MAP : La menace de l’accouchement prématuré

MAP : Menace d’Accouchement Prématuré

Quand ça nous est arrivé, pour mes triplés, c’était tellement inimaginable, insoutenable, que j’ai cru être projetée dans une série TV. C’est donc ainsi que j’ai voulu vous le raconter.  

MAP menace accouchement premature

Episode 3 Saison 4
Previously on « La vie des triplés ».

Pitch : après quelques années de galère alimentaire (tout est ici), un parcours de PMA éprouvant et plein de petites phrases déplacées, SpiderMaman est enfin enceinte.
Des triplés.
Avec SpiderPapa, ils ont décidé que ce serait la vie qui choisirait s’ils devaient tous les garder.
Pas de réduction embryonnaire.

Générique sur l’air de « La petite maison dans la prairie » remixé avec celui de Massive Attack pour Dr house. Mix un peu chelou mais entraînant et grave à la fois. Continuer la lecture

PMA : ces phrases que je n’aime pas

Je profite de la Journée de l’Infertilité pour vous re-proposer cet article. Si vous l’avez déjà lu et bien, vous pouvez le relire. Sinon, il y en a d’autres qui j’espère vous plairont.

PMA : Procréation Médicalement Assistée

Trois lettres majuscules qui en disent long sur une putain de situation.

Bizarrement, souvent les gens dans la rue me pose la question « ô combien personnelle », vous avez pris des « traitements » en voyant mes triplés ?

La première réponse que j’ai envie de lancer c’est « touches à ton cul« , mais je suis presque polie.
Maintenant, je dirai « Aller lire mon article sur www.laviedestriples.com ».

Mes triplés sont nés par F.I.V (Fécondation In Vitro). Encore une fois, je ne fais pas dans le « léger » avec ce sujet mais je vais essayer d’en parler avec humour. Les sujets difficiles passent toujours mieux avec humour.

Flash-back : j’ai 24 ans, 3 ans de mariage à mon actif, envie d’avoir un bébé.

Evidemment, j’en ai parlé il n’y a pas longtemps, j’ai été anorexique (avec un pic en fin d’adolescence). Evidemment, j’ai mes règles 2 fois par an. Les bonnes années.

Assez logiquement, au moment où nous nous sentons prêts, je prends un rendez-vous chez mon gynécologue.

1ère écho pour vérifier si tout marche bien. Bien évidemment, ce n’est pas le cas. Verdict : OMPK – Ovaire Micro Polykistiques.

1er traitement de base qui peut être administré par un gynéco « normal » : le CLOMID. Ce médic à fait couler beaucoup d’encre. Dans les années 90, il y a eu pas mal de naissance de jumeaux. Genre vraiment beaucoup.
C’était le Clomid.

Mes ovaires obtiennent de très mauvais résultats à l’examen. Recalés. Du coup, fini ce traitement. Il faut essayer un traitement plus personnalisé, ajustable. Je repars avec ma petite lettre à transmettre à Mme la Spécialiste ès Bébés.

Je prends donc mon téléphone pour prendre un rendez-vous rapidement. Je ne le sais pas encore, mais la jeune femme à l’autre bout du fil avec une voix douce comme du chamallow va devenir ma meilleure alliée pour les années à venir.

C’est exactement là, à cet instant précis que débute mon parcours de PMA .

Le moment où tu veux un bébé…

Au départ, la PMA, c’est un peu la chasse au trésor. La carte est très mal dessinée. Un peu dur de s’y retrouver. Peut-être que mon premier rendez-vous avec la spécialiste va me guider ?

SpiderPapa est avec moi. Nous entrons dans une salle d’attente bondée comme dans un train en seconde classe le lendemain de Noël. Ni bonjour, ni merde. juste un papier posé sur le siège avec des questions bien précises.

Déjà, la prise de tête commence. A un QCM, j’aurai obtenu la note -2.

Une heure trente plus tard, une dame qui ne se présente pas, nous demande de la suivre.
Ni une, ni deux, avec très peu de dignité je me retrouve les jambes dans un étrier. OMPK confirmé. 1h30 pour ça ? Je le savais déjà. Je ressort tout de même avec mon petit papier.
La gentille secrétaire me prévient bien que ça va être long et compliqué.

Professionnelle, j’en parle au bout de quelques mois à mon chef. Les rendez-vous étant rapprochés, je dois bien me justifier et j’ai décidé de jouer la carte de l’honnêteté.
Le lendemain je suis virée.

