#Paracha : pourquoi il ne faut pas mentir ? – bonus vidéo

Pour une raison bidon dont je ne me souviens même pas de l’origine, Lolo Cacao m’a menti. Sûrement encore le coup d’une puce à poil en train de courir dans l’appartement et qui me certifie qu’elle était en train de s’habiller. Un truc comme ça.
C’était le point de départ d’une nouvelle explication dominicale.
paracha

« Pourquoi est-ce que l’on ne doit pas me mentir ? »

Bizarrement, c’est cette même Lolo Cacao qui dit tout de suite que « elle, elle sait« . Je lui laisse donc l’occasion de m’expliquer :
« (pourquoi l’on ne doit pas mentir) Après maman elle nous croit pas, c’est ça.
– Quelqu’un d’autres aurez une explication ? »
Danou s’y colle : « eh ben si on ment à maman, elle  va plus nous croire et plus on ment, moins elle va nous laisser faire des choses tout seul.
– Ça, c’est vrai.  »
Ava Banana ne se manifeste pas vraiment mais je lui propose de m’offrir sa réponse : « Parce que maman elle déteste qu’on lui mente parce qu’après tu n’as plus confiance en nous et tu vas plus nous laisser faire plein de trucs ».

Je valide en leur expliquant qu’ils ont tous raison. J’avais bien dû leur en parler une ou deux fois pour obtenir une telle précision dans leurs explications. (ou 10 ?).

Je me permets, comme d’habitude, d’y ajouter mon grain de sel et de préciser :
« Si vous me mentez, effectivement je ne vais plus avoir confiance.
Mais ça veut dire quoi avoir confiance ?
Déjà, me mentir qu’est-ce que ça veut dire ? Me mentir ça veut dire que vous ne me dites pas la vérité. » J’agrémente de quelques exemples bien explicites pour qu’ils visualisent le concept d' »odieux mensonge » chez un enfant de 5 ans.
J’enchaîne naturellement sur « pourquoi c’est embêtant de mentir ? » afin de bien pointer le cercle vicieux de cette pratique largement répandue :
« Après si je vous demande quelque chose et que vous ne me dites pas la vérité moi je peux pas savoir si c’est vrai ou pas. Ça veut dire que peut-être, une fois, vous allez me dire quelque chose et je ne pourrai pas savoir si je peux vous croire. »

J’embraye sur une précision pour bien montrer que c’est une relation gagnant-gagnant de ne pas dire des mensonges :
« En plus je vous ai déjà expliqué : peut-être que vous me mentez parce que vous avez peur que je vous gronde ? Sachez qui si vous me dites la vérité, je vous gronderai beaucoup moins. En plus, imaginez que vous fassiez une très grosse bêtise, et bien, peut-être que je vous gronderai un peu mais j’essayerai toujours de trouver une solution pour vous aider alors que si je ne sais pas, je ne pourrai rien faire. Vous comprenez pourquoi c’est important de ne pas me mentir ?!. »

Voilà, ça c’était la version édulcorée de l’explication. Pour le plaisir, j’ai filmé la scène dans son intégralité (je comptais virer l’image pour ne conserver que le son, mais…je ne sais pas faire). Évidemment, comme je suis à table avec eux et que je ne suis pas une pro, il y a quelques bruits de fond. Je me suis dit que pour la fin de l’année, ce serait sympa de mettre des voix sur les mots.

[youtube=http://youtu.be/-Dg-34CHpcQ]

PS : ni maquillage, ni fleur sur le côté (elle se repose le week-end), c’est une vidéo sans Photoshop.

Crédit image : le grand Papacube

Clairela mère qui ressemble à un tyran sur les vidéos
Facebook La vie des triplésGoogle + La vie des triplésTwitter La vie des triplés

 

 

#Paracha : c’est quoi une maman ?

Pour comprendre ce que c’est que la « Paracha de la semaine », c’est ici : « La paracha de la semaine, une question expliquée aux enfants » 

Aujourd’hui, c’est la fête des mères. J’ai eu un adorable collier immettable, des poèmes, 3 diplômes de la meilleure maman, les empruntes de mon petit dernier réalisées à la peinture, un énorme bouquet de roses et un cadeau particulièrement touchant de la part de mon mari.
C’est cool la fête des mères.
Pour cette paracha, je ne me suis donc pas creusée la tête bien longtemps. La question paraissait évidente. Alors, les enfants, pour vous :

paracha-expliquee-aux-enfants

« C’est quoi une maman ? »

La famille est rodée. Désormais, tout le monde lève le doigt pour parler. Naturellement, Lolo Cacao crie « Moi, maman; moi, maman » en même temps. A la fois, ici on n’est pas à l’école, je travaille ma tolérance au bruit…

Elle répond donc en premier : « Eh ben les mamans c’est celles qui s’occupent des enfants et qui font les bébés »

Danou ajoute : « c’est celle qui s’occupe des enfants et qui fait des bisous-câlins« .
Qu’ils sont choux ces enfants !
Lolo Cacao, la chef pour couper la parole parle plus fort que son frère pour s’imposer : « Elle fait des bisous-câlins pour nous faire plaisir »

C’est au tour d’Ava Banana de donner sa version de la « maman » : « La maman c’est celle qui prend soin des enfants, qui couche les enfants et qui fait à manger à ses enfants.

Oui, et elle protège les enfants » ajoute Lolo Cacao.

