Mange proprement : je ne fais que des bêtises

manger-avec-les-doigts

Le repas chez l’enfant, quel lourd apprentissage. J’ai tout de suite compris que ces moments détendus de notre vie aller définitivement changer avec l’arrivée des enfants à table. Le moment a été, pour ma part volontairement retardé. Ce n’est que particulièrement tardivement que nous avons abandonné le grand biberon bourratif du soir. Ce n’est plus de notre temps, mais j’ai adopté les deux conseils régulièrement rabâchés par les grand-mères : Un enfant qui mange bien est un enfant qui dort bien Bourre ton bib’ de farine, ça cale. L’argument du sommeil à dû faire mouche dans mes tympans usés par les cris. Malgré ces astuces plus ou moins fiables, nous avons été dans l’obligation de les asseoir à table. (note de Lire la suite