Toujours pas de bébé

PMA : « La meilleure solution, c’est de ne pas y penser ».

Sincèrement, ne dites plus ça aux personnes en PMA. Pensez-vous sincèrement qu’on puisse ne pas y penser quand :

– Vous avez 3 matinée par semaine grisée sur votre calendrier pour notifier les allers-venues au cabinet.

– Vous cachez vos bras à cause des veines de drogués que vous vous tapez à cause des prises de sang répétées.

– Vous vous faites appeler Mme « Glacière » pour expliquer le petit sac isotherme que vous vous trimbalez partout où vous allez. (avec les traitements qui doivent rester au frais)

– Vous passez votre journée à téléphoner sur le portable de votre gynécologue -débordée- préférée pour obtenir l’ajustement du traitement

– Tous les mois, dans les chiottes, vous n’y croyez plus. Allez, ça va marcher. Un nouveau cycle à commencer.

Il y a aussi la phrase « Il ne faut pas stresser« . Savez-vous que plein de mères stresser réussissent aussi à avoir des bébés ? Tu crois vraiment que je peux changer ?!

Dès fois, des intimes se permettent -avec beaucoup de prudence- de te parler de la sexualité. « Tu sais, tu ne devrais pas programmer« .

Non, je ne devrais pas. Evidemment non. Ce serait tellement frustrant sexuellement.
Franchement, après s’être transformée en infirmière pour se piquer d’hormones, après avoir évalué les taux, après de multiples examens contraignants, il est évident que les mots « chérie, ce soir je suis fatigué », SpiderPapa va devoir les ravaler…
…il n’a même pas essayé.

J’allais oublier : quand on parle de PMA, il y a toujours une histoire qui revient et qui doit nous rassurer.

La légende urbaine de l’enfant adopté

Je suis sûre que tous ceux qui ont traversé un parcours de PMA l’ont déjà entendu. En général, c’est l’histoire d’une amie d’une amie.

Un couple aimant décide d’avoir des enfants. Malheureusement, le ciel en a voulu autrement. Après de longues années difficiles de PMA, le bébé ne pointe pas le bout de son nez. D’échec en échec, le couple décide d’abandonner l’idée de donner la vie naturellement.
Le temps passe.
Quelques années après, le couple « réussi » son deuil de grossesse spontanée et se lance dans les fastidieuses démarches de l’adoption. L’esprit bien occupé, ils reçoivent enfin la lettre tant désirée annonçant l’arrivée d’un bébé du bout du monde.
Et là, la chute. La femme ayant complètement oublié de se protéger, à cause des problèmes passés, se retrouve enceinte.
A la fin de l’histoire, ils sont tous heureux, c’est trop super et dans la maison, il y a plein de bébés en bonne santé.

En général, cette histoire nous est contée pour nous rassurer.

Pour ma part, l’idée d’attendre des années à vivre des réveils perturbés, à voir des rêves s’envoler jusqu’à en arriver au point de ne plus y croire et d’abandonner l’idée de procréer. Je trouve ça juste triste.

Heureusement, ce n’est pas ce qu’il s’est passé.

Ça a pris plusieurs années. Bien que plusieurs fois j’entendais : « tu verras, une fois que tu auras un bébé, tout sera oublié« . Je n’ai rien oublié.

C’est une épreuve de couple. Difficile. Les SpiderParents ont beaucoup espéré. Durant le parcours de PMA, ils ont aussi beaucoup pleuré. Je ne veux pas le cacher. Ça nous a encore un peu plus soudé.

A la première échographie, la gynéco voit trois oeufs. Le passé nous a rattrapé. Après les multiples fausses-couches, la réjouissance est compliquée. D’autant qu’elle nous parle tout de suite de réduction embryonnaire.

Ça va être le début d’une grande épopée, qui à ce moment, ne fait juste que commencer.

Claire Barer, maman de triplés 
Le blog de triplés-  » La vie des triplés « : trucs, astuces et galères de parents de jumeaux et plus et de familles nombreuses.

facebook blog de triplés

twitter blog de triplés

SpiderMaman : une journée de maman de triplés

Je suis une maman de triplés.

J’ai eu un petit dernier. Voici mon emploi du temps, liste non exhaustive mais aperçu représentatif. Les triplés ont bientôt 5 ans.  Comme sur le net les articles de plus de 1000 mots sont rarement lus, j’ai préféré parler de leur emploi du temps d’aujourd’hui, maintenant qu’ils sont à l’école. Plus jeunes, l’emploi du temps était tellement surchargé que ça aurait pris trop de place.

