Appel à témoin : un bon coup de sifflet dans les oreilles

Ce n’est pas très politiquement correct, peut-être même que je suis sur écoute par les services sociaux, mais dès fois, franchement…

Mais comment peuvent-ils avoir autant d’énergie ?! Journée d’école, cantine, garderie, parcs (et oui, nous sommes des gens de la ville. Nous avons des squares pas des jardins),  activités manuelles du soir, repas, histoire d’avant le dodo. Et environ 400 pipis, 230 « j’ai soif », 170, « j’ai perdu mon doudou », 25 « borde-moi maman » et 1750 « Mamaaaaaaaaaaaaaaan, Papaaaaaaaaa encore un bisou ». Et ils ne sont toujours pas fatigués. Moi oui.

Alors, j’avoue, à part avoir une maison pour enfants séparés avec salle de jeu, chambres individuelles -pour s’épargner les discussions enflammées entre frères et sœurs- je ne sais pas quoi faire. Nous réfléchissons donc sérieusement à la solution « maisons séparés » !

Je fais aujourd’hui solennellement un appel à l’aide, un « S.O.S » pour arrêter de manger à 23h, pour pouvoir fumer tranquillement une cigarette en début de soirée*, pour être dans l’intimité avec mon mari sans boules Quiès.

Et surtout…pour ne pas laisser mes idées les plus sadiques prendre le dessus. Parce que franchement dès fois, j’ai envie de prendre un sifflet et de souffler très fort dans leurs oreilles. Quand ils sont tous mignons endormis dans leurs lits et qu’ils ressemblent à des petits anges. Qu’ils ne sont pas.

appel à témoin

* Je vous entends derrière mon écran. Oui, je sais, « c’est pas bien de fumer. Bouh, la vilaine ! » Et bien, sachez que je réfléchis sérieusement à arrêter. Comme toutes les semaines d’ailleurs. J’ai eu l’instinct de stopper la cigarette, le café et autres excitants pendant mes grossesses mais je ne me reconnaissais plus. Le petit diable sur mon épaule me criait « Vas-y, juste une ». Et c’est un putain de vicieux ce petit démon.

Mais hier, à force que mon corps crie au désespoir j’ai été acheté un substitut nicotinique. Pas de patch, au cas où je craquerai, il ne vaut mieux pas cumuler. Pas de gomme à mâcher, je ne veux pas prendre cette habitude de mettre quelque chose en bouche. Il ne reste plus grand-chose. Ah si, ce petit vaporisateur là en bas de l’étagère. Le Nicorettespray. Alors là, ça n’a rien à voir avec les enfants mais je devais vous en parler. Voilà donc un petit article. Pschittez ici !

Claire Barer, maman de triplés 
Le blog de triplés-  » La vie des triplés « : trucs, astuces et galères de parents de jumeaux et plus et de familles nombreuses.

facebook blog de triplés

twitter blog de triplés

J’ai testé le Nicorettespray. Oh my g.. !

Si vous me lisez un peu, vous le savez, je suis une fumeuse indécrottable. A la fois, j’ai des bonnes excuses. Comme tous les fumeurs. Mais j’en ai une que vous n’avez pas dû souvent entendre pour se défendre de fumer : c’est à cause de mon éducation !

Parce que oui, j’ai une maman fervente défenderesse du principe qu’on ne doit pas faire tout le temps chier les fumeurs et que merde, on fait comme on peut. (Que de grossièreté dans cette bouche habituellement  si chaste)
On essaye déjà chaque jour de se lever, d’être le plus ouvert aux autres, de travailler avec ardeur, de tenir sa maison propre, de rendre service quand on le peut et surtout de garder une famille unie et souriante. Il est donc autorisé de ne pas se faire toujours violence. Et arrêter de fumer, c’est synonyme de se faire beaucoup violence. Continuer la lecture