Faire ses nuits. As-tu la même définition que moi ?

C’est quoi pour toi « faire ses nuits » ?

J’entends partout « il a fait ses nuits à deux mois », « ce bébé est adorable, il faisait ses nuits en sortant de la maternité » ou encore « tu n’as pas de chance, mon bébé a toujours fait ses nuits»…

Et bien, si tu te sens mal loti dans ce domaine, ne t’inquiètes pas. Tu n’es pas seul. Moi aussi je suis dans ce cas là.

Mais qu’est-ce que ça veut dire « faire ses nuits ? »

A force, d’avoir l’impression d’être un OVNI avec mes triplés qui ont « fait leurs nuits » vers 2 ans et demi, j’ai commencé à me poser une question. Est-ce que les miens sont différents ou bien n’avons-nous pas la même définition ?

Dans la SpiderFamily, faire ses nuits c’est…

C’est dormir toute la nuit. Dit ainsi, ça parait plutôt évident.
Je dois donc un peu préciser : du coucher le soir au lever le matin. Sans interruption, sans réveil nocturne (que ce soit pour boire du lait ou juste pour le plaisir de voir sa maman…à 4h du mat’ ? Franchement !), sans tétine à remettre, sans pipi au lit, sans…sans rien quoi.
D’après cette définition, j’ose avouer qu’ici, ça a pris beaucoup de temps.

Bien entendu, un petit biberon à caler, puis retourner se coucher, ça ne prend pas beaucoup de temps.
Ça en prend.
Juste ce qu’il faut pour avoir mal aux cheveux le matin. Surtout si c’est vers l’horaire fatidique de 2-3h du matin.

Je crois que le pire qu’il soit, c’est le réveil vers 5h30. Celui-là où tu sais bien que retourner te coucher est une hérésie. Qu’une fois allongée et ré-endormie, tu auras à peine le temps de rêver à une bonne douche chaude et hop, le réveil se met à sonner.
Alors au lieu de rêver à cette douche chaude, je vais me la faire couler. J’ai appris, même dans ces moments là, à apprécier les nuits raccourcies et les réveils aux aurores.

Il y a aussi le critère de temps

Et bien oui, pour moi, faire ses nuits, c’est également dormir au moins 9 heures d’affilées (minimum). Parce que des nuits qui commencent à minuit et qui finissent à 5 heures du matin, si pour certains cela suffit, pour moi, pas. Dans tous les cas, pas suffisamment pour appeler cela « faire ses nuits ».

Et quand enfin, la divine nuit est arrivée

En tant que maman, j’ai ressenti ça comme une grande victoire, la médaille d’or, le podium savamment décoré de paillettes et de lierre grimpant. La journée nuit où ni SpiderPapa, ni moi, n’avons eu à poser un pied hors du lit, a été semblable à marathon enfin achevé.
Evidemment, la période qui suit s’avère longue et semée d’embûches. Elle commence par « chut, ne faites pas de bruit ! »

Dans un but de déculpabilisation collective et pour me rassurer, dis-moi en commentaire que tu n’as pas la même définition que moi. C’est quoi pour toi « faire ses nuits » ?

Claire Barer, maman de triplés 
Le blog de triplés-  » La vie des triplés « : trucs, astuces et galères de parents de jumeaux et plus et de familles nombreuses.

facebook blog de triplés

twitter blog de triplés

10 points qui te montrent que tu as une famille nombreuse

Pour ceux qui ne me connaissent pas encore, je suis un peu fo-folle (ou jeune et inconsciente).
J’ai des triplés de 5 ans et un petit dernier d’un an. 4 enfants en 4 ans. Qui dit mieux ?

Ma belle portée m’a transportée direct dans le monde de la famille nombreuse. Bien sûr, on en fait souvent tout un plat. Bien sûr, c’est un peu le cas.
J’ai vraiment compris toute l’ampleur de la charge quand j’ai porté mes trois enfants dans les bras, plusieurs jours après avoir quitté la maternité, petits poids obligent.

Au fur et mesure des jours, avoir une famille nombreuse, j’ai découvert ce que cela impliquait.

famille nombreuse

Tu sais que tu as une famille nombreuse quand :

Continuer la lecture

Joker : une carte à jouer quand on est parent

Ma carte Joker© de parent

Je l’ai déjà sortie sur Facebook. Cette carte, c’est LA meilleure excuse que l’on puisse donner quand il nous est impossible de faire un effort.

Bien sûr, il y a souvent la culpabilité de dire non. Non à une invitation, non à une sortie en famille, non à un rdv pro de trop, ou juste non.