– Réveil à 7h04* : Lavage des dents, première annonce « Bonjour les petits loups, c’est l’heure de se réveiller » Continuer la lecture

SpiderPapa a quitté la maison…

Non, il ne part pas vraiment, genre la grosse engueulade et la porte qui claque (OUF !). SpiderPapa part en voyage à l’étranger pour le mariage d’un couple de très bons amis.

Il part 6 jours. 6 jours où je me retrouve seule avec les 4 enfants. J’ai l’habitude d’être seule avec eux. Mais là, ce n’est pas pareil. Drôle de sensation d’être sans filet. Je ne peux pas l’appeler en m’énervant de bon matin pour les goûters qui n’ont pas été préparés ou pour la voiture qui est sans batterie depuis 17 jours.  Je dois compter sur moi seul pour retourner voir les enfants le soir ( cf. article coucher des enfants), 472 fois. Je ne peux plus l’envoyer faire les courses à l’autre bout de la ville pour nous approvisionner en viande.

Pendant 6 jours, on sera végétarien. Ok les enfants ? Continuer la lecture

SpiderMaman au repos

Bonjour à tous  mes chers lectrices et lecteurs. Je suis un peu moins là en ce moment et pour cause: mes journées sont remplis de SpiderPapa, de 3 petits loups, de travail, de train (cette semaine 7 heures en 3 jours) pour…le travail et…de travail. (et bien sûr, de recherche intensive pour le blog et de revente de poussette double sur e-bay)

J’en arrive donc à un état de ramollissement généralisé. Mon cerveau à besoin d’un déambulateur. Je vais donc m’absenter quelques petits semaines de LA VIE DES TRIPLES (mais je viendrai toujours dire bonjour, et je risque de ne pas résister à l’envie de vous donner mes petits secrets de SpiderMaman de triplés bien longtemps). Je crois (en tout cas, les autres le pensent pour moi) qu’il faut que je me repose un peu (boouuhh!!!) pour repartir de plus belle. J’espère que vous ne m’en voudrez pas et que vous serez là à mon retour. Continuer la lecture

Apologie de l’association Jumeaux et plus

Chouette, on est en fin de semaine, veille de week-end. Ah oui, oubliez le concept de week-end depuis la naissance des triplés.  Je persiste à y croire. Certaine fois, se voiler la face est …réjouissant.

Donc, on est au début du week-end, je prends le tank familial (dixit la Renault Espace) et je me rends dans ce sympathique local pour la troisième fois. Le local de l’association Jumeaux et plus du 69 à Lyon.  Flipée en bagnole, je suis fière d’être arrivée à bon port. La veillée commence bien.

Ce soir, c’est « soirée maman ». Une petite réunion toute simple, sans fioriture où les mamans de jumeaux, triplés et plus se réunissent pour discuter, rigoler, boire un verre (ou deux, ou trois…mais bien sûr, « celui qui conduit, c’est celui qui ne boit pas ! »), et partager des tranches de vie. Chacune amène un peu à boire et à grignoter, certaines sont de vraies « cooking Mama » ! La soirée file à tout allure, c’est déjà l’heure de rentrer. En réalité, il n’y a pas vraiment d’heure. Mais à ces réunions, on a toutes ça en commun : plusieurs enfants qui se réveilleront le lendemain ! Continuer la lecture

SpiderMaman de triplés : Pipi, caca, oulala !

Après une bonne semaine sans SpiderPapa, me revoilà enfin avec un petit sujet de maman de triplés (et de maman tout court!) qui me réjouit particulièrement: le pipi et le caca. Trop rigolo.

Le pipi, le caca, qu’est-ce qu’on en parle quand on est maman. Maman de triplés, c’est triplement le cas et pourtant, après une analyse très précise de la situation, je ne comprends toujours pas pourquoi. Mais oui, pourquoi ce sujet est-il toujours au centre de nos discussions entre copines ?

Ma copine Foufa, pas encore maman – et ce n’est pas un crime- me raconte souvent ses épisodes de solitude autour de cette horde de mamans prêtent à dégainer leurs anecdotes pleines d’excréments autour d’un verre de vin. Ou de sirop à la fraise pour celles qui allaitent encore.

