Es-tu une maman de l’extrême ?

Maman de l’extrême, les différentes catégories :

Maman de l’extrême catégorie A
(possibilité de passer le concours en interne et/ou d’obtenir une VAE)

  • Elle a plein d’enfants (au moins 3). Des grands, des petits, des chevelus.

Maman de l’extrême catégorie B
(plusieurs formations sont possibles pour se présenter au concours)

  • Elle élève seule son/ses enfants
  • Elle a eu des multiples : jumeaux, triplés ou plus.

Maman de l’extrême catégorie C
Peuvent prétendre à l’éligibilité, toutes celles qui en chient avec leur 2 enfants ou moins.

Celle qui cumule deux de ces critères est assurément courageuse, ou au repos dans une maison psy.

Chez elle, tout ce qui est naturel ailleurs, ne l’est plus. Manger, dormir, pisser.

La maman de l’extrême est cascadeuse

Dans son quotidien, il y a mille et une embûches. Un paquet de farine mal fermé, des Lego qui défoncent les pieds, une bassine à linges débordante, un médic’ à acheter en urgence un jour férié et même pas de clé dans ses toilettes. Les enfants se sont déjà enfermés. Ce jour maudit a signé la fin de la liberté dans ces 2 m2.

La maman de l’extrême est ingénieuse

La maman de l’extrême ne ferme pas tous les boutons dans les bodys. C’est trop long. Elle écrit sur les semelles des enfants. Pas uniquement pour leur apprendre l’autonomie. Autant de pieds gauches, ce n’est pas cohérent. Elle se dit toujours qu’un scratch juste ici, ça lui aurait changé la vie.

La maman de l’extrême a des pouvoirs

La maman de l’extrême ne peut même pas sortir jeter ses poubelles sans s’assurer que tous les enfants sont bien attachés en sécurité dans un espace sans ciseaux, sans couteaux, sans fil dénudé…
Toutes ces contraintes lui confèrent un pouvoir de super-héros. Elle voit tout, elle entend tout, elle peut s’endormir partout.

La maman de l’extrême est exigeante

La maman de l’extrême, elle aussi, achète des produits et fait des sorties. Mais attention, plus que les autres, elle ne peut pas se gourer dans ses choix. Sous peine de se traîner un truc pendant 10 ans, qui sera utilisé par chaque enfant. Bien entendu, au moins un ne voudra pas le rendre ou le donner. Il décidera que ce chien en peluche grandeur nature est son jouet préféré. Comme la maman de l’extrême aime les enfants (au moins les siens), elle n’osera pas faire une irruption discrète au milieu de la nuit pour piller l’armoire à jouet.

La maman de l’extrême est pleine d’idées

La maman de l’extrême est serrée financièrement, ça fait longtemps qu’elle a décidé que Petits écoliers/gâteaux au chocolat Lidl, même combat. Elle a aussi hésité pour le Nutella, mais les produits de première nécessité, on n’y touche pas.
La maman de l’extrême n’a pas de place dans sa maison. Elle aime les boîtes et les cartons.
La maman de l’extrême sait repérer les toilettes dans chaque lieu où elle va. Snif, snif… cette odeur de pipi, c’est comme la bonne odeur du rôti chez mamie. Un petit goût de familier. Tous les guides du monde ne remplaceront jamais cette exotique sensation.

La maman de l’extrême est créative. C’est vital dans ces cas-là. Se retrouver enfermé pour cause de pluie pendant 10 jours en pleines « vacances » d’été transforme les cure-dents en au moins 4 jeux différents.

La maman de l’extrême aime faire le bon choix. Elle scrute, dissèque chaque activité, chaque objet pour  être sûre de ne pas se planter. Retourner à La Poste pour renvoyer, mais où trouver ce temps ? Remonter dans la voiture et changer de lieu, rattacher tous ses enfants ? Ça ne va pas, non !

La maman de l’extrême est imparfaite

La maman de l’extrême est parfois imparfaite. Il lui arrive de mettre ses enfants au centre aéré, un jour où elle ne travaille pas. Les bonbons lui servent parfois de règle d’éducation. Elle a un disque dur avec un tas de dessin-animés pour les jours où elle a besoin de souffler et jette en secret des dessins de ses enfants (vous pensez vraiment qu’elle peut tous les garder ?). Elle aime les soirées pizzas où il ne faut pas cuisiner. Elle jette le linge dans des bacs au lieu de les plier. Quelque fois, elle élève la voix… parce qu’elle est fatiguée.

