Le coefficient de frilosité

au parc

Il commence à faire froid. Il y a même eu un ou deux matins où j’ai dû utiliser le désembuage particulièrement long de ma Smart. (qui s’appelle « mart » depuis qu’un saligot a arraché le « s » situé sur le pare-chocs avant) J’ai tendance à beaucoup me couvrir. Jamais trop. On ne se couvre jamais trop ! Je suis plutôt frileuse. Mon mari dirait que je suis comme un congélateur au milieu de la banquise. J’ai très souvent un foulard autour du cou et une doudoune pour aller sur ma terrasse. Même quand il fait vraiment beau. Régulièrement, je suis surprise de voir des copains mettre un tee-shirt manches courtes ou pire, des tongs alors qu’il y a assurément un courant d’air froid Lire la suite