Quand on a envie de changer de métier

changer-de-travail

J’avais promis que j’évoquerais la reconversion professionnelle dans sa globalité. Alors, j’ai pris un grand sac et je vous ai fourré à l’intérieur un tas de choses plus ou moins intéressantes que chacun peut trier en fonction de ses envies. Tout commence avec un point d’interrogation : « ? ». Le goût d’autre chose, d’autres envies, une autre vie. En tout cas, pour ma part, ça a commencé comme ça : « qu’est-ce que je veux faire vraiment ? » Une sorte de crise de la trentaine mêlée à mon incapacité à supporter le « moyen ». Ne pas avoir de regret, vivre chaque matin en souriant, s’éclater comme un gosse dans une piscine à balles, le plus dur, c’est de répondre à cette question. Je crois bien que Lire la suite

Vendredi.

remerciements

Aujourd’hui, on est vendredi. J’ai le soleil plein la tronche, RTL2 dans les oreilles et je me sens pousser des ailes. Aujourd’hui, c’était mon dernier jour de formation. Bon, il y a aussi lundi et puis j’enchaîne sur l’examen jusqu’à vendredi matin. Résultat le 13 mars. C’était quand même un peu mon dernier jour, la fin de la dernière semaine hors examens. La fin d’une étape. Purée, mais quelle formation ! J’écris à chaud, le cœur plein d’émotions, de papillons. Une putain de dose d’adrénaline est en train de se décharger. (Aucun jeu de mots graveleux ici) Je suis très sincère quand je dis que je ne suis pas du tout sûre de réussir mon diplôme. Franchement, toute l’année j’ai lutté Lire la suite

Reconversion pro : semaine 1

tube fileté

Résumé des épisodes précédents  : (pour ceux qui arrivent en cours de route) après 6 années au service du webmarketing et un licenciement, j’ai décidé que dans la vie, je voulais être plombier. Alors, je me suis lancée tant bien que mal ! Lundi dernier, c’était ma rentrée en formation ICCSER (Installateur Chauffage Climatisation Sanitaire et Energies Renouvelables). Formation en 8 mois à cheval entre le niveau CAP et le Bac pro. Je n’ai aucune expérience, juste vraiment l’envie d’apprendre, de travailler et d’y arriver. J’espère ça suffira. Lundi dernier, j’ai réglé mon réveil sur 6h15, 6h16 et 6h17 au cas où je ne l’entendrais pas. Hors de question d’arriver à la bourre le premier jour de ma formation. Question de ponctualité. Lire la suite