Mais d’où nous vient cette vocation à vénérer les excréments odorants de nos petits bébés ? Continuer la lecture

Nos 10 commandements de parents de jumeaux, triplés et plus (+english version+)

(+english version+ in the bottom of this article)

Les dix commandements des parents de jumeaux et plus :

1 – A deux, plus simple ce sera

2 – Durant la grossesse, au repos la SpiderMaman se mettra

3 – De gros efforts d’organisation, il faudra

4 – De chacun, tu profiteras

5 – Des remarques débiles, tu te foutras

6 – Des expériences et de l’aide des autres, tu t’entoureras

7 – De chaque minute à toi, pleinement tu profiteras

8 – Du sommeil, tu manqueras

9 – Pour ton couple, des efforts tu feras

10 – Dans une vie en multiple, tu t’épanouiras

On aurait pu ajouter:

– A manger, n’importe quoi, tu cuisineras

– Les pleurs, ton esprit oubliera

– Les « jours sans », aux « jours avec » tu penseras

– A chaque instant, du miracle de la vie, tu te rappelleras (et dès fois, ça te soulageras!)

la famille des triplés

A deux, à cinq

maman de triplés bricoleuse

De l’organisation…

bébé triplés qui boit son biberon

Des expériences

grossesse multiple

Du repos

maman de triplés

Du temps pour Dan

maman de triplés

Du temps pour Ava

bain triplés maman de triplés

Du temps Pour Elora

maman de triplés avec ses triplés

De l’épanouissement

10 commandements de maman de jumeaux

#English-version#

10 commandments of twins mums (and other multiples mums)

1 – It’s easier to be two

2 – While pregnant, the first rule is to rest

3 – You will be organized

4 – You will enjoy everyone

5 – You won’t care about silly comment

6 – You will gather great ideas and people around you

7 – You will take advantage of every second you have for yourself

8 – You won’t sleep much

9 – You will spice your couple

10 – In a multiple life, you will be fulfilled

A couple more things that could have been added to the previous list :

You will cook anything

You won’t fall for tears

On bad days, you will remember the good ones

Every single day, you will remember the miracle of life (and sometimes that will help!)

SpiderPapa de triplés aux commandes

Bon d’abord il faut se dire que vous avez affaire à un SpiderPapa comme il ne s’en fait plus. (Vantard !)

papa de triplés fait des calins

SpiderPapa de triplés calinours

J’ai eu de la chance de pouvoir choisir l’option «  je reste avec mes enfants pendant les jours où ma femme travaille ». En tout cas pendant un certain temps.

Et oui après dix ans au service de l’éducation populaire, j’ai décidé de faire une pause.

Avec les bons conseils de SpiderMaman, la bonne humeur et un peu de bon sens, j’ai commencé à prendre mon rôle de SpiderPapa très au sérieux.

Couches, repas, toilettes, pour les enfants. Fruits et Légumes, viandes, boissons, toilettes, pour les parents. Le Renault Espace n’a jamais autant servi que maintenant. Le roi des courses est dans la place et je prends toutes les mesures qu’il faut pour sauter sur les bonnes occasions (prospectus, bons de réductions, promos, site internet)

Les couches par carton de 10 minimum, le lait par 100 litres au bas mot, une caisse de fruits et légumes par semaine, 1 passage chez le boucher hebdomadaire, 1 à 2 fois au supermarché : des semaines bien remplies au milieu d’une famille aimante.

Bien évidemment pour un SpiderPapa, être présent et actif dans les tâches quotidiennes, fait partie du déguisement.

Un SpiderPapa qui se respecte doit savoir éplucher les légumes, les faire cuire à la cocotte, donner à manger, changer, habiller, amuser, rassurer, faire rire, promener, consoler et porter, porter, porter… Continuer la lecture

SpiderParents de triplés : Le test Bébé vision

Ce 10 mars 2014 dans les Maternelles sur la 5, on parle lunettes pour bébé. Je m’accapare donc cette actu pour re-balancer ce sujet.

La vie ne m’a pas vraiment gâté quand je suis née. Pas assez de place pour sortir et hop « un bras foutu » comme avait dit ma grand-mère! En réalité, un mini bras cassé et le mécanisme parfait du corps humain à repris le dessus.

Pas beaucoup plus longtemps après, dès mes premiers mots, le « che », se transforme en « sse ». Un seveux sur la langue.

