J’ai testé : la boutique de fringues chinoises pas chères en ligne

enquête exclusive

Je me sens l’âme de Bernard dans Enquête exclusive, la prostitution et la drogue en moins. Je suis entrée au cœur d’un marché parallèle. C’est du vrai sujet tabou. Encore un. Acheter ses fringues direct’ en chine en étant parfaitement au courant des conditions de fabrication et des salaires (minimums ? ). C’est pas bien. Je pourrais faire l’acte militant de n’acheter que Français mais c’est très compliqué. Pas seulement pour des raisons d’argent (mais aussi). Il se trouve que la confection en France n’est pas à son point culminant et qu’en dehors des coûts de fabrication indexés sur les avantages sociaux indéniablement favorables, faire fabriquer une robe en France peut s’avérer un parcours du combattant. Donc voilà, j’achète régulièrement 10€ Lire la suite