Parfois, j’ai l’impression d’être cette maman de l’extrême avec mes 4 enfants. S’auto-proclamer ainsi, c’est un peu #Interflora : s’envoyer des fleurs, ça fait du bien. Me dire que je gère aide à me rassurer. Tout ce quotidien délirant…
Pour continuer à toucher terre, j’aime m’organiser, me renseigner, étudier en détails ce qui que me faciliterais la vie et surtout partager et voir qu’il y a d’autres maman de l’extrême à côté.
Je suis contrainte à l’ingéniosité. Ah, tiens, je viens d’avoir une idée… #teasing.

Les papas, je ne vous oublie pas, simplement, dire « je suis un papa de l’extrême », avec mes cheveux longs et mes micro-seins, ça le fait pas.

Je me demande bien si je suis la seule à le vivre comme ça. Alors, t’en es ?
badge-maman-de-lextreme

Tu veux un petit badge Facebook pour brandir fièrement ton statut ?

 

Cet article a été publié en avant-première sur So Busy Girl

SpiderJeux : test jeu de laçage Filo de Quercetti

Je vais essayer chaque semaine de vous présenter l’un de mes coups de coeur pour occuper ma colonie. Un test de jouet qui fait son effet à la maison. En général, comme l’appart’ n’est pas très grand et que je suis -très légèrement- maniaque, je m’impose certains critères : jouets qui ne prennent pas trop de place, qui ne salissent pas trop, qui se rangent facilement (on évitera donc à peu près toute les sphères et autres objets géants en 3D) et enfin, qui occupent sans bagarre.

A ceci, j’ajoute un peu de ludique, et une dose de pédagogie. En général, malgré ces beaux critères, je me laisse avoir.

Je vais donc faire un petit tri dans l’armoire à jouets et vous présenter le must, juste le must.

Je n’ai que très peu de jouets qui font de bruit…ou de la lumière…ou les deux. Je ne suis pas pour autant une maman « jouets en bois à tout prix ».

——————————————————————————————————————

Test : jeu de laçage Filo de Quercetti

*Type d’activité : activité manuelle, jeu de précision, apprendre à tenir un stylo, atelier créatif.

*Age des enfants : à partir de 3 ans, c’est écrit sur la boite. Pour ma part, j’aurais dit plutôt 4 ans. Doit convenir jusqu’à environ 7 ans mais j’ai tendance à penser que les activités manuelles n’ont pas d’ « âge de péremption ».

*Temps de préparation :
Je n’ai pas oublié cet item, il n’y rien à inscrire dedans. C’est tout.

*Période idéal pour réaliser l’activité : Le soir, le matin, le week-end, dans le train, chez le médecin. (par contre, en voiture, je déconseille. Il faut faire preuve de précision.)

*Attention des parents : aucune.

*Bordel à ranger : 0 (sur une échelle de 0 à 5).

*Dimension : ça dépend. Il existe des modèles plus ou moins grands. Sur les modèles de taille moyenne, une petite mallette très pratique est fournie avec. Dedans, on peut tout y ranger.

*Niveau sonore : calme. Mes enfants tirent même la langue pour mieux se concentrer.

*Durée moyenne de l’activité : longtemps. Par contre, le nombre de fils fournis étant limités, ils se « lassent » (vous avez vu le jeu de mots 😉 ) un peu au bout d’un moment.

Ces informations sont terriblement aléatoires en fonction de l’enfant et surtout du nombre d’enfants qui participent.

jeu-de-laçage-filo-quercetti

Filo de Quercetti c’est un jeu que je ne connaissais pas et que j’ai découvert pour la première fois à l’école de mes enfants. Ils sont en moyenne section de maternelle. Au départ, ce jeu peut paraître compliqué mais ce n’est pas le cas. Il se présente de la façon suivante :

  1. Des lacets de couleur.
  2. Un tube en plastique avec un trou à l’entrée, un trou à la sortie (un peu comme la partie plastique d’un stylo Bic).
  3. Une plaque avec des trous un peu spéciaux.

Avant de pouvoir jouer, il est nécessaire de prendre un lacet et de l’enfiler dans le tube. (le moment où ils tirent la langue pour mieux se concentrer)
Ensuite, il faut enfoncer le tube (qui contient le lacet) dans l’un des trous de la plaque. Les trous étant « spéciaux », ils retiennent le lacet.

