SpiderJeux : back to basics HIPPOS GLOUTONS

Je vais essayer chaque semaine de vous présenter l’un de mes coups de coeur pour occuper ma colonie. Un test de jouets qui fait son effet à la maison. En général, comme l’appart’ n’est pas très grand et que je suis -très légèrement- maniaque, je m’impose certains critères : jouets qui ne prennent pas trop de place, qui ne salissent pas trop, qui se rangent facilement (on évitera donc à peu près toute les sphères et autres objets géants en 3D) et enfin, qui occupent sans bagarre.

A ceci, j’ajoute un peu de ludique, et une dose de pédagogie. En général, malgré ces beaux critères, je me laisse avoir.

Je vais donc faire un petit tri dans l’armoire à jouer et vous présenter le must, juste le must.

Je n’ai que très peu de jouets qui font de bruit…ou de la lumière…ou les deux. Je ne suis pas pour autant une maman « jouets en bois à tout prix ».

Test : HIPPOS GLOUTONS (jeux MB)

[youtube=http://youtu.be/rdoIzgD2tok]

*Type d’activité : boum-boum, défoulement, 

*Age des enfants : dès 2ans / 2 ans et demi (dès qu’ils arrêtent de tout mettre à la bouche) ou tout enfant brutal, hyper-actif, un peu bourrin.

*Age des adultes : Tout adulte brutal, hyper-actif, un peu bourrin ou grand enfant.

*Temps de préparation : 0 minutes

*Période idéal pour réaliser l’activité : quand personne ne dort

*Attention des parents : participation volontaire ! Tout le monde veut jouer à Hippos Gloutons

*Bordel à ranger : 0 (sur une échelle de 0 à 5). Un petit emplacement

*Dimension : Tient à plat. Pas plus de 10 cm de haut.

*Niveau sonore : le « bang » supersonique. Le « bang » supersonique est une onde qui est à la fois de pression sonore et de choc.

*Durée moyenne de l’activité : Dépend de la capacité d’adaptation au bruit. En général, 10/15 minutes.
Ces informations sont terriblement aléatoires en fonction de l’enfant et surtout du nombre d’enfants qui participent.

HIPPOS GLOUTONS, c’est un jeu aux règles ultra-simples qui fleure bon les années 80. Une petite tradition bruyante qui se transmet de génération en génération.

Continuer la lecture