout de 5 ans, il était temps- j’ai découvert une méthode très controversée mais qui fait ses preuves. Cette méthode est respectueuse de l’enfant. Elle s’adapte parfaitement Lire la suite

Vous le faites grossir

Au départ, j’étais tout petit, riquiqui, j’allais vite, des gens m’écoutaient de l’autre côté. En grandissant, je me suis un peu calmé, j’ai ralenti. Certaines fois, j’accéléré le rythme, une belle émotion, une prise de risque, un premier baiser. Ensuite, je me suis liquéfié, rabougri, un peu de Patafix, de scotch et de gros pansements se sont agrippés pour continuer à me faire fonctionner. Le cerclage a tenu, il s’est même durci autour de moi. Je me suis bien demandé si je pourrais rester enfermé dans cette cage un peu étroite toute ma vie. La cage s’est agrandie pour me laisser grandir aussi. Puis un jour, sans le savoir, j’ai triplé de volume. Ce n’est pas facile à accepter mais Lire la suite