Pour parfaire l’ensemble, sur mon visage, un œil qui regarde de l’autre côté de la rue. Le tableau est un Picasso ! Heureusement, ma mère qui pensait sincèrement que j’étais la plus belle des enfants m’a permis de vivre ma tendre enfance avec confiance et caractère. Malgré un borgne de pirate beige caca collé en permanence sur mon œil, j’ai eu de nombreux camarades dans mes jeux. Mes petites lunettes de star étaient collées sur mon nez depuis…depuis que je suis capable d’en porter.

Bien plus longtemps après, j’en ai eu assez des lunettes mais le rendez-vous annuel chez l’ophtalmo est une habitude. Dans ma famille, on hérite de la malédiction de l’œil vagabond, dixit un strabisme, de génération en génération. Dans la majorité des cas comme pour moi, l’opération permet de redresser l’œil comme par magie…et par bistouri.

Lors de ma dernière visite chez Docteur Nenoeil, j’attendais mes triplés. Il m’a donc rappelé la malédiction familiale et dit de contrôler le plus tôt possible les yeux de mes enfants. La précocité d’un examen permet souvent d’éviter certaines opérations et de corriger rapidement de nombreux défauts visuels.

Depuis que mes petits ouvrent leurs yeux, je vérifie donc régulièrement pour tenter de déceler un strabisme naissant. Je ne suis pas médecin. Un peu quand même ! J’estime qu’après de longues heures passées devant Greys’s Anatomy et Dr House, on mérite au moins une première année de médecine.

SpiderPapa ne pensant pas comme moi, nous sommes donc allés consulter un vrai médecin spécialiste des yeux : un ophtalmologiste. C’est sur le conseil de notre pédiatre à qui j’ai parlé de mes inquiétudes que nous avons eu le rendez-vous. Il m’a expliqué que le test « bébé vison » n’est pas du tout obligatoire et que les médecins oublient souvent de le mentionner. N’hésitez donc pas à en parler à votre médecin référent.

Pour des jumeaux et des triplés, il y a d’autant plus de raison de consulter un ophtalmo précocement.

D’abord parce que la grossesse multiples est particulière. En général, elle se termine plus tôt que prévu. Les bébés naissent donc prématurés. La vue est le dernier sens à se mettre en place pour le/les fœtus. En réalité, il faut attendre le septième mois de grossesse pour que la vue se mette bien en place et la 40ème semaine de grossesse pour que les derniers éléments de la vue soit là. 40 semaines. Un terme pas très courant pour des jumeaux, alors pour des triplés, je ne veux même pas imaginer la boule qu’on doit être, si la grossesse était si longue.

A cela s’ajoute les autres risquent de la grossesse. En plus de la prématurité, il y a malheureusement les souffrances fœtales qui peuvent avoir des conséquences neurologiques. La réanimation à la naissance peut avoir aussi cette conséquence. La vue dépendant directement du cerveau, le risque est réel.

Maintenant, que tout le monde flippe bien, je peux reprendre ma petite histoire. Comme vous le voyez, pour des jumeaux, des triplés ou plus, c’est toujours intéressant de faire tester la vue. Un petit chat qui se cogne dans les murs, c’est amusant. Un bébé, ça devient criminel, bien que cette solution pratique et discrète les stoppe tout de suite dans leurs taquineries quotidiennes.

Traite de plaisanteries de mauvais goût !

Les petits ont maintenant 9 mois et le rendez-vous est pris dans une unité spécialisée à l’hôpital. Nous voilà parti pour le test « bébé vision ». Un nom galactique pour cette nouvelle aventure. Ce test peut se faire à partir de 6 mois. Il est réalisé par des équipes spécialisées dans l’ophtalmologie pédiatrique. Tous les ophtalmologues ne peuvent pas le pratiquer.

Pour une fois, la salle d’attente n’est pas bondée. Les filles de l’accueil sont détendues et souriantes, on nous propose même des cafés et des jouets pour les enfants. Un monde de bisounours en blouse blanche.

On commence par Danou qui semble avoir quelques problèmes pour regarder bien en face de lui. Avant trois mois, un strabisme intermittent et souvent normal. A neuf mois, j’en suis moins sûre.

Il s’assoit sur mes genoux et le docteur lui présente une carte avec des gros cercles de couleur. Je préviens tout de suite notre interlocuteur « je ne pense pas qu’il va vous dire quelque chose qui pourra vous être utile ! ». Elle m’explique alors qu’il n’aura pas besoin de parler. En regardant la réaction de Danou, elle peut repérer des défauts visuels.
Cyborg, cyborg à proximité !