Mon cerveau se met vite à enclencher les tous petits mécanismes qui le compose et voilà le ticket qui en ressort : « bouges-toi les fesses ou plus personne ne t’appellera » ; « attention, tu as quatre enfants, si tu ne vas pas à cette conférence (ou tu passeras bien sûr inaperçue parmi les 300 invités) on te dira que tu ne peux plus assumer ton poste » …

Mais en vrai, dès fois, je suis juste crevée. Parce que je suis Maman. J’en ai bien le droit.

Alors, je trouve qu’il est normal de faire une peu valoir ces droits. Ne pas faire semblant que la vie est comme avant. Avant tous ces bébés bien sûr.

Par conséquent, je vous prête ma carte, que vous pouvez jouer, quand cela s’avère nécessaire.

Attention, il y a certaines règles à suivre.

Mode d’emploi de la Carte Joker de parents©

  • Cette carte peut-être jouée à tout moment de décrépitude aiguë ou par temps de grand froid.
  • Seuls les adultes peuvent jouer. Evidemment.
  • Garder un espace raisonnable entre deux utilisations de la carte. Un usage routinier de la Carte Joker de parents vous désignerez automatiquement comme « jmenfoutiste » voire pire, comme faignant chronique.
  • Quand vous jouez stratégiquement la Carte Joker de parent, vous ne devez pas culpabiliser. La culpabilité annulerait l’effet de la carte Joker. Dommage. Un coup pour rien.
  • Les deux parents ne peuvent pas jouer la carte en même temps. Si c’est le cas, vous devrez départager le gagnant par une partie homologuée de pierre-feuille-ciseaux en trois coups.
  • Si vous êtes parent solo, malheureusement, il vous est très compliqué d’utiliser la carte Joker de parent. Vous ne pourrez le faire qu’en présence d’une personne de confiance.
  • Si vous êtes parents de multiples (jumeaux, triplés ou plus), la fréquence d’utilisation du Joker ne varie pas. C’est con, mais c’est comme ça. Le risque d’épuisement du partenaire étant trop élevé.

carte joker de parents

Les 10 utilisations les plus courantes de la Carte Joker de Parents©

1)      Amener un enfant aux urgences, un samedi vers 13h.

2)      Un goûter avec sa belle-mère (ou au moins 2h45 d’affilées).

3)      Un repas chez des amis (sûrement pas tant ami que ça. Vous ne voulez pas y aller ! )

4)      Une sortie en famille à Max Aventure ou le royaume du parc indoor et des piscines à balles au niveau sonore effrayant

5)      Au moment crucial de la sortie d’école et jusqu’au coucher des enfants : le moment reposant des bains, du repas, du rangement, du coucher catastrophe

6)      Pour aller faire la sieste. Quand les petits viennent de se réveiller de la leur.

7)      Pour aller au parc, le jour où l’on a décidé d’emmener vélos et trottinettes. 

8)      Pour s’abstenir d’aller à une réunion de parents d’élèves (à condition d’être un minimum présent aux autres)

9)      Pour faire le compte rendu de la réunion du lundi matin.

10)    Pour  faire les courses de la semaine. (même si ma super liste de course gagne beaucoup de temps)

 

Les bénéfices de la Carte Joker de parents©

Grâce à cette carte, vous pourrez jouir pleinement du nouveau rôle de votre vie. Ressentir un vide ponctuel est une bonne thérapie pour repartir de plus belle.

Un dernier conseil pour jouer votre Joker au bon moment

Gardez-là toujours dans votre poche.

Le SPIDERPLAN des SPIDERparents de triplés

– La fatigue balaye vite tout signe de culpabilité

– Parent, c’est un vrai boulot. Pourtant, il n’y a pas de vacances.

– Le jeu fonctionne beaucoup mieux à deux. 

Claire Barer, maman de triplés 
Le blog de triplés-  » La vie des triplés « : trucs, astuces et galères de parents de jumeaux et plus et de familles nombreuses.

facebook blog de triplés

twitter blog de triplés

SpiderMaman : Ding Ding ! Je passe.

Virage à droite, demi-tour à gauche, freinaaaaageeeeeee. Boom ! Encore une qui ne sait pas marcher avec des talons. Avec une poussette double, on devrait nous offrir le permis parce que c’est vraiment une catégorie de véhicules. Avec les poussettes triples, on nous joindrait au papier officiel une boîte de chocolat pour compenser le choc.

On ajouterait sur le petit papier rose (qui ne sera bientôt plus rose. Dommage, c’était si girly) la catégorie H : Poussette double, poussette triple, tracteur pour marmots de plus de 2m de long ou de plus de 30 kg. Continuer la lecture