SpiderJeux : le coffre à déguisements

Je vais essayer chaque semaine de vous présenter l’un de mes coups de coeur pour occuper ma colonie. Un test de jouets qui fait son effet à la maison. En général, comme l’appart’ n’est pas très grand et que je suis -très légèrement- maniaque, je m’impose certains critères : jouets qui ne prennent pas trop de place, qui ne salissent pas trop, qui se rangent facilement (on évitera donc à peu près toute les sphères et autres objets géants en 3D) et enfin, qui occupent sans bagarre.

A ceci, j’ajoute un peu de ludique, et une dose de pédagogie. En général, malgré ces beaux critères, je me laisse avoir.

Je vais donc faire un petit tri dans l’armoire à jouer et vous présenter le must, juste le must.

Je n’ai que très peu de jouets qui font de bruit…ou de la lumière…ou les deux. Je ne suis pas pour autant une maman « jouets en bois à tout prix ».

Test : Le coffre de déguisements

*Type d’activité : amusement, imaginaire, délire, photos !

*Age des enfants : dès 2ans et 3ans minimum pour s’habiller tout seul (bien sûr, certains vont dire que leurs enfants s’habillent seuls dès 1an et demi. Et bien pas ici.)

*Temps de préparation : ça dépend. Une cape va plus vite à mettre que le déguisement intégral de Winnie L’ourson.

*Période idéal pour réaliser l’activité : le dimanche avant de s’habiller, le soir après le bain.

*Attention des parents : participation souhaitée. Déguisement apprécié.

*Bordel à ranger : pas mal. Tous ensemble, bien entendu.

*Dimension : Une grosse caisse. Bien en hauteur. Vous évitera des petits endormis avec des capes. Ou des ailes.

*Niveau sonore : élevé. Fous rires assurés.

*Durée moyenne de l’activité : Il faut au moins 30 minutes devant soi. Sous peine de sortir affublé d’une coiffe et de jambières.
Ces informations sont terriblement aléatoires en fonction de l’enfant et surtout du nombre d’enfants qui participent.

Avoir une caisse de déguisements en tout genre, c’est travailler sur l’imagination. C’est aussi l’occasion  d’apprendre à s’habiller tout seul.

Continuer la lecture