Les vacances de la honte

fille-au-pair

Cette année comme depuis 4 années consécutives (le « 4 à la suite » pour les fans du chevelu fou de France 3) , nous avons mis le minimum dans nos bagages pour notre long périple. À six, le minimum correspond à un gros coffre, un tout petit coffre et un bout de coffre de toit. Tout de même. 1h30, c’est la courte distance qui nous sépare de notre ville de Lyon bien aimée. 1h30, et nous sommes au bout du monde. Il y a de la nature jusqu’à l’horizon, des vallées envahies d’herbe bien grasse, de drôles d’insectes et même des vaches. De vraies vaches à la robe beige avec les mouches autour des yeux. Pour des rats des villes comme nous, cette Lire la suite