SpiderProduits: Range tes doigts ! La sécurité des enfants.

Ca n’arrêtent pas, plus ils grandissent, plus ils ont de doigts. Ils les mettent partout, dans chaque petit trou, sur chaque micro poussière… En plus, chacun de leurs 30 doigts sont, de façon permanente, pleins de bave.

Je suis pour ! Je suis pour imposer des règles dès le plus jeune âge. Je pratique également la punition. Mais mon radar turbo nucléaire « vue à 360° »  a du mal à fonctionné en fin de journée. Les règles type « ne mets pas tes doigts ici » peuvent être habillement bravées avec l’aide d’un complice. Et ils sont trois !

C’est dans ces moments là que tout peut arriver.

Je pense que je vous l’ai déjà dit mais je me répète un peu. La fatigue monterait-elle au cerveau ? On ne m’aurait pas menti ?!

Je suis une bricoleuse. Sécuriser la maison est donc devenu ma priorité N°1

« Lilou Wallace multipass », j’ai accès à la zone sombre de mon cerveau, C’est un endroit de ma tête capable d’imaginer en moins d’une minute des situations désastreuses. Depuis la mort de Papa, il y a 10 ans, mon cerveau à cette capacité à imaginer le pire. Mais, aujourd’hui, cet héritage me sera profitable pour penser EFFICACE. Je crois qu’on peut appeler ça « transformer en énergie positive », hein ?

Un poil maniaque genre Monica dans Friends, j’établis mon plan pour mettre nos enfants en sécurité et éviter –au mieux (on ne peut pas tout contrôler. Dommage.)- les accidents. Continuer la lecture

La table à langer murale

Deux mois après mon retour de la maternité, je ne rêve que d’une chose, un bain.  Mais alors un vrai bain de fille : bougies, encens et plein de bulles odorantes. Je commence à me préparer pour ce moment d’extase quand je bute douloureusement sur ma table à langer. Petite précision : la salle de bain est petite. Très petite. Pour nous, ça paraissait indispensable d’avoir la table à langer vers un point d’eau. Bien sûr, on fait comme on peut avec ce qu’on a.

Bref, donc je bute sur la table, les couches tombent par terre, le lait pour le change patatras et mon pauvre doigt de pied en prend un coup.

Avec ma césarienne encore un peu douloureuse, je me baisse, range tout à sa place et prend une grande décision une fois bien installée dans ce bain tant attendu : demain, on cherche une solution gain de place. Je veux garder une salle de bain d’adulte, une vraie avec au moins trois centimètres pour accéder au lavabo ! Continuer la lecture