Parents de jumeaux, triplés : une faculté en plus

J’avais envie de vous présenter une box que Monoprix m’a gracieusement envoyé à l’approche des vacances mais comme il fait moche, ce n’est pas le moment d’en parler.
D’habitude, je ne parle pas vraiment de marques sur le blog, pas parce que je suis hautaine, c’est juste un choix. Mais, des fois, ça peut m’arriver quand ça me plaît. En plus, j’avoue que recevoir un tas de jolis produits dans ma boite aux lettres sans être passée par la case CB, c’est suffisamment rare pour l’évoquer !

Bref, à cause de la pluie, du monotone automne, j’ai dû changer de sujet.

J’aime les études scientifiques. Savez-vous par exemple que les femmes blondes ont plus de chances d’épouser un homme riche ou que les enfants qui ont des surnoms réussissent mieux socialement ? C’est Yahoo qui me l’a dit, avec bien sûr, l’étude d’une université américaine inconnue à l’appui.

C’est donc de ce type d’étude « scientifique » dont je vais vous parler.

Particularité chez les parents de jumeaux, de triplés et plus

J’avais déjà décelé une spécificité chez les gens du Nord. Ma découverte sur le sujet n’a pas évolué, j’en conclus objectivement que l’hypothèse est confirmée.
Maintenant, c’est sur l’ensemble des parents de jumeaux et plus que se porte le phénomène que j’ai découvert.

Postulat de l’analyse

Constat chez la mère de jumeaux et plus
On le sait, avoir plusieurs enfants en même temps, ce n’est pas juste un bouleversement. En plus du fric et de la place en moins et du ménage et des nuits pourries en rab’, il y a le corps qui change. (Évidemment, il y a toutes les joies quotidiennes, évidemment. Évidemment.)

Les abdominaux ont été écartés par le volume DES bébés. Désormais, je suis ouverte à deux doigts. (au niveau du ventre en tout cas) A vie.
Les hanches se sont parfois élargies.
Les seins se sont un peu affaissés. Ou bien, ils ne sont plus très ronds. Ni en poire d’ailleurs. Ils sont… bizarres.
Mais, chez les mamans de jumeaux ou plus, il y a un changement supplémentaire. Et cette fois, c’est à notre avantage. (des seins « originaux » ne peuvent pas être toujours considérés comme « un avantage »). C’est ce truc précis dont je vais vous parler.
Constat chez le père de jumeaux et plus
Avec deux bébés ou plus, l’investissement du père n’est plus à débattre. Avec un non plus d’ailleurs mais le résultat est moins rapidement catastrophique.
C’est donc très régulièrement que l’homme est amené à porter deux bébés en même temps (ou trois ? ou huit ?).
Et… très rapidement, l’homme père de jumeaux et plus, développe également LA particularité.

À partir de ces deux constats, je conclus que c’est l’environnement qui amène les parents de jumeaux et plus à développer cette nouvelle faculté. Une sorte de bonus livré en cadeau avec les mignons petits paquets !

Agile du pied

Cette nouvelle faculté, c’est l’agilité du pied. En effet, à force d’avoir les bras pris par des petits êtres fragiles que l’on ne peut pas poser sur le carrelage froid, comme ça, on trouve une autre solution pour attraper les objets. Il y a toujours un jouet à attraper, un produit qui tombe de la table à langer : un moment où les mains ne sont pas libres et où une autre partie du corps doit prendre le relais.
Tout naturellement, le primate en nous se réveille. Le retour à l’instinct animal s’impose.

C’est de ces contraintes que naît, avec les mois, cette nouvelle capacité. Celle d’attraper tout avec les pieds.

maman-de-jumeaux-3

Attraper un vêtement, bonnet… : basique

maman-de-jumeaux-1 maman-de-jumeaux-2

PS : il se peut quelques fois que des parents d’enfants d’âge rapproché développent également ce talent. La faute au nombre de bras qui, dans cette situation également, ne sont pas suffisants !
PS2 : parents de jumeaux, parents de triplés, en tant que parents un peu « différents », j’aime nous valoriser et nous trouver de nouveaux talents. Ça apporte une lueur d’espoir les nuits où l’on ne dort pas ! 
PS3 : Durant les vacances, je suis un peu moins présente. C’est les vacances !
PS 4 : Je ne peux ne pas vous dire MERCI pour tous les adorables commentaires que vous m’avez laissé ici, par mail, sur Facebook, Twitter. (j’en profite pour vous remettre tous les liens. Maligne la meuf.)
PS5 : Je crois que j’ai défié les lois du nombre de « PS ».

Claire, qui aime parler de truc léger l’été
Facebook La vie des triplésGoogle + La vie des triplésTwitter La vie des triplés