Ensuite, elle lui présente une sorte de carte de « Où est Charlie ? » en 3D. Il est censé attraper des formes qu’il perçoit. On appelle cet examen le test de « Lang ». Danou ne bouge pas d’un pouce. Pas très bon signe.

Vient alors le tour de Lolo Cacao puis d’Ava Banana. Le gentil Dr Maminours nous reçoit ensuite en entretien. Ce sera nunettes pour les trois ! C’est trop mignon les bébés à lunettes ! J’aurai préféré qu’ils n’aient pas de problème de vue mais je souris d’avance en imaginant leurs bouilles adorables ornées de lunettes de couleur.

Pour déterminer la correction exacte des lunettes, il va falloir revenir sur le nuage merveilleux du service spécialisé « bébé vision ». 1 goutte d’Atropine (ah, ah…mes années d’études avec le Dr House trouvent leur utilité un jour ou l’autre !) matin et soir dans les yeux 5 jours avant le rendez-vous pour chacun. Je suis prévenue que les gouttes dilatent leurs pupilles et troublent leurs vues. On ne va pas échapper au bébé dans le mur !

Après moult pleurs sur la table à langer pour déposer ces précieuses gouttes, je décide de tester. Je le dis tout de suite : « Ne reproduisez pas ça chez vous. Je décline toute responsabilité…et blablala ». Après tout, peut-être que ça picote. Une bonne justification à tout ce cinéma !

Résultat : ça ne picote pas. Par contre, ma pupille a pris toute la largeur d’un seul de mes yeux et j’ai eu un sacré mal de tête après une journée devant l’ordinateur. J’avais un œil dans le brouillard. Bilan tout de même positif. Je comprends pourquoi ils me font ce cinéma !
lunettes-bebe

Après la consultation, direct chez l’opticien  et nous voilà parents de triplés à nunettes.

test bébé vision

Ava à Lunettes

test bébé vision

Dan à lunettes

test bébé vision

Elora à lunettes

Mon plan de Maman de triplés

– Le test de vue chez les bébés peut se faire très précocement. La période optimale est entre 6 et 12 mois. Il permet de déceler et de corriger avec de très bons résultats de nombreux problèmes et maladie de l’œil.

– le test « bébé vision » est plus que conseillé pour les cas suivants (liste un peu cru mais il vaut mieux le savoir):

Des troubles de la vue chez vous ou dans votre famille, la prématurité (souvent notre cas chez les mamans de jumeaux, triplés et plus), une souffrance fœtal, une réanimation, des troubles neurologiques.

– Parlez de la consultation « bébé vision » à votre médecin si vous observez:

1) avant 6 mois

. un strabisme ou torticolis

. l’absence de clignements des yeux en face d’une lumière

. peu de réflexe et du mal à suivre des objets ou des gestes

. du mal à attraper les objets à 6 mois

2) entre 6 mois et deux ans ½

. des cognements répétés

. des chutes fréquentes sur les trottoirs, les escaliers…

. des petits yeux qui se plissent

. une réaction excessive au soleil

… et encore beaucoup d’autres choses que vous repèrerez. En tout cas, le test vous donnera un bon état des lieux ! Alors n’hésitez pas.

– Pensez-y à l’avance. La liste d’attente peut-être longue pour avoir accès à l’arc en ciel du service d’ophtalmologie pédiatrique.

– Demandez des adresses à votre pédiatre ou à votre généraliste. Ces tests ne se font pas partout.

– Allez chez un spécialiste du test. Il ne peut être fait par n’importe quel ophtalmologue. Un orthoptiste peut également faire le test. Il est d’ailleurs souvent présent lors de l’examen.

– Ne testez pas les gouttes d’Atropine.

– Prenez du temps pour vos rendez-vous. Cela peut prendre plus d’une heure par enfant.

– Ne culpabilisez pas. C’est adorable les bébés à lunettes.

Le choix des lunettes, un autre sujet dont je vous parlereai bientôt,

Quelques liens utiles:

>Voir dans la rubrique en cliquant ici: DOCUMENTATION

La vision de bébé: Que voit’il ?

Le développement sensoriel du foetus

Petites infos un peu techniques sur la vue des enfants

Claire Barer, maman de l’extrême
« La vie des triplés »: Trucs, tests, astuces galères d’une maman de triplés…et d’un petit dernier. Le blog d’une maman de famille nombreuse contrainte à l’ingéniosité.

facebook blog de triplés

twitter blog de triplés