Continuer la lecture

SpiderJeux : test puzzle Djeco chevaliers et dragons (grosses pièces)

Je vais essayer chaque semaine de vous présenter l’un de mes coups de coeur pour occuper ma colonie. Un test de jouets qui fait son effet à la maison. En général, comme l’appart’ n’est pas très grand et que je suis -très légèrement- maniaque, je m’impose certains critères : jouets qui ne prennent pas trop de place, qui ne salissent pas trop, qui se rangent facilement (on évitera donc à peu près toute les sphères et autres objets géants en 3D) et enfin, qui occupent sans bagarre.

A ceci, j’ajoute un peu de ludique, et une dose de pédagogie. En général, malgré ces beaux critères, je me laisse avoir.

Je vais donc faire un petit tri dans l’armoire à jouets et vous présenter le must, juste le must.

Je n’ai que très peu de jouets qui font de bruit…ou de la lumière…ou les deux. Je ne suis pas pour autant une maman « jouets en bois à tout prix ».

Test : Puzzle Djeco chevaliers et dragons

*Type d’activité : réflexion, dextérité…mais pas trop prise de tête

*Age des enfants : dès 4 ans (bien sonnés) – maternelle

*Temps de préparation : 3 minutes (avec la participation des enfants)

*Période idéal pour réaliser l’activité : temps calme, après l’école et avant le repas !

*Attention des parents : participation souhaitée

*Bordel à ranger : 1 (sur une échelle de 0 à 5)

*Dimension : la taille d’un bottin en province. (mais pas aussi rectangulaire…bref, à ranger à plat)

*Niveau sonore : on s’entend encore parler

*Durée moyenne de l’activité : 20 minutes à 3 enfants. (j’imagine une petite demi-heure pour un enfant seul)
Ces informations sont terriblement aléatoires en fonction de l’enfant et surtout du nombre d’enfants qui participent.

Le puzzle Djeco chevaliers et dragons, c’est une belle boite, des pièces de puzzle géantes de la taille d’un pouce. Et un thème « chevaliers et dragons » qui fait vibrer les petites princesses et les apprentis chevaliers.

Continuer la lecture

Rehausseur auto Bubble Bum : la partie de Twister est terminée !

Avant de commencer, il faut savoir une chose. Nous sommes six. Nous n’avons aucune voiture capable de tous nous transporter. Une Smart (Fortwo et jaune…Oui-Oui !) et une super Renault Laguna avec GPS, phare automatique, fonction décollage…achetée d’occas’ en version boite automatique sur leboncoin. Bref, les voitures, ne sont pas vraiment la priorité à la maison. Néanmoins, il faut bien se déplacer.

On privilégie marche et métro. Merci Mr Collomb, toutes les stations sont équipées d’ascenseur à Lyon (presque toutes) et d’accès handicapés. Handicapé de la poussette double surtout !

Mais, dès fois, il faut bien prendre la voiture. Je sors régulièrement la carte du « on ne tient pas tous dedans, l’un de nous doit se désister ».
Il faut l’avouer, je déteste ça. Conduire. Et puis, si je ne suis pas dedans, c’est sûrement que je suis tranquille sur ma terrasse, clope au bec (un jour, peut-être, j’arrêterai)…sans bonhommes qui courent dans tous les sens ou qui rampent sous mes pieds.

Quand vraiment je n’ai pas le choix, je sers les fesses. Il faut tout de même me prévenir la veille. Que je me prépare. Psychologiquement.
Et là, v’la l’entassement. Continuer la lecture

La table à langer murale

Deux mois après mon retour de la maternité, je ne rêve que d’une chose, un bain.  Mais alors un vrai bain de fille : bougies, encens et plein de bulles odorantes. Je commence à me préparer pour ce moment d’extase quand je bute douloureusement sur ma table à langer. Petite précision : la salle de bain est petite. Très petite. Pour nous, ça paraissait indispensable d’avoir la table à langer vers un point d’eau. Bien sûr, on fait comme on peut avec ce qu’on a.

Bref, donc je bute sur la table, les couches tombent par terre, le lait pour le change patatras et mon pauvre doigt de pied en prend un coup.

Avec ma césarienne encore un peu douloureuse, je me baisse, range tout à sa place et prend une grande décision une fois bien installée dans ce bain tant attendu : demain, on cherche une solution gain de place. Je veux garder une salle de bain d’adulte, une vraie avec au moins trois centimètres pour accéder au lavabo ! Continuer la lecture