Ava Banana, n’a pas terminé : « la maman elle est là pour s’occuper des bébés et pour aussi acheter des choses à ses enfants pour leur faire plaisir. » Vénale…

Danou, souhaite vraiment parler. En tout cas, ma manche complètement détendue par un « tirage » intempestif me le laisse deviner assez facilement.
« Je veux pas te parler de ça mais de quelque chose d’autre. Est-ce qu’une fois tu pourras nous faire la même question mais sur les papas ?

– Oui, et elles sont contentes les mamans quand les papas leur offrent des fleurs » précise Lolo.

Pour eux, le sujet est clos. Je préviens donc que bientôt ils pourront s’exprimer sur : « c’est quoi un papa ? ».

Avant de se mettre à table, j’aimerai quand même leur apporter ma définition très personnelle de la « maman ».
Je commence d’abord par les féliciter pour leur brainstorming de qualité : « tout ce que vous avez dit, c’est vrai. Je vais vous donner mon point de vue, c’est à dire ce que moi je pense.
D’après moi, une maman, c’est celle qui vous donne de l’amour, de l’encouragement et aussi des règles pour vous rendre un jour autonome. Les règles sont importantes pour savoir ce qui est bien ou ce qui est mal.
Etre autonome, c’est apprendre à faire les choses tout seul. Ça veut donc dire que je vais essayer de vous donner tout ce qu’il faut pour que vous soyez des adultes heureux et bons ».
Bien sûr, c’est une définition subjective de la « maman ». Danou est plutôt satisfait, d’ailleurs, il me l’a signalé en précisant : « Maman, c’est bien ce que tu as dit« .

Merci mes petits chéris.

Claire, la reine de la journée

Facebook La vie des triplésGoogle + La vie des triplésTwitter La vie des triplés

 

#paracha : « pourquoi on n’entre pas dans la chambre des parents ? »

Et paf ! (le P.A.F ?) Un gros boulet dans la marre de la parentalité. Han la mère militaire !  Et oui, ici les enfants n’entrent pas dans notre chambre. Je ne suis pas en train d’accuser ceux qui font autrement, comme dit le Dircom de McDo « venez comme vous êtes ! ».

J’ai longtemps conversé avec ma meilleure amie sur ce sujet. Elle est complètement traumatisée de n’avoir pu pénétrer dans le sanctuaire parental étant enfant. Du coup, avec sa propre progéniture, elle fait autrement.
Pour ma part, la chambre de mes parents représentait un endroit particulier, différent. Nous n’y entrions que rarement.
Avec mon mari, nous avons décidé d’en faire de même.Le choix était certainement facilité par le fait que 3 berceaux à caser dans 10m2 avec un lit king size et 3 penderies de mes fringues chéries, c’est un Tétris paumé d’avance. (Attendez, vous pensez sincèrement que je n’ai que ça comme vêtements ? Il y a encore un peu de mon barda dans le couloir, et dans la micro-salledejeu-chambredupetitdernier.)

Etant seule dans mes draps de soie en ce moment, SpiderPapa nous ayant lâchement abandonné pour travailler loin, super loin (au point de devoir dormir sur place), les gnous ont tendance à penser que maintenant « c’est cool, on va pouvoir squatter le lit géant ».

Plutôt que de fermer ma porte à clé, solution que je ne souhaite pas envisager, je préfère qu’ils comprennent mes raisons, quitte à me répéter, j’ai préféré rappeler :

« Pourquoi on n’entre pas dans la chambre des parents ? »
paracha-expliquee-aux-enfants

Nous y sommes. Les enfants ont maîtrisé le concept de la question hebdomadaire. Ils sont même particulièrement demandeurs cette semaine et Lolo Cacao lève la main en premier pour prendre la parole. C’est un peu scolaire comme technique mais ça fait ses preuves pour ne pas parler en même temps. On aurait pu décider de cracher par terre le plus vite mais c’est crados et mal élevé.

Elle commence à dire « on rentre pas dans votre chambre parce qu’on a pas le droit à part quand tu me désinfecte le menton« . Pour la petite histoire, elle est autorisée à venir sur mon lit chaque fin de journée afin que je m’occupe de ses points de sutures. Le soin est beaucoup moins larmoyant. Cette exception fait qu’elle se sent dans l’obligation de « faire la grande » dans ma « chambre de grand ».
Je suis machiavélique.

Danou se met à compléter : « parce que déjà y’a des choses qu’on a pas le droit de toucher ou de fouiller dans les tiroirs de papa et maman« . Oui, effectivement, il y a des choses…

Ava Banana prend un air supérieur : « C’est parce que c’est la chambre de papa et maman et on aura la nôtre quand on sera grand et qu’on sera marié et puis Doudou, il a pas le droit sinon il fait du bazar. En plus, s’il rentre il va avaler des choses« . Ah, ces « choses » !

Lolo Cacao tient à préciser pour se rassurer : « oui mais si y’a un problème on a le droit de taper doucement pour venir et on peut aussi aller prendre des feuilles dans l’imprimante si on nous dit ».

Qu’ils sont choubidoux !

C’est le moment de donner mes raisons qui sont simples (et encore une fois personnelles) : « Notre chambre avec papa, c’est une chambre d’amoureux et notre lit, c’est le lit des amoureux. Comme on est amoureux, on se dit des choses d’amoureux et on se fait des calins. J’ai besoin d’avoir un endroit où je peux être avec Papa juste pour que l’on se retrouve tous les deux pour qu’on continue toujours à être amoureux. »
Voilà, c’est tout.

Pour comprendre ce que c’est que la « Paracha de la semaine », c’est ici : « La paracha de la semaine, une question expliquée aux enfants » 

Facebook La vie des triplésGoogle + La vie des triplésTwitter